Les avantages et inconvénients des sols en permaculture

La terre parfaite pour le potager n’existe pas.  Comme vous le savez, j’ai jardiné dans plusieurs régions, ce qui m’a permis de découvrir plusieurs climats mais aussi type de sol avec bien entendu, les avantages et inconvénients de chacun d’eux. Pas toujours simples de jardiner dans certaines conditions … Mais il faut faire avec ! Tout en essayant d’améliorer la structure de votre sol afin d’obtenir un support plus apte à cultiver une plus grande variété de plante potagère. La première étape est donc d’identifier les grandes lignes de votre terre (Soit les propriétés physiques d’un sol) pour en comprendre les avantages et inconvénients. Ensuite, il est intéressant de savoir quels fruits et légumes bio vous pouvez faire pousser dans votre type de sol et conditions de cultures (C’est à dire sur une terre argileuse, une terre sableuse ou encore une terre limoneuse). Et pour finir, l’idée est d’améliorer votre terre de manière continue … Mais sur ce point, cela dépend du sol et de sa structure car, on n’améliore pas une terre argileuse de la même manière qu’une terre sableuse. Aujourd’hui, j’aimerai surtout partager avec vous les avantages et inconvénients de chaque type de sol pour mieux jardiner dessus …

(suite…)

Plante engrais : La phacélie à feuilles de Tanaisie

La phacélie (Phacelia tanacetifolia) est une plante engrais de la famille des Hydrophyllacées que j’apprécie énormément ! D’ailleurs, c’est le premier engrais vert que j’ai semé lorsque j’ai débuté dans le jardinage biologique et la permaculture. C’est une plante très intéressante et ceci à plusieurs niveaux. Très simple à cultiver et à semer, elle n’a également aucune sensibilité à de potentielles maladies ou attaques de ravageurs et nuisibles. Idéal en culture intercalaire et périodes creuses au potager. Elle peut être utilisée en guise de couverture végétale avec tous les effets bénéfiques que cela apporte au niveau du sol mais aussi dans l’environnement donné. Je vous propose donc aujourd’hui un zoom complet sur cette plante engrais mellifère aux multiples intérêts pour le jardinier bio …

(suite…)

Tout savoir sur les plantes bio-indicatrices

Les plantes bio-indicatrices sont des variétés de plantes qui permettent de réaliser un diagnostic du fonctionnement du sol et de ses caractéristiques. Leur seule observation et compréhension permet alors de mieux gérer son jardin et son potager. Ce qu’il faut avant tout savoir, c’est que le sol est composé d’une grande réserve de graines de plantes spontanées (souvent qualifié de mauvaises herbes dans le jargon du jardinier)  ! Ces plantes sauvages sont parfaitement adaptées à votre environnement propre et poussent dès lors que les conditions à leur germination leurs sont favorables. Cela passe par des besoins «primaires» tels que la chaleur, l’humidité et l’éclairage mais aussi par des besoins plus profonds qui se situent au niveau du sol, du climat et des autres végétaux présents.

(suite…)

Le lombricompostage ou vermicompostage

Le lombricompostage ou vermicompostageLe lombricompostage ou vermicompostage est particulièrement adapté si vous jardinez sur un balcon, une terrasse ou sur une très petite surface potagère. Il s’agit d’une méthode de recyclage des déchets qui va permettre de créer de l’humus et fertilisant que vous pourrez réutiliser dans votre espace cultivable. Cependant, les quantités d’humus produites ne seront pas suffisante si vous jardinez sur une grande surface. Dans le jardinage, il est important de sélectionner vos méthodes d’enrichissement du sol selon plusieurs critères tels que la taille de votre potager bien sûr, la quantité de déchets de cuisine que vous produisez au quotidien, les matières qui vous entourent, votre environnement etc … afin de réutiliser au maximum l’ensemble de ces matières dans votre potager. Aujourd’hui, je vous présente le lombricompostage, son fonctionnement et comment l’utiliser …

(suite…)

Comment favoriser les vers de terre au potager

Comment favoriser les lombrics au potagerDepuis le temps que je tiens ce site, je me suis rendu compte que je n’avais encore jamais écrit d’article uniquement consacré aux vers de terre ou lombrics … Et pourtant ils remplissent des fonctions écologiques plus qu’intéressantes dans le sol de votre potager en permaculture. Bon, je les ai tout de même présenté à de nombreuses reprises lors d’articles consacrés à la fertilité du sol. Cependant, ils méritent bien ça et surtout, j’aimerai répondre à cette question “Comment favoriser les lombrics au potager”. Cette question m’a été posé plus d’une fois depuis la création du blog en 2012. Alors, c’est partie ! Je vous propose aujourd’hui un zoom sur les vers de terre …

(suite…)

Les avantages du non-travail du sol au potager

Pourquoi ne pas retourner le sol du potagerSouvent par réflexe et/ou mimétisme, la plupart des jardiniers vont travailler la terre du potager dès les premiers rayons de soleil. Certains utilisent des outils adaptés pour préserver la vie biologique du sol tels que la bio-fourche ou encore la célèbre grelinette. Cependant, si vous êtes dans ce cas, vous pouvez aller encore plus loin et ne plus du tout travailler, aérer le sol de votre potager à l’aide d’un outil ! Si en lisant cet article de blog, vous faites partie des jardiniers qui retourne encore le sol, je vous suggère pour commencer la lecture de cet autre article “Comment et pourquoi bannir le motoculteur ou la bêche dans votre potager” … Le non-travail et non-retournement de la terre du potager présente de nombreux avantages et bénéfices non seulement pour le jardinier mais aussi pour l’environnement, j’ai listé 4 avantages que je vous propose de découvrir dès maintenant …

(suite…)