Bonjour à tous. Tout d’abord je souhaite remercier Yannick, qui me laisse publier sur son blog. Je suis Heikel du site JardinerFuté, un site sur le jardinage bio et des sujets qui y touchent.

Et aujourd’hui je vais vous parler de l’intérêt de planter des fleurs dans son jardin potager, ou même sur son balcon. Si les légumes et les fruits ont la part belle dans un jardin potager, c’est souvent moins le cas des fleurs, et autres plantes mellifères. On entend sans doute trop souvent quelques moqueries vis-à-vis des jardiniers qui « perdraient de l’espace cultivable en plantant des fleurs dont l’intérêt est discutable ». Mais l’intérêt des fleurs dépasse largement cadre de la pure beauté, et même ce point me semble important. Passons donc en revue les différents avantages que vous pourriez retirer lors de la plantation de fleurs chez vous.

Attirer les auxiliaires avec les fleurs

Comment parler des fleurs sans parler des auxiliaires qu’elles permettent d’attirer ? Sans doute infaisable tellement ce point est primordial.

Mais déjà, qu’est-ce qu’un organisme auxiliaire ? Un organisme auxiliaire est un être vivant (un animal, une plante ou même une bactérie) qui peut avoir deux actions : soit de polliniser, soit d’avoir une action contraire à celle des nuisibles de culture. Les auxiliaires qui nous intéressent particulièrement ici sont les animaux. Mais vous l’avez sans doute compris, les fleurs peuvent être elles aussi considérées comme des auxiliaires. Pour en apprendre plus au sujet des auxiliaires, je vous invite à lire l’article très complet que j’ai écrit ici : les auxiliaires.

Les fleurs peuvent attirer un bon nombre d’auxiliaires, parmi lesquelles : les insectes qui se nourrissent des ravageurs et les insectes pollinisateurs, les oiseaux et même les chauves-souris.

  • Les insectes qui se nourrissent des ravageurs ou nuisibles : certaines fleurs, de par leur propriétés, attirent certains nuisibles avant qu’ils attaquent les plantes potagères, ce sont des plantes relais. C’est le cas par exemple de la capucine qui attire les pucerons. Une fois ces nuisibles sur la plante, la partie intéressante commence, il s’agit de ne rien faire. Les insectes auxiliaires (comme la coccinelle dans le cas des pucerons), seront attirés par cette réserve de nourriture et nidifieront dans votre jardin. Si vous vous embêter à enlever les pucerons sur vos plantes, vous ôtez la réserve de nourriture aux auxiliaires qui n’auront plus de raison de venir chez vous. Du jardinage bio, plus que bio. 😉

  • Les animaux butineurs qui permettent d’assurer la pollinisation, comme les abeilles (dont les abeilles sauvages), les papillons, certaines espèces d’oiseaux ou de chauve-souris. Vous avez très certainement conscience du problème majeur que se pose aux apiculteurs avec le syndrome de l’effondrement des colonies d’abeilles. Mais on a souvent moins conscience du problème du manque de fleurs pour les abeilles sauvages, les papillons et autres animaux butineurs. Au-delà de cette considération écologique, planter des fleurs vous permettra de les attirer et donc de vous assurer une pollinisation correcte de vos plantes (notamment dans les serres).

Éloigner les ravageurs avec les fleurs

Le deuxième point très important pour lesquels il faut planter des fleurs dans son jardin c’est que ces dernières perturbent les nuisibles (ou ravageurs).

De par leur couleurs pétantes, différentes et leur odeurs parfois très fortes, les nuisibles seront complètement déboussolés. Schématiquement, pour eux, ces messages optiques et olfactifs sont soit des messages d’appel ou de rejet. Certaines espèces de fleurs vont les attirer (comme les plantes relais), et les éloigner de vos plantes potagère. Et certaines vont les éloigner comme les plantes aromatiques qui lâchent dans l’air des substances actives très fortes (on peut citer l’absinthe par exemple).

Certaines fleurs ont aussi une action par leur système racinaire ! C’est le cas par exemple des oeillets d’Inde (ou tagètes) qui repoussent les nématodes. Une association intéressante avec les tomates. 😉

Elles sont donc à planter non loin de vos plantes potagères et un peu partout au jardin potager.

Certaines fleurs sont comestibles

On y pense rarement, mais quoi de plus beau qu’une salade parsemé de fleurs comestibles ?

Parmi les fleurs comestibles en voilà quelques unes :

  • la capucine : en plus du fait qu’elle soit une plante relais, la capucine est une plante comestible. Les fleurs et les feuilles se mangent, elles ont une saveur un peu épicé. Elle se sème facilement sur un balcon. Certaines variétés sont d’ailleurs grimpante (attention ceci dit, son pouvoir attirant pour les pucerons peut-être très fort).

  • le souci : en plus d’être comestible, cette plante médicinale éloigne les pucerons et les mouches blanches : vous n’aurez plus de soucis à vous faire ! 😉

  • la bourrache : c’est une fleur très mellifère qui se ressèment d’elle même chaque année. Les fleurs sont absolument magnifiques, et peuvent se semer très facilement sur un balcon.

  • fleur de ciboulette : ce n’est certes pas une plante que l’on a l’habitude de cultiver pour sa fleur, mais cette dernière est comestible.

Il y en a évidemment bien d’autres, mais je vous ai cité les plus connues.

Amener de la beauté grâce aux fleurs

Dernier point de cette liste des intérêts des fleurs au jardin potager ou sur le balcon : la beauté. Si la fleur a bien d’autres intérêts, il y en a un qui a passionné poète et écrivains durant des siècles, c’est bien leur beauté. C’est un facteur peu pris en compte au jardin potager ou au verger. Plus au balcon et au jardin d’ornement.

Mais pourquoi ne pas allier l’utile à l’agréable en plantant une allée de plantes fleuries et médicinales et en semant quelques graines de bourrache par-ci par-là ?

J’espère que cet article vous aura plu, n’hésitez pas à réagir et à nous dire quelle place vous offrez aux fleurs chez vous.