Clé usb et sa carte cadeau

Bonjour à toutes et à tous ! Je vous propose aujourd’hui une nouvelle vidéo dans laquelle je réponds à une question qui m’a été posé dernièrement et que j’ai trouvé assez intéressante : Quel tolérance avoir par rapport aux mauvaises herbes qui poussent dans le potager ? Faut-il les retirer ou au contraire les laisser se développer à travers vos cultures potagères ? Personnellement, je les laisse très facilement se développer dans le potager et pour plusieurs raisons que vous pouvez découvrir à travers la vidéo du jour ou simplement en lisant l’article associé (si vous préférez me lire) …

Vidéo : Quel regard avoir sur les mauvaises herbes au potager ?

Transcription texte de la vidéo

Dans un premier temps, je mets des très gros guillemets au terme « mauvaises herbes » car je pense que dans la nature, rien n’est vraiment mauvais. D’ailleurs les adventices possèdent de grandes particularités et peuvent vous apporter beaucoup dans votre pratique du jardinage biologique. Ces herbes spontanées vont permettre d’abriter et d’attirer une certaine faune, certains insectes mais aussi de nourrir certains d’entre eux. De ce fait, si vous laissez ces herbes folles se développer dans votre jardin-potager naturel, vous allez favoriser la biodiversité et par conséquent accentuer la protection naturelle de vos cultures.

Ce qui va construire aussi l’équilibre naturel de votre jardin bio en accent sur la diversité des végétaux. De plus, certaines herbes poussant spontanément dans votre jardin-potager, peuvent être comestible tels que le plantain, l’ortie, le pissenlit … Attention toutefois sur ce sujet, il est important d’être sûr et de bien vous renseigner avant de consommer des plantes sauvages. Du coup, quel regard avoir sur ces mauvaises herbes au potager ? Personnellement, en début de saison, j’essaie de faire en sorte que mes parcelles soient « propres », c’est à dire qu’il n’y ai pas d’herbes folles sur la surface afin de faciliter la levée des semis et la bonne croissance des plantes potagères.

Car, dans l’hypothèse que vous plantiez vos tomates, vos aubergines, poivrons … ou encore que vous réalisiez vos semis de carottes sur une parcelle enherbée. cela va provoquer une concurrence entre les plantes de part les adventices présente et qui elles, sont parfaitement adaptées à votre environnement, votre climat etc. De ce fait, vous risquez de vous retrouvez avec des semis qui lèvent pas ou des plantes fragilisées, donc une saison ratée. C’est pourquoi en début de saison, je pense qu’il est assez important de faire vos plantations et vos semis sur une surface sans herbes folles.

Ensuite, au cours de la saison, personnellement, je laisse très facilement les « mauvaises herbes » se développer à travers mes planches de cultures et mes plantes potagères, une fois que ces dernières sont bien développer et capable de résister à une éventuelle concurrence entre les plantes. J’essaie de les contrôler sans pour autant en faire une obsession et pour les raisons citées plus haut, mais aussi pour ne pas qu’elles envahissent l’intégralité de mes culture afin de pouvoir circuler librement dans le potager, pouvoir récolter également facilement.

Cependant, d’un point de vue général, je laisse se développer ces herbes spontanées d’une très grande utilité afin qu’elles puissent attirer la faune indispensable à la protection de mes cultures potagères. Prenons un exemple, si vous avez des pucerons qui s’attaquent durant la saison à vos pieds de tomates et que vous avez pour réflex laisser se développer des mauvaises herbes entre vos cultures, ces dernières vont alors attirer et faciliter la bienvenue des coccinelles (prédatrices des pucerons) qui auront de quoi se loger et se nourrir à proximité, en gros … la belle vie.

Bien entendu, pour limiter l’expansion de ces herbes folles, spontanées et pas si mauvaises que ça, vous pouvez pailler votre sol, je dirai même que placer un paillage sur votre terre est impératif, c’est un pilier de la réussite de votre potager biologique. Car effectivement, cela limite les mauvaises herbes mais apporte aussi beaucoup à vous jardinier bio et à l’ensemble de votre potager. Cela mériterait bien une vidéo sur le sujet.

Pour conclure, je vous pose cette question : Comment vous voyez ces herbes dans votre potager ? Quelle tolérance avez-vous par rapport à ces dernières ? N’hésitez pas à laisser un petit commentaire ci-dessous, je vous lirai avec plaisir … Je vous donne rendez-vous très bientôt dans une nouvelle vidéo et au potager bio.