Enrichir sa terre

Enrichir sa terre au cours de l’hiver est bien souvent le souci de bons nombres de jardiniers débutants car :

Nous entendons de la bouche d’experts du jardinage toutes sortes de méthodes, plus efficaces les unes que les autres. Cependant, notre grande interrogation reste : Laquelle choisir ?

De ce constat, j’ai décidé, il y a plusieurs mois, d’organiser un évènement inter-jardiniers, dans le souhait de vous aider d’avantage et surtout de vous permettre de découvrir bon nombre de techniques, pour que vous puissiez faire votre choix plus facilement et en connaissance de cause.

13 jardiniers ont acceptés, avec un grand plaisir, de contribuer à ce projet, en partageant avec nous leurs petits secret.

.

J’ai créé cette page pour vous permettre de faire deux choses :

.

– soit de télécharger l’e-book contenant les 13 articles en cliquant directement sur ce lien : vous serez alors reconduit vers la page correspondante : n’hésitez pas à partager sur les réseaux sociaux, à l’aide des boutons prévus à cet effet)

 e-book-enrichir-sa-terre

.

– Ou alors, je vous propose de découvrir directement les auteurs et leurs articles dans la liste ci-dessous.

.

Article numéro 1

Que faire des parcelles inoccupées pendant l’hiver au potager écrit par Romain

.

Article numéro 2

Enrichir le sol naturellement écrit par Julia

.

Article numéro 3

Comment enrichir sa terre écrit par Christian

.

Article numéro 4

La jachère ou la bio-régénération des sols écrit par Johan

.

Article numéro 5

Comment améliorer sa terre écrit par Loic

.

Article numéro 6

Les trois piliers de l’aggradation d’un sol écrit par Gilles

.

Article numéro 7

Compostage en surface ou comment faire foisonner la vie du sol écrit par Nicolas

.

Article numéro 8

Comment enrichir et améliorer un sol sableux écrit par David

.

Article numéro 9

Enrichir sa terre avec le brf écrit par Gilles

.

Article numéro 10

Comment enrichir sa terre écrit par Aurélie

.

Article numéro 11

Comment enrichissons-nous notre terre écrit par Sylvaine

.

Article numéro 12

Enrichir sa terre écrit par Jenny

.

Article numéro 13

(uniquement présent dans l’e-book)

Méthode de maraicher bio pour enrichir la terre écrit par Alain

Site professionnel

.

.

.

9 Commentaires

    • Yannick Hirel

      Bonjour à vous,

      Effectivement, le compost est un excellent moyen de fabriquer de l’humus de façon rapide, à condition que le compost soit de bonne qualité : c’est pourquoi, il faut bien l’aérer et équilibré les matières que nous mettons dedans.

      Merci à vous et à bientôt
      Yannick

      Réponse
  1. jerome

    moi j ai un jardin avec une terre tres lourde! l eau est comme aspire au fond^^ c est une terre qui ne ce remue q avec une pelle beche ou une houe . je me suis inspire des amazonien qui ont utiliser la terra preta!( aller vous renseigner sur la terra preta c hallucinant l amazoni est ce quelle est en partie grace a eux qui ont ameliore les sol)bon moi j ai mis tres peu de charbon ou branche du jardin bruler il ni a pas d arbre! par contre je garde toutes les herbes que j arrache sauf celle trop en graine pour ne pas semer d autres adventice(plante sauvages)je les laisse pourrir en tas au moins une saison en les arosent de temps en temps et l annee d apres j enfoui cette herbes quand je travaille mon sol ! j aurais pu faire un compost de surface (adecouat au sud mais j ai un petit jardin!

    Réponse
    • Yannick Hirel

      Bonjour Jerome,

      Je tenais à te remercier pour ton partage, j’ai adoré lire ton commentaire très enrichissant (c’est le cas de le dire 🙂 ) je connaissais les grands traits de ces techniques terra preta, il faut avouer que c’est très impressionnant, par contre, je doute que ceci puisse être applicable dans son intégralité en France, étant donné, corrige moi si je me trompe, qu’il faut dans un premier temps produire du charbon représentant la totalité de la surface cultivable. Ce qui veut dire qu’il faut couper les arbres et les brûler lentement, non ? Mais, je trouve que l’idée est très intéressante, si tu souhaite écrire un article sur ce sujet pour que je le publie sur le blog, ce serait avec un grand plaisir 😉

      Je te remercie
      A très bientôt
      Yannick

      Réponse
  2. Bravana

    Bonjour,

    Pour les chanceux qui ont un poulailler, le fumier de poule est un très très bon engrais pour les poireaux.

    Le fumier de vache ou de cheval est aussi un bon fertilisant. En revanche, j’ai entendu que le fumier de cheval amenait des maladies?

    Cordialement,

    Bravana

    Réponse
  3. Patrick

    Bonjour Yannick,

    pourrais-tu m’indiquer s’il existe des méthodes simples pour analyser sa terre. Même s’il faut pour cela utiliser adéquatement quelques produits chimiques.

    Je ne souhaite, en effet, pas dépendre d’un quelconque organisme qui ne me fera qu’une analyse standard sans beaucoup d’intérêt.

    Merci d’avance, Patrick

    Réponse
  4. coroyer

    bonjour esque le fumier de cheval rammene vraimant des maladie car j en nais mie une bonne couche met jai pas encore labourer

    Réponse
    • Yannick Hirel

      Bonjour Coroyer,

      Cela dépends s’il est frai ou composté ? Parce qu’il faut savoir c’est que le fait de le faire « vieillir » va permettre de le purifier et d’éliminer les agents pathogènes.

      Bonne journée à vous
      Yannick

      Réponse
  5. meilleure assurance auto

    Un article très passionnant ! Merci

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *