L’achillée millefeuille (Achillea millefolium) est une plante que nous pouvons considérer comme une aromatique. Elle appartient à la famille des Astéracées. Assez simple à faire pousser dans le jardin, elle est également très ancienne. Certaines recherches ont même pu mettre en avant son utilisation pour ses vertus médicinales depuis la préhistoire. Dans la mythologique Grecque, l’Achillée millefeuille trouve son nom avec Achille qui l’aurait utilisé pour soigner certaines plaies de ses hommes. Au delà de ce petit côté historique, cette plante est très intéressante à faire pousser en permaculture, ses feuilles sont comestibles et peuvent agrémenter certains plats. Cependant, elle peut être utilisé de différentes façons au potager, ce que nous allons voir ensemble … Voici comment semer, cultiver et utiliser l’Achillée millefeuille

 

ATTENTION à ne pas confondre l’Achillée avec la grande Ciguë qui elle est toxique. La différence entre les deux plantes se situe au niveau des feuilles.

 

Emplacement et conditions de culture de l’Achillée

Comme toujours, pour favoriser le bon développement d’une plante, il faut être en mesure de lui offrir les bonnes conditions de cultures. L’Achillée millefeuille aura besoin d’une bonne exposition, d’un emplacement correctement ensoleillé. Bien que certaines espèces peuvent parfaitement pousser à la mi-ombre tels que l’Achillée sternutatoire ou ptarmica. Au niveau du sol et d’un point de vue général, cette plante à fleurs aimera les sols secs, éventuellement légèrement argileux. Mais ici encore, les espèces ptarmica pourront parfaitement se plaire dans une terre conservant une certaine fraicheur et humidité.

 

Avec quelles plantes l’associer ?

Dans un premier temps et à partir des conditions de cultures présentées ci-dessus, l’Achillée pourra être planté aux abords du potager, dans un massif de fleurs, pour habiller un muret etc … Il faudra seulement prendre en compte la hauteur de végétation pouvant aller d’une cinquantaine de centimètre jusqu’à prêt de deux mètres pour certaines espèces et variétés (je reviens là-dessus juste après) …

Au niveau des associations et plus précisément aux abords du potager : l’Achillée pourra (si elle est bien orienter et selon la variété choisit) créer des zones légèrement ombragé qui pourront ainsi être utilisé par une culture d’épinard, une plantation de salade ou tout autre légumes feuilles comme la blette carde, le choux Chinois etc …

Dans le cadre d’association de fleurs (en massif par exemple) : Les variétés les plus hautes pourront être placées en arrière plan, les plus basses (ne dépassant pas 40 centimètres en moyenne) en premier plan. Parmi les fleurs pouvant constituer un jolie massif, vous pourriez associer l’Achillée aux cosmos, campanules ou encore à des marguerites, des asters etc …

 

Quand semer et quand planter l’Achillée millefeuille ?

Faire un semis d’Achillée

Il est tout à fait possible de faire vos propres semis. Pour cela, vous avez deux choix : Le premier consiste à semer en mai, voir juin directement en pleine terre. après une préparation du sol. Jusqu’à la levée, qui devrait se faire en l’espace d’une bonne quinzaine de jours, il faudra penser à retirer les “adventices” qui se développent. Dans le second cas, vous pouvez anticiper le semis dans des godets à partir du mois de mars ou alors dans le courant du mois d’aoûtseptembre au potager. D’un point de vue général, il faudra juste apporter de quoi humidifier le support, le terreau afin d’activer la germination des semences mais attention à l’excès.

 

Planter de L’achillée

Si vos plants sont issus de vos godets et selon la période de semis que vous avez choisit. Vous pouvez envisager une plantation en mars jusqu’au mois de mai ou alors planter vos plants d’Achillée à l’automne entre le mois de septembre et novembre au jardin (maximum) selon les régions et climats. Concernant la densité de végétation, je suggère de compter 4 plants / m². Ce qui permet une meilleure circulation de l’air et donc, d’éviter le développement de certaines maladies des plantes tels que l’oïdium.

 

Entretien, récolte et multiplication

Les soins à apporter à l’Achillée

Nous sommes ici sur une plante très simple à cultiver comme je l’indiquais en introduction. En effet, les soins à apporter tout au long de la croissance sont assez rudimentaire avec juste quelques arrosages, sans excès lorsqu’il fait très chaud. Pour favoriser la floraison et voir apparaitre de nouvelles fleurs, vous pouvez retirer les fanes au fur et à mesure, ce qui épuise d’épuiser la plante. Ensuite, mais sans réelle obligation, vous pouvez également rabattre l’ensemble de la plante en toute fin de saison, ce qui lui permettra de mieux repartir au printemps suivants.

 

 

Quand et comment récolter ?

Cette plante aromatique (d‘une certaine façon) peut être récoltée sur une assez longue période de Juin jusqu’à septembre en moyenne. Pour cela, il vous suffit de prélevé la quantité désiré selon vos besoins et toujours pas plus d’un tiers de la plante à chaque récolte afin de lui permettre de fabriquer de nouvelles feuilles. Comme vous le découvrirez bien assez vite, le goût de l’achillée est un peu amer. De ce fait, pas besoin d’en mettre de grande quantité pour agrémenter vos salades composées.

 

Multiplier l’achillée millefeuille

Cette plante a l’avantage ou l’inconvénient selon le point de vue de se ressemer d’elle-même d’une année sur l’autre. Cependant, vous pouvez récupérer les graines et semences en fin de saison pour ensuite en disposer à d’autres emplacements du jardin. Egalement, il est possible de pratiquer une division de souche en début de saison, dès le printemps. D’ailleurs, je vous recommande cette action (peut être pas tous les ans) car, cela fait toujours du bien à la plante …

 

Espèces et variétés d’Achillée

Il me semble, sauf erreur de ma part, qu’il existe plus de 80 espèces. Cependant, très peu sont réellement cultivées par chez nous. On peut les catégoriser en fonction de leur hauteur à maturité … 

 

Les espèces et variétés basses

Leur taille allant d’une quarantaine de centimètre et pouvant atteindre pas plus d’une soixantaine de centimètre de hauteur. Parmi les espèces qui compose se groupe, on trouve …

  • La variété type Achillea millefolium ou encore la Lilac Beauty pour les plus classiques.
  • Les Achillées odorantes sont également de petites tailles
  • Parmi les Achillées sternutatoire, la variété Ballerina me semble être un bon choix.

 

Les espèces et variétés de taille moyenne

Ici, leur taille varie entre une soixantaine de centimètre et peuvent atteindre jusqu’à un petit mètre de hauteur. Parmi les espèces et variétés qui peuvent entrer dans la composition de ce groupe, on trouve principalement la variété type appartenant à l’Achillée ptarmica ou encore la Perry White’s qui a la particularité d’offrir une belle floraison de manière quasi-continue.

 

Les espèces et variétés hautes

Vous l’aurez compris, les variétés qui composent ce groupe ont une hauteur à maturité comprise entre un mètre et peuvent atteindre presque 2 mètres de hauteur. Ce sont surtout des Achillées à feuille de fougère qui compose ma sélection du jour avec …

  • L’achillée filipendule
  • L’Achillée Parker’s
  • Ou encore la Gold Plate

 

Les bienfaits de l’Achillée millefeuille au potager

Cette plante possède quelques propriétés intéressantes à connaitre. Tout d’abord, elle permet d’attirer et de favoriser l’activité de différents pollinisateurs dont les abeilles mais aussi des syrphes qui sont de redoutable prédateurs de pucerons. D’ailleurs, les pucerons peuvent définir l’Achillée comme plante hôte et s’attaquer à elles. Sur ce point, nous pourrions d’ailleurs nous en servir comme plante martyre du jardin. Il est également possible d’utiliser l’Achillée sous la forme de macération de feuilles pour prévenir l’apparition de certaines maladies potagères tels que le mildiou etc … fraichement coupés, cette plante peut également servir d’activateur au niveau du compost.

 

Conclusion

J’espère que cette présentation vous aura intéressé … Les deux seuls problèmes que vous pourriez rencontré sont les pucerons qui peuvent s’installer et s’attaquer à l’Achillée mais selon les points de vue, je pense qu’on peut presque la voir comme une plante martyre, qu’il est alors possible d’intercaler avec d’autres cultures potentiellement sensibles à ces insectes piqueurs-suceurs. Ensuite, si les conditions météos, si vous n’offrez pas assez d’espacement entre les plants ou si vous arrosez de manière trop abondante, le milieu humide peut provoquer de l’oïdium sur les plantes.

 

Et vous, connaissiez-vous cette belle plante ? En avez-vous dans votre jardin ? Je vous propose de laisser un commentaire ci-dessous afin de partager votre expérience ou pour compléter cet article  …