Bien le bonjour ! Cela fait un moment que je voulais écrire sur cette plante comestible à avoir au jardin … L’amarante (Amaranthus) fait partie de la famille des Amaranthacées. On l’a cultive non seulement pour sa beauté mais aussi pour en récolter les graines et les feuilles qui sont comestibles. En plus de cela, nous sommes ici sur une plante très simple à cultiver et à entretenir, sa croissance est rapide, il existe des dizaines d’espèce différentes permettant de varier les hauteurs et couleurs. Bien que je recommande l’amarante Paniculée (Amaranthus hypochondriacus) …A mon sens, les amarantes trouvent bien leur place dans un jardin en permaculture et aujourd’hui, je vous propose de voir en détail comment en faire pousser chez vous

 

A quel emplacement planter l’amarante ?

Pour un bon développement, cette plante a besoin de soleil, d’un sol fertile possédant une certaine fraicheur. Elle peut aussi bien être planté en pleine terre, pour garnir un massif de fleurs, en bordure, contre un mur mais aussi en pot ou jardinière. Dans tous les cas, il sera préférable de la protéger du vent. A savoir que certaines espèces d’amarante peuvent monter jusqu’à 1m80 comme l’Amaranthus hybridus ssp cruentus. L’amarante Paniculée est un bon compromis avec une hauteur d’1m50 permettant des associations avec des cardons ou encore avec des cosmos. Pour aller plus loin, vous pouvez également placer cette culture à proximité des choux ou encore d’une culture d’arroche.

 

Le semis et la plantation

Bien que personnellement, je vous recommande de vous procurer des plants en godets dans des jardineries ou auprès d’un pépiniériste local. Le semis est tout à fait possible et assez simple à réaliser. Il se fait pour la plupart des régions dans le courant du mois de mars, en intérieur dans des godets ou en terrine. Il vous faudra simplement veiller à ce que le terreau reste humide jusqu’à la mise en place qui devrait se faire en mai dans le jardin.

 

Les soins à apporter

Comme quasiment toutes les plantes à fleurs, l’amarante va avoir besoin d’eau pour bien se développer. Ces apports se doivent d’être régulier. Vous pourriez couvrir le sol avec un paillage pour conserver sa fraicheur et surtout, si vous souhaitez profiter plus longtemps de la floraison, pensez à retirez les fleurs séchées. Mise à part ces soins assez rudimentaire et si nous abordons le sujet de la récolte. Vous pouvez prélever les feuilles comestibles au fur et à mesure de vos besoins. Pour la récolte des graines, il faudra attendre que la plante les produisent avant de les récolter, c’est à dire après la floraison.

 

Attention aux limaces et pucerons

D’après mes observations, les seules problématiques que vous pourriez rencontrer avec cette plante à fleurs sont des attaques de pucerons (de différentes espèces en plus de cela) mais aussi en début de croissance de limaces qui peuvent venir s’attaquer aux jeunes pousses. Une fois bien développé, les limaces ne s’y intéressent plus vraiment. Cependant, par rapport à ces deux “indésirables” du jardin, je vous propose ces deux sources d’informations supplémentaires sur les pucerons et les limaces.

 

En guise de conclusion …

Je ne sais pas si vous en avez déjà fait poussé dans votre jardin-potager mais, je trouve que l’amarante a bien sa place non seulement pour la beauté qu’elle apporte mais aussi pour son côté comestible, récoltes supplémentaires qu’elle peut vous offrir. Pour conclure, je finirai là-dessus … Pensez à conserver des graines pour en resemer l’année suivante et multiplier la variété dont vous disposez. A savoir que le pouvoir germinatif est d’environ 4 ans.

 

N’hésitez pas à compléter mon article via un commentaire mais aussi à partager votre expérience et observation avec cette belle plante comestible du jardin.