Bonjour à vous et bienvenue dans ce nouvel article ! Le titre de ce dernier vous a probablement interpelé car généralement, je suppose que vous êtes plutôt à la recherche de solution pour vous débarrasser du liseron … Nous verrons ça en fin d’article mais avant cela, j’aimerai surtout partager avec vous mes observations et expériences avec cette plante (effectivement) très envahissante et ce n’est pas rien de le dire car, j’ai un grillage entier qui est complétement envahit, avec différentes pousses à différents endroits du jardin dont un murier qui a été complétement étouffé par sa présence …

 

Petit historique du jardin

Lorsque j’ai emménagé dans ce jardin, j’ai fait beaucoup de modifications après avoir passé une bonne année à réfléchir et à observer. Dans le but de recenser les différentes plantes évoluant dans mon environnement. Bref … j’avais un peu de liserons qui se développait mais rien de bien envahissant, la densité des végétaux et l’équilibre installé à l’époque semblait le contrôler naturellement, le liseron ne trouvait probablement pas toutes les conditions propices à son bon développement  …

 

L’intérêt du liseron

En effet, le liseron se développe plus particulièrement dans des sols riches en azote, lourd, argileux et tassé. Le passage des machines m’ayant permis de retirer arbres, bambous etc … ont donc favorisé la bonne reprise du liseron qui, deux ans après a complétement progressé à divers endroit du jardin, remplissant sa fonction, son rôle de décompacter le sol par le biais de son système racinaire. Mais d’un côté, il faut dire que je suis peu interventionniste. Cependant, cette plante peut indiquer également un excès de fertilisation et cette progression à cet emplacement peut s’expliquer de deux façons à mon sens …

  1. Tout d’abord, il y avait ici des poules dont les déjections ont accentuer la fertilité de cette zone
  2. Par la suite, j’ai placé mes composteurs près de ce grillage… Bravo vous allez me dire ! 😀
  3. Et pour finir, cet emplacement a été celui du potager de l’année dernière … Et faut dire que j’avais mis la dose de compost (Regarder la vidéo)

 

Mon avis sur le liseron

Cependant, même si beaucoup ont tendance à voir le liseron comme un vrai problème, il présente également quelques intérêts … Au delà de nous renseigner sur la nature du sol, lorsque ses jolies fleurs arrivent c’est également une plante très mellifère qui va favoriser la venue des pollinisateurs dans le jardin-potager. Je vais peut être également vous faire rire, mais il faut voir le bon côté des choses … Cela forme un haie naturel grimpant sur le grillage (même si je pense apporter quelques modifications par la suite sur ce côté-là).

Pour ma part, le liseron sur un grillage ou autre endroit ne me pose pas vraiment de problème. Par contre, j’ai un beau murier qui a été complétement envahit … Et ce n’est pas rien de le dire ! J’ai eu beau essayé de ralentir sa progression en retirant le liseron au fur et à mesure, mais j’ai finis par abandonner par manque de temps principalement. Cependant, encore un point positif 🙂 … Il s’est seulement concentré sur ce murier, j’avais juste à côté mes tomates, mais aussi mon framboisier Fall-Gold qui ont été épargné.

 

Comment se débarrasser du liseron

J’ai bien conscience qu’il existe plusieurs types de liseron. Au niveau des moyens de lutte, sur ce point, n’hésitez pas à partager dans les commentaires, vos expériences et solutions 😉 Personnellement, je passais jusqu’ici la tondeuse à proximité du grillage, je réutilisais ces tontes en les plaçant le long d’un mur pour limiter la pousse des « mauvaises herbes« . Cependant, je me demande si c’était une bonne idée car, je m’aperçois que du liseron se développe à certains endroits qui, jusqu’ici n’était pas touché.

Voici les différentes actions que je vais tenter dans les années qui viennent …

  • Tout d’abord, je pense re-déplacer mes composteurs 🙂
  • Je vais aussi planter le long de ce grillage plusieurs variétés d’oeillets d’Inde car il semblerait que la substance sécrété par les racines pourraient agir sur le liseron (à voir les résultats sur le long terme)

Les autres méthodes …

Méthode 1 : Cela va être de ne pas favoriser la multiplication du liseron en ne passant pas le motoculteur (mais dans votre démarche de jardinage naturel, normalement, vous ne le faites pas) car, les racines ainsi coupées vont être autant de nouvelles pousses par la suite.

Méthode 2 : Les graines de liseron ayant un excellent taux de germination, il faut l’arracher au fur et à mesure en coupant à ras de terre le feuillage, ce qui évitera aux graines de se propager par la suite qui, accentueront le problème. Cette technique reste probablement l’une des plus efficaces mais comme je le disais plus haut dans l’article, elle demande beaucoup de temps et d’énergie avec une bonne dose de ténacité, sans oublier de la régularité jusqu’à épuisement de la plante.

Méthode 3 : Retirer les racines manuellement en aérant le sol ! Honnêtement … Faut être hyper motivé pour faire ça et généralement, même avec la meilleure volonté, et le temps passé, il est possible d’en oublier et de voir du liseron repousser 🙂

Méthode 4 : Comme toute les plantes, le liseron a besoin de produire de la photosynthèse pour son développement. L’idée est de couvrir avec un système de bâche la zone concernée. Cependant, cela implique de condamner cet emplacement pendant plusieurs mois voir années avant d’être complétement débarrasser du liseron, d’après certains de mes clients avec qui j’ai eu cette discussion.

Méthode 5 : Je ne sais pas si cela peut vraiment fonctionner mais, les engrais verts étant des plantes à croissance rapide, il est surement possible de concurrencer la progression du liseron. J’aurai tendance à penser que la luzerne serait la plante idéale pour cette expérience …

 

Et de votre côté … avez-vous des solutions, des expériences à partager sur le liseron ? N’hésitez pas à donner votre avis sur le sujet 😉

​Vous débutez ? ​Découvrez quoi SEMER et PLANTER chaque mois ...

close

​Téléchargez vous aussi le livret contenant TOUS les semis et plantations mois par mois