Plan du site

Publications

Plugin par dagondesign.com

15 Commentaires

  1. sarah-jane

    Ma première expérience du potager m’a été offerte par mon voisin Gilbert qui m’a cédé une partie de son terrain pour y cultiver un potager. Moi, fraîchement débarquée de la capitale, je ne connaissais rien à la terre.
    Il m’a rassuré en me disant: »La nature, ça n’a que ça à foutre que d’pousser et puis, si cette graine prend pas, on en plantera une autre »

    J’ai eu de bons résultats avec les courgettes, les haricots et les pommes de terre. En effet, de ce coté là du potager, ça n’avait rien d’autre à faire que de pousser.

    Je reste toutefois bien novice en la matière et suis heureuse de pouvoir suivre ce blog où j’espère trouver les astuces qui me manque.

    J’ai aussi ouvert un groupe sur le réseau facebook où on partage nos info sur le jardinage. Le nom de ce groupe est Happy Culture. Il est ouvert à tous

    Réponse
    • Yannick

      Bonjour à toi Sarah-jane,

      Ton commentaire parlant de ton voisin m’a bien rire : effectivement, vu comme ça, la nature n’a rien d’autre à faire que de pousser 🙂

      Penses cependant, à couvrir ta terre pour qu’elle ne soit pas matraqué par les intempéries … et à lui apporter de la matière organique servant à l’enrichir.
      Sinon, j’espère aussi que tu trouvera ici des astuces pour ton potager, en tout cas, n’hésite pas si tu as des questions … ou même pour partager tes expériences potagère ce sera avec grand plaisir.

      Ah oui, j’ai chercher le groupe dont tu me parle mais je n’ai pas trouvé, donc si tu avais des informations supplémentaires ce serait cool !! N’hésite pas à partager le lien dans un commentaire si tu le souhaite.

      A très bientôt
      Yannick

      Réponse
      • sarah-jane

        Pour ce qui est de couvrir ta terre pour qu’elle ne soit pas matraqué par les intempéries, Gilbert avait une astuce qui m’a drôlement surprise quand j’ai découvert son potager:
        Il avait mis sur tout le sol de la moquette… Sa technique me poussa à le questionner. Il me l’expliqua en ces thermes:
        « Bah voilà la princesse, quand t’aura passé des heures à arracher les mauvaises herbes qui étouffent tes plantations, tu viendras voir sur la parcelle à Gilou pour constater que là, y’a rien qui nuit à sa culture. En plus, pour toi qui viens de la ville, ce qui se produit, quand tes semis commenceront à lever et que tu sauras pas différencier la bonne pousse de la mauvaise herbe, tu désherberas, et là, t’arracheras ce qu’est bon en même temps que ce qui nuit  »

        Sa technique, en effet, était imparable.
        Ayant étendu sur la terre bien ameublie de la moquette fine de type aiguillette, il avait fait des trous en rangées et y avait planté ses semis. Cela paraissait une idée folle au début. Mais très vite je constatais l’efficacité du système.

        Les plants sortaient par les trous et aucune herbe folle ne gênait sa croissance. En plus, arrosée au pied, l’eau était retenue dans le sol et s’évaporait moins du fait de la moquette qui l’en empêchait. Il avait bien enrichi sa terre avant de dérouler sa moquette.
        Seul hic, la couleur de la moquette. Il l’avait récupérée chez un collègue qui en changeait et elle était d’un bleu électrique qui dénotait gravement avec le bucolique du décors. lol

        Malgré ce détail, les façons de faire de Gilbert forçaient notre respect. Il accusait une récolte fort dense et nourrissait en courgettes tous les habitants de notre petit hameau

        respect Gilou 😉

        Réponse
        • Yannick

          Bonjour Sarah-jane,

          Je me demande toutefois si les petites bêtes qui se trouvent dans le sols ne souffre pas de cette épaisse couverture, qu’en penses-tu ? D’autant, que l’eau ne s’infiltre pas du tout et aura peut être tendance à stagner sur la moquette, non ? Cela n’a pas tendance à moisir non plus ? Je sais je pose beaucoup de question 🙂

          Sinon, il est vrai que l’une des difficultés est souvent de reconnaitre les semis au milieu des mauvaises herbes.

          Pour ce qui est de la couleur, effectivement pas très fashion 🙂

          Merci à toi et à bientôt.
          Ah oui, au faite, merci pour l’invitation.
          Yannick

          Réponse
          • sarah-jane

            en effet, il y a de quoi se poser un certain nombre de questions mais la surface moquettée était plutôt étroite. Alors nos petites bêtes pouvaient s’échapper sur les cotés et comme les plantes semblaient ne pas souffrir, j’avoue ne pas m’être inquiétée outre mesure mis à part pour le coté fashion bien sure. Cette moquette était plutôt fine et j’ai l’impression que l’eau de pluie la traversait pas mal.
            Je tiens à ajouter que mon commentaire n’est pas un « conseil de culture » mais juste le récit d’une expérience de culture potagère un peu originale que j’ai publié plus pour vous distraire que pour vous décrire un mode de culture à adopter. 😉

          • Yannick

            Bonjour Sarah-jane,

            Désolé pour l’attente de ma réponse, un peu partout ces derniers jours 🙂 un peu comme tout le monde en faite. Justement, je trouve cela très intéressant d’entendre différents témoignage au potager.

            Il est vrai que le côté fashion ça doit valoir le coup d’être vu 🙂 Je m’étais un peu imaginé la grosse moquette dans laquelle tu t’enfonce quand tu marche dessus, l’important est que la terre puisse respirer et que l’eau s’infiltre sinon, bonjour les moisissures !!!

            Merci à toi pour le partage et à très bientôt
            Amitiés
            Yannick

  2. bernard

    bonjour
    ce n’est pas un commentaire mais une question. je n’ai pas vu de FAQ sur votre site.
    j’habite dans le sud de la france et il fait chaud, encore maintenant. j’ai semé des épinards fin aout. ils grandissent bien quoique lentement mais depuis quelques jours il y a des trous dans les feuilles et certaines sont mangées dans l’épaisseur. il y a sur ces feuilles mangées des petites larves blanches d’un mm de long. j’ai trouvé aussi des chenilles. j’ai traité avec du bacillus thuringinsis. le produit coûte cher. j’aimerais trouver d’autres solutions.
    que me conseillez vous?
    merci

    Réponse
  3. fleuriste Pornichet

    Le sujet a certainement été abordé à maintes reprises, mais pour la pollinisation des fleurs potagères, un jardin potager avec quelques fleurs décoratives à offrir aux insectes et aux épouses des jardiniers seraient très appréciées.

    Quelques conseils sur la bonne alliance de fleurs aux effets répulsifs des parasites de légumes seraient profitables pour la biodiversité des cultures ?

    Réponse
  4. Bernadette

    super toutes ces infos, mais c’est comme un dico on va chercher ce dont on a besoin ! merci !

    Réponse
  5. Christelle

    Bonsoir, je suis idiote me direz vous mais j’avais posté une question, et je ne retrouve plus où…quelqu’un pourrait me dire comment je peux la retrouver ?

    Merci beaucoup
    Bonne soirée ou journée selon ^^

    Réponse
  6. David

    Bonjour,
    Je me lance dans le jardinage d’un terrain plutôt argileux environ 400 M2, un ancien verger dont la terre n’a pas été travaillé auparavant, j’ai cette année avant le printemps commencé à retirer les racines, les rejets de ronces, et autres repousses. j’ai retourné la terre, jetté un peu de chaux vive et passé la fraise, ma production de légume n’a pas été si mauvaise, montrant que la terre est bonne. Je souhaite avoir vos conseils je me demande avec quel fertilisant je pouvais envisager d’enrichir la terre (fumier de cheval, d’ovin, de bovins ) des fermes proche existent qui peuvent me fournir (j’habite l’Indre dans la région centre agricole) ? je pensais cette année plutôt fertiliser la terre avec de la poudre d’algue (quel produit existe ? ou de la corne broyée j’ai la chance d’avoir une entreprise proche Biocorn. Je cherche d’ailleurs un produit équivalent au calmagol H que les anciens utilisaient et qui apportait satisfaction, j’ai pu observer en cherchant qu’il existe un fertilisant bio (fumier et algues or brun), Je me demande ce qui serai le plus judicieux, avez vous un conseil à me proposer pour enrichir ce terrain. Merci de vos Précisions David F

    Réponse
    • Yannick Hirel

      Bonjour David,

      Je tenais à vous remercier de votre commentaire 😉 Etant donné que vous jardinez sur une assez grande surface, il serait plus judicieux d’opter pour les fumiers d’animaux surtout si vous avez la possibilité de vous en procurer ! D’autant que c’est un excellent fertilisant 😉 Ensuite, vous avez également la possibilité d’utiliser les engrais verts pour votre terrain argileux car l’un des gros avantages de ce genre de semis est d’améliorer tous types de sols.
      Bon jardinage à vous et à très bientôt
      Amitiés
      Yannick

      Réponse
  7. Dick Andre

    je viens de vous acheter ce jour votre proposition, et je me rends compte que j’en ai déjà fait l’acquisition, proposez moi une de vos autres lecture, ou vous me remboursez, merci d’avance. Amicalement

    Réponse
    • Yannick Hirel

      Bonjour André,
      Je vous remercie beaucoup de votre intérêt et pour répondre à votre demande, je viens de vous envoyer un mail en privé en vous proposant une autre de mes publications 😉 Je reste à votre entière disposition pour toutes questions supplémentaires.
      Avec toute mon amitié, je vous souhaite une agréable soirée
      Yannick Hirel

      Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *