Purin d'orties _ le préparer et l'utiliser au potagerDans votre jardin-potager, vous avez le choix d’utiliser des produits naturels et bénéfiques pour les plantes. Parmi ces préparations à base de plante, on trouve le célèbre purin d’orties (attention à l’odeur !) … Très connu et réputé auprès des jardiniers bios, cet extrait de plante concentré, facile à préparer, possède de nombreuses vertus dont des effets antiparasitaires et nourrissants pour le sol. Véritable booster pour vos plantes potagères, je vous propose aujourd’hui de voir ensemble comment préparer votre purin d’orties pas à pas, sur quelles plantes l’utiliser mais aussi les différentes façons de s’en servir que ce soit au jardin ou bien dans votre potager en permaculture. C’est partie …

 

Les propriétés du purin d’orties

L’ortie est une plante très bénéfique pour le potager ou le jardin. On connaît deux usages essentiels au purin d’orties. Comme il s’agit d’une plante naturellement riche en azote, il constitue un très bon engrais naturel pour les plantes. Il stimule alors leur croissance, leur apporte des nutriments essentiels, et les renforce face à certaines maladies potagères. Et une plante qui a accès à l’ensemble des nutriments qu’elle a besoin, sera ainsi plus forte, plus résistante aux potentielles maladies tels que le mildiou de la tomate par exemple. C’est un peu comme pour nous les hommes, si nous manquons de vitamines etc … Nous seront alors plus enclin à tomber malades. D’autre part, le purin d’orties agit comme un répulsif naturel face à différents parasites, tels que les acariens et les pucerons. Il est un excellent activateur de compost. Cependant, connaissez-vous sa qualité principale ? Il est naturel et permet de se passer de la plupart des produits de synthèse dans le jardin (mais bien entendu sur ce point, je sais que si vous êtes là aujourd’hui sur ce blog potager, c’est que vous n’utilisez pas de produits chimiques). Enfin, il faut aussi préciser que ce produit naturel se fabrique et s’utilise très facilement. Il remplace à merveille les traitements chimiques classiques.

 

Préparer du purin d’orties pas à pas

Il est très facile de préparer du purin d’orties pour son jardin. Alors, pourquoi se priver de ses propriétés bénéfiques ? Il suffit de cueillir de grandes orties. Ici, il faut choisir celles qui ne sont pas encore montées à graines. Petite astuce : portez des manches et des gants épais pour éviter les piqûres qui reste pas très agréable … Egalement, lors votre récolte d’orties, prenez garde à l’environnement proche de l’endroit où il pousse surtout si vous comptez en consommer une partie (car effectivement, l’ortie est également une plante sauvage comestible). Pour la simple et bonne raison que les orties ont la particularité de pousser dans diverses endroits et parfois sur des lieux potentiellement pollués tels que les décharges etc … A partir de là, voici comment préparer votre purin :

  1. Commencez par hacher le produit de votre récolte
  2. Placez vos orties hachés dans un bac en plastique, en bois ou encore une grande poubelle noir. Je vous suggère d’éviter simplement les bacs en métal qui risque de rouiller.
  3. Ensuite ajoutez dix litres d’eau de pluie pour chaque kilo d’ortie fraîche que vous avez collectés puis hachés. S’il s’agit d’orties sèches, alors il faut ajouter dix litres d’eau pour cent grammes de plantes.
  4. Couvrez votre bac et prenez soin de mélanger son contenu tous les deux jours. A savoir que la fermentation n’est pas terminée tant que de petites bulles apparaissent lorsque vous brassez le mélange. La fermentation de votre purin d’orties dure en générale deux semaines à température ambiante, mais elle peut être plus rapide si les températures sont élevées.
  5. Pour finir, filtrez la préparation afin de pouvoir la pulvériser par la suite sur vos plantes. Pour faciliter cette étape du filtrage, vous pourriez en amont placer vos orties dans un filet que vous n’aurez ainsi aucun mal à récupérer.
  6. Conservez le liquide dans des récipients opaques, dans un endroit sombre et frais. La durée de conservation de votre purin d’orties est d’environ six mois dans ces conditions.
  7. Pas de gâchis ! Les morceaux d’orties collectés lors du filtrage peuvent s’utiliser comme activateurs de compost : ne les jetez pas ! Rien ne se perd, tout se transforme !

 

Utiliser le purin d’orties dans le jardin ou le potager

Le purin d’orties est un produit très concentré. Avant de l’utiliser, il convient de le diluer à raison de deux volumes de purin pour dix volumes d’eau. Cela peut donner le mélange suivant : deux litres de purins pour dix litres d’eau. Mais ce rapport de dilution peut être différent en fonction de l’utilisation du produit. Nous allons y revenir un peu plus loin dans l’article … Le purin d’orties s’utilise alors comme engrais naturel, en raison de sa grande concentration en minéraux et en azote. Il s’utilise généralement au printemps, afin de soutenir et de favoriser le départ de la végétation dans le potager et dans le jardin. En bref, il peut donner un véritable coup de pouce à la bonne reprise de vos végétaux après la plantation.

 

Sur quelles plantes utiliser le purin d’ortie ?

Le purin d’orties s’utilise sur toutes sortes de plantes, légumes, fleurs. Il est donc tout à fait possible de l’utiliser comme fertilisant sur les plantes d’ornement, les fleurs, ainsi que les légumes du potager. Les plus friands de purin d’orties sont ceux dont on consomme les feuilles. En revanche, les légumes dont on consomme les racines supportent assez mal le purin d’orties, et s’y montrent très sensibles. C’est le cas des cultures de pommes de terre, des navets, des carottes … Enfin, les plants qui produisent des fruits (poivrons, tomates) doivent être fertilisés avec précaution car, l’excès d’azote au moment de l’apparition des fleurs va continuer de favoriser la croissance de la plante et cette dernière ne focalisera pas son énergie sur la floraison et future production de ses fruits. De ce fait, le purin d’orties doit être stoppé à ce stade de croissance … Enfin, cela n’est que mon avis !

 

L’utilisation en arrosage

Pour l’arrosage, il convient de le diluer à 10 %, ce qui représente un litre de purin avec 9 litres d’eau. L’excès d’azote peut engendrer des effets destructeurs sur les légumes. La qualité des fruits et des légumes peut s’amoindrir si vous pulvérisez trop de purin d’orties, ou si vous ne le diluez pas suffisamment. Le purin d’orties est à utiliser avec parcimonie sur les plantes à fleurs. En effet, il a tendance à favoriser la croissance des feuilles. Veillez à bien diluer votre purin d’orties. Sachez également que son odeur est très puissante : elle peut attirer certains nuisibles tels que les pucerons qui affectionnent les sols très azotés. Pour la petite histoire, je m’en suis rendu compte il y a quelques années.

J’ai deux cerisiers au jardin et l’un d’eux est placé à proximité de l’une de mes zones de recyclage (là où je place certaines de mes tontes de pelouse) , créant un milieu très riche en azote. Ce cerisier a été littéralement envahit à plusieurs reprises contrairement à l’autre qui est dans une zone éloignée. De ce fait, attention à ne pas tomber dans l’excès malgré les résultats visibles de l’utilisation du purin. Si nous prenons l’exemple des pieds de tomates, vous pourriez effectuer des arrosages tous les 15 jours – 3 semaines seulement, cela sera amplement suffisant.

 

Tomates et purin d'orties

 

Utiliser le purin d’orties en pulvérisation foliaire

Le purin d’orties peut s’utiliser en arrosage, comme nous l’avons précisé ci-dessus. Mais il peut aussi l’être en pulvérisation foliaire. Le purin sera alors absorbé par les éléments du feuillage des plantes. Dans ce cadre, il convient de le diluer à 5 %, ce qui représente environ 500ml de purin et 9 litres d’eau. Ce mélange est à pulvériser sur les feuilles et les tiges des plantes. Etant donné que nous parlons de pulvérisation, attention à ne pas noyer votre plante.

 

Le purin d’ortie en trempage

Avant de repiquer les légumes, il est possible de les faire tremper dans un purin d’orties dilué à 20 % (Soit 2 litres de purin pour 10 litres d’eau). Les racines sont à laisser tremper une trentaine de minutes, en complément (ou non) d’un pralinage afin de donner un petit coup de fouet à la plante avant son repiquage en pleine terre. Cette technique peut être appliqué aux salades par exemple …

 

Les autres usages du purin d’orties

Pour une utilisation préventive face aux parasites et aux insectes ravageurs, il convient de diluer le purin d’orties à 10 % (Soit 1 litre de purin pour 10 litres d’eau). Il peut aussi s’utiliser contre les maladies cryptogamiques en pulvérisation. Enfin, en activateur de compost, il n’est pas nécessaire de filtrer ou de le diluer. C’est également, mais je n’ai jamais essayé personnellement, un potentiel désherbant.

 

En guise de conclusion

L’ensemble des préparations naturelles à base de plante peuvent être effectivement une solution intéressante pour favoriser la croissance de vos plantes. Cependant, je vous suggère également d’axer en parallèle sur la fertilité de votre sol qui pourra, à terme, vous éviter d’avoir à utiliser même ces préparations naturelles car d’un côté, si faire un potager biologique ou de la permaculture est seulement de remplacer des produits chimiques par des produits naturels … Ce n’est qu’une reproduction et remplacement d’un système. Tandis qu’axer sur l’amélioration du sol, les mécanismes naturels de la fertilité est s’inscrit davantage dans le potager durable à mon sens. Qu’en pensez-vous ? Si le sujet vous intéresse, je vous conseille la lecture de cet ouvrage.

 

​Vous débutez ? ​Découvrez quoi SEMER et PLANTER chaque mois ...

close

​Téléchargez vous aussi le livret contenant TOUS les semis et plantations mois par mois