Aujourd’hui, je vous propose de découvrir l’un de mes assidus lecteurs : SYLVAIN de son prénom, qui a pour habitude de partager, avec toute la communauté Facebook du blog Au potager bio : ses astuces, ses idées, ses connaissances … Sylvain est passionné par une culture en particulier : les tomates biologique qu’il fait pousser de la graine à l’assiette pour son plus grand plaisir ! C’est donc naturel de le recevoir sur le blog et suite à quelques échanges par e-mail, il m’a fait parvenir des photos de ses plants de tomates et il a accepté de partager avec nous sa passion et ses conseils à travers un simili interview … Il a bien entendu, à force d’expérience amélioré ses techniques de semis. Je vous propose de découvrir tout ceci et comment vous pouvez vous aussi faire vos propres semis de tomates bio

 

Yannick Au potager bio : Bonjour Sylvain, peux-tu te présenter brièvement, s’il te plait ?

Sylvain : Bonjour Yannick. Bien sur, je m’appelle Sylvain, et j’habite à Saint Marie aux Chènes en Lorraine, qui a la particularité d’être un climat très froid.

Yannick Au potager bio : Oui, c’est sûr. Ce n’est pas forcément simple de jardiner sous ce type de climat mais justement, malgré ta région et tes conditions de cultures, j’ai cru comprendre que tu cultivais de nombreuses variétés de tomates. Pourrais-tu nous dire combien chaque année ?

Sylvain : Normalement tous les ans je met entre 50 et 70 variétés de tomates différentes. J’en possède environ 300. Cela fait 10 ans que je fonctionne comme ceci, et en fin d’année, je note chacune de ces variétés avec ses caractéristiques : son goût, son calibre, sa production, sa résistance aux maladies dont le mildiou de la tomate … Après avoir fait une synthèse de toutes mes variétés j’ai conclu que seulement 50 restent vraiment intéressantes à produire dans mon environnement de jardinier bio, mais ca c’est une histoire de goût et de préférence. En bref, cette année j’en mettrais une quarantaine différentes au jardin.

Yannick Au potager bio : Super, et à partir de quand tu sèmes tes premiers pieds de tomates, en prenant en compte ta région et son climat ?

Sylvain : Je sème mes pieds de tomates fin février à l’intérieur dans une pièce non chauffée ; j’ai du installer un chauffage d’appoint pour obtenir les 20-22 degrés nécessaires à la germination, qui elle se fait selon les variétés au bout de 8 a 15 jours.

Yannick Au potager bio : Tout à fait, le temps de levée peut varier mais alors, tu as mis en place un éclairage artificiel spécial, comment fonctionnes-tu ?

Sylvain : Effectivement, j’ai installé un éclairage d’environ 5000 lumens ce qui représente 3 tubes de 120 cm de 30 w chacun + 8 ampoules éco de 110w chacune. Juste une petite précision pour rappel, le soleil d’été est à 6500 lumens environ.

Yannick Au potager bio : Et combien t’a coutée cette installation ?

Sylvain : Le prix des tubes et ampoules m’ont coutés environ 50 euros le reste c’est du bricolage maison. Ensuite, niveau consommation électrique, je suis à environ 5 euros par mois, sachant que les pieds restent généralement 2 mois à cet endroit, ce qui est assez dérisoire au final.

Yannick Au potager bio : Oui, ce n’est pas si cher que ça, et ensuite tu comptes les mettre sous serre ?

Sylvain :  J’ai pour habitude de les mettre dehors dès que les températures le permettent : à -2 le pied gèlera et sera inutilisable. Une astuce : placez les jeunes pieds de tomates à l’ombre pendant 2,3,4 jours car il y a une nette différence entre le rayonnement du soleil et un éclairage non naturel puis doucement 4h par jour en plein soleil et progressivement toute la journée pour les habituer petit à petit à leurs futures conditions de culture au potager en permaculture.

Yannick Au potager bio : Tu as effectivement raison de procéder de cette manière, cette phase d’adaptation permet d’habituer les plants à ses conditions de cultures de manière progressive tout en évitant les potentiels “chocs” au moment de la plantation. C’est ce que j’appelle la phase d’acclimatation et de renforcement dans cette série de vidéo sur les semis. Et je suppose que comme tous les jardiniers tu as déjà coonu des expériences malencontreuses ?

Sylvain : Oui bien sûr comme tout le monde lorsqu’on débute et même au delà … Une fois, j’ai fait l’erreur de planter mes pieds de tomates sous bâche transparente afin d’obtenir une sorte d’effet de serre : “une grosse erreur” ! Ces bâche ont produit un effet loupe qui a brulée les feuilles de toute la production, soit 300 plants. C’est déjà très difficile d’acclimater un plan à 2 sortes de lumière, si en plus on ajoute celle d’une serre cela fera 3 sortes et étapes pour acclimater les plants qui risquent de ne pas trop aimer (par expérience).

Yannick Au potager bio : Tout à fait, plus le plant est éloigné de ses futures conditions de cultures en terme de variation de température, d’éclairage etc … Et plus l’acclimatation devient complexe. Sinon, as-tu des pertes d’une année sur l’autre ?

Sylvain : Pour le moment, cette année, j’ai zéro perte sous éclairage artificiel, maintenant reste à voir lors de la transition, au moment de planter des tomates en pleine terre. Je redoute toujours le passage de l’éclairage non naturel au soleil extérieur, c’est d’ailleurs pour cela que je double chaque variété lors du semis.

Yannick Au potager bio : C’est plus prudent effectivement, on perd toujours quelques plants au fur et à mesure. Pour ma part, je fais une sélection des plus beaux pieds de tomates à chaque stade de croissance et si au moment de la plantation, je n’ai pas assez de place au jardin-potager, soit je les plante en pot (selon la variété) ou alors j’en donne autour de moi.  Je tenais à te remercier d’avoir répondu à ces quelques questions, je te souhaite une excellente journée et te dis à très bientôt.

Sylvain : Au plaisir Yan.

 

Pour conclure cette interview

J’espère que l’expérience de Sylvain vous aura intéressée  et motivée à faire pousser vos propres pieds de tomates biologique. Ce que je vous invite à faire maintenant, c’est à laisser un petit commentaire pour Sylvain, je suis certains que cela lui fera plaisir ; merci à vous et merci encore à toi Sylvain. Et pour conclure et suite à plusieurs demandes, voici une photo de l’installation proposé par Sylvain …

 

 

​Vous débutez ? ​Découvrez quoi SEMER et PLANTER chaque mois ...

close

​Téléchargez vous aussi le livret contenant TOUS les semis et plantations mois par mois