Bonjour à toutes et à tous ! Ces derniers temps, j’ai pas mal écrit sur les légumes anciens, parfois oubliés au potager … Et bien, je vais continuer sur ma lignée et vous parler de la culture des crosnes du Japon (Stachys affinis) ! Ce légume racine appartenant à la famille des Lamiacées est assez simple à cultiver, productif et en plus de cela, ne prend pas énormément de place au potager. Cette plante potagère peut même être cultivée dans des pots ou des jardinières. Par contre, nous sommes ici sur une culture longue durée, c’est à dire qui va occuper le terrain plusieurs mois. La bonne nouvelle est qu’il s’agit d’un légume d’hiver qui pourra être récolté au fur et à mesure de vos besoins … Allez ! Je vous propose d’aborder en détail la culture du crosne du Japon …

 

Conditions pour cultiver le crosne du Japon

Comme la grande majorité des légumes racines, il vaut mieux éviter d’en planter dans un sol lourd et argileux qui peut freiner le développement des tubercules. La terre “idéale” sera donc légère, bien aérée et sans excès d’humidité avec une bonne exposition. Si toutefois vous ne disposez pas des bonnes conditions au niveau du sol et comme je l’indiquais en introduction, il est aussi possible de faire pousser des crosnes dans des pots ou jardinières. Il faudra simplement veiller à assurer un bon drainage avec des arrosages, malgré tout, régulier car, cette culture n’aime pas la sécheresse et dans la culture en pot, la terre a tendance à sécher beaucoup plus rapidement qu’en pleine terre.

 

Les associations au potager

Toujours dans le choix de l’emplacement idéal … Vous vous demandez peut être où planter les crosnes et à proximité de quelles plantes ? Dans un premier temps et d’après mes observations personnelles, je n’ai pas vraiment remarqué de mauvaises associations avec cette culture. Elle semble même s’entendre assez bien avec l’ensemble des autres légumes bio que je fais poussé. A partir de là, je pense qu’on peut chercher à jouer sur les temps de croissance pour bien l’associer … Et puisque nous sommes sur une culture longue durée, on peut éventuellement échelonner des semis de betteraves ou encore des radis en première partie de saison. Ainsi ces plantes à croissance rapide et moyennement rapide seront récoltées bien avant les crosnes, leur laissant l’espace nécessaire pour finaliser leur développement sans pour autant condamner une partie du potager.

 

Quand et comment planter les crosnes du Japon ?

La date de plantation varie légèrement d’une région à une autre. L’un des indicateurs est le sol et sa température. Il faut donc que votre terre soit suffisamment réchauffée avant de planter vos crosnes. Généralement, à partir du mois d’avril, cela devrait être bon pour la plupart des régions. Une fois cette période de plantation définit, voici comment faire :

  • Suite à une aération du sol au début du printemps au potager, vous pouvez apporter un peu de compost. A partir de là, plantez 2 à 3 racines de crosnes à une dizaine de centimètres de profondeur.
  • Sachant qu’à maturité, les plants auront une ampleur d’une trentaine de centimètre, je vous suggère d’espacer vos plantations d’au moins 40 centimètres en tout sens afin de faciliter la circulation de l’air mais aussi vous permettre de semer d’autres légumes entre les rangs en première partie de saison
  • Recouvrez ensuite de terre, tassez le sol et bien entendu, arrosez de manière régulière tout au long de la croissance.

 

Entretien de la culture jusqu’à la récolte

L’un des inconvénients de cette culture est qu’elle va occuper l’espace pendant plusieurs mois. Cependant, les entretiens à lui apporter tout au long de sa croissance sont assez simples et classiques. En effet, ils se limitent à des arrosages réguliers mais importants, surtout l’été car, cette plante ne supportent pas bien la sécheresse. Il faut donc conserver une bonne fraicheur au sol en paillant au début de l’été. Avant cela et dès lors que le feuillage atteint une vingtaine de centimètre, buttez les crosnes en ramenant de la terre autour des pieds afin de former une petite butte qui va favoriser le développement des futures tubercules comestibles.

 

Récolter les crosnes

Généralement, la récolte commencent fin octobre au potager lorsque le feuillage devient jaune. A ce stade, vous avez plusieurs possibilités. Soit tout récolter avec une fourche-bêche en déterrant l’ensemble de la plante de manière à prélever les tubercules ou alors les récolter au fur et à mesure de vos besoins tout au long de l’hiver. Dans le premier cas, il vous faudra les conserver dans du sable mais, ils devront tout de même être cuisinés rapidement dans les semaines à venir. La seconde solution permet est une technique de conservation à part entière et permet de disposer de vos récoltes selon vos besoins.

Par contre, lors de vos récoltes, faites attention à ne rien laisser dans le sol car, vous risquez de voir repartir de nouveaux pieds l’année suivante … A moins que ce soit un choix pour justement réserver une zone à cette culture dans le but d’en récolter chaque année

 

Pour conclure, parlons des potentiels ravageurs

Comme nous sommes ici sur une culture importée … Il y a comme un instinct naturel de la part de dame nature à envoyer des régulateurs pour contrôler l’invasion du végétal introduit. A nos yeux de jardiniers bio, nous appelons ces régulateurs des “ravageurs” ou “nuisibles”. Parmi ces derniers qui peuvent s’attaquer à votre culture de crosnes du Japon, il y a les larves de hannetons ou encore les fameuses limaces qui apprécient particulièrement les jeunes feuilles. Pour ces dernières, vous pourriez tenter la macération de tanaisie qui peuvent les tenir à distances.

 

Pour conclure, connaissiez-vous ce légume ? En avez-vous déjà fait poussé dans votre potager en permaculture ? Je vous invite à laisser un petit commentaire juste en dessous … Je vous lirai avec plaisir !

 

​Vous débutez ? ​Découvrez quoi SEMER et PLANTER chaque mois ...

close

​Téléchargez vous aussi le livret contenant TOUS les semis et plantations mois par mois