Bonjour à toutes et à tous ! Aujourd’hui, j’aimerai vous parler du cardon (Cynara cardunculus). Cette plante est souvent trouvée à l’état sauvage (Cynara cardunculus var. sylvestris) mais saviez-vous qu’il existe également des espèces et variétés cultivables (C. cardunculus var. altilis), qui sont de véritables plantes potagères à part entière de la famille des Astéracées. Assez simple à cultiver, ce légume ancien peut vous offrir de belles récoltes et apporter un petit aspect sauvage dans votre jardin. Il est également possible de le planter au sein d’un massif dans lequel, cette culture trouvera sa place pour son côté décoratif. Voyons comment cultiver et récolter du cardon dans votre jardin-potager en permaculture

 

Le choix de l’emplacement et association au potager

Cette plante peut parfaitement trouver sa place dans le potager. Sa hauteur importante pouvant atteindre un peu plus 1m50 peut permettre de créer des zones d’ombrages qui pourront ainsi être utiliser pour les cultures sensibles à la montée en graine tels que les salades, les carottes, les épinards etc … (voir ma liste de légumes poussant à la mi-ombre). Pour cela, il faut donc bien les orienter d’autant que le cardon va apprécier disposer d’une bonne exposition. Comme je le dis souvent, l’un des éléments à prendre en compte pour chacune de vos plantes potagères est le temps de croissance et d’occupation du terrain lui-même. Dans le cas des cardons, nous sommes sur un temps assez long (comptez environ 5 à 6 mois d’occupation). Cependant, ce temps peut permettre de jouer sur les cultures intercalaires. Au niveau du sol, le cardon poussera bien mieux dans un sol riche en humus et correctement aéré. De ce fait, n’hésitez pas à faire des apports de matières organiques au préalable.

 

Semer et planter des cardons au jardin

Sur ce point, vous avez deux possibilités : Soit semer vos cardons à l’emplacement final dans le courant du mois de mai au potager ou alors anticiper le semis en avril dans des godets afin de gagner un peu de temps sur la croissance pour une plantation en mai. Cela a également l’avantage d’éviter ou du moins de réduire, les attaques de limaces dans les premiers stades de croissance, qui aiment bien se délecter des jeunes pousses de cardons. Dans les deux cas, vous pouvez semer en poquet de 2 à 3 graines. Lors de la plantation ou du semis extérieur, prévoyez un espacement de minimum 80 centimètres entre vos poquets ou vos plants de cardons.

 

Les soins à apporter jusqu’à la récolte

Pour bien réussir et offrir les bonnes conditions au développement du cardon, tout est dans les arrosages et la fraicheur conservée au niveau du sol. De ce fait, pensez à déposer du paillage au pied et à contrôler l’humidité de la terre pour déterminer la fréquence de vos apports en eau. Un sol sec aura un impact sur le goût des côtes par la suite. La dernière étape et soin (important) à apporter avant la récolte est le blanchissement. Cela consiste à priver de lumière les pieds. Le but ? Supprimer le petit goût amer des cardons …

 

Blanchir les cardons avant la récolte

  • Début septembre, un petit mois avant de récolter … commencez par retirez les feuilles abimées et / ou jaunit de vos plants de cardons.
  • Il sera également important avant de passer à l’étape suivante sur l’ensemble de la plante ne soit pas humide. Sinon, la plante va pourrir lors du blanchissement. De ce fait, évitez de faire cela après une bonne averse !
  • A partir de là … Vous pouvez regrouper les feuilles de cardons en les attachant avec de la ficelle et entourez l’ensemble avec une matière qui ne laissera pas passer les rayons du soleil. Personnellement, j’opte pour du cartons mais vous êtes seulement limiter par ce qui vous entoure au final.
  • Il vous reste à butter légèrement le pied en ramenant de la terre tout autour sur une vingtaine de centimètre de hauteur et au bout de quelques semaines, ce sera le moment de récolter en retirant cet ensemble qui a permis de blanchir les cardons.

A savoir : Il est visiblement possible mais je n’ai jamais essayé personnellement de réaliser cette opération de blanchissement dans une cave en les transplantant dans du sable. N’hésitez pas à partager votre point de vue là-dessus à travers un commentaire …

 

Booster la culture de cardon

Selon la capacité de votre terre à apporter les nutriments nécessaires à la bonne croissance de cette culture, vous pouvez faire des arrosages à base de purin d’ortie toutes les 3 semaines environ. Cela donnera un coup de fouet à la plante et favorisera le feuillage.

 

Comment récupérer les graines de cardons ?

Le cycle de production de semences se fait sur deux années. De ce fait, si vous souhaitez récupérer les graines et semences de cardons, il faudra laisser des plants en place. Au bout de la seconde année, vous pourrez voir apparaitre des hampes florales qui ressemble d’ailleurs énormément à celle produit par une culture d’artichaut mais beaucoup plus petite. Dès lors, il faudra attendre que ces fleurs sèchent. Ce qui arrive généralement dans le courant du mois d’août. Vous pouvez éventuellement n’en conserver que 2 ou 3 au début de la floraison, ce qui permettra à la plante de se concentrer sur sa reproduction via la formation de graines. De plus, je vous suggère de ne pas trop abuser car, le cardon peut vite devenir envahissant par semis spontanés.  Et à savoir que les semences récupérées et conservées dans de bonnes conditions ont un pouvoir germinatif d’environ 4 ans.

 

Les variétés avec ou sans épines

Même si les variétés avec épines (les épineux) ont un petit truc en plus niveau gustatif. Il faut être honnête … Il vaut mieux éviter de s’y frotter ! Et si vous en avez déjà fait l’expérience, vous pourriez être tenté d’opter pour des variétés sans épines (qu’on qualifie d’inerme). Par contre, moins bonnes au niveau du goût. Ce sont des choix très personnel bien sûr …

Au niveau des variétés avec épines : Il me semble que ce sont principalement des variétés “artificielles” (cultivar). “L’argenté de Plainpalais” est probablement le plus réputé et surtout, celui qui possède carrément d’une appellation contrôlé. Si j’aurai une petite suggestion et même si vous n’aimez pas les épineux, ce serait de planter au moins un pied de celui-ci pour vous faire une idée de sa saveur.

Au niveau des variétés sans épines : Ici, vous avez l’embarra du choix ! Les plus connu sont le cardon “Blanc amélioré” et le cardon “Vert vaulx velin”qui sont assez résistants permettant des récoltes plus étalées tout au long de l’hiver.

 

Pour conclure … Parlons des limaces et pucerons !

A ma connaissance, je n’ai jamais vu d’autres ravageurs s’attaquer aux cardons … Les limaces sont surtout friandes des jeunes pousses, encore tendre en début de croissance car, une fois le feuillage bien développé et comme toujours, elles ne vont plus du tout s’y intéresser. Par rapport à ces dernières, j’ai déjà écrit pas mal d’articles de blog à leur sujet mais pour changer, voici un article complet sur l’un de leur prédateur que vous pourriez attirer dans votre jardin “Le carabe : un redoutable prédateur de limace“.

Ensuite, les pucerons peuvent également venir piquer – sucer la sève des feuilles. Pour lutter contre ces derniers et seulement si vous constatez une présence importante car, dans le cas contraire, essayez toujours d’attirer les auxiliaires au jardin, je vous suggère d’opter pour une solution naturelle à base de savon noir ou bien de pulvériser une décoction d’ail sur et en dessous des feuilles. Sinon, la tanaisie en purin peut également être efficace.

 

Il me semble voir fait le tour de cette culture que je trouve vraiment intéressante à faire pousser, même si cela n’est que quelques pieds ! De votre côté, dites-moi dans les commentaires si vous en avez déjà planté dans votre jardin ? Si vous connaissiez également ce légume ancien et bien entendu, n’hésitez pas à compléter cet article avec votre expérience