Cerfeuil tubéreux : plantation et culture

Cerfeuil tubéreux

Le cerfeuil tubéreux (Chaerophyllum bulbosum) est un légume racine de la famille des Apiacées.

Appartenant aux légumes dits anciens, cette plante potagère est cultivée depuis l’Antiquité en Europe, même si sa production ne s’est jamais vraiment généralisée, sans doute en raison de son faible rendement. Pourtant, son goût très fin, oscillant entre la pomme de terre et la châtaigne, lui a valu d’être présent sur les tables des plus grands aristocrates – fait rare pour un légume racine ! – et mérite d’être redécouvert. Découvrez comment lui faire une place dans votre potager.

(suite…)

Quand et comment faire une division de souche

Aujourd’hui, on fait des maths ?! Je plaisante … Je vous propose plutôt de voir comment faire une division de souche au jardin-potager ! Cette pratique permet de multiplier des végétaux. Personnellement, je l’utilise beaucoup pour multiplier certaines plantes aromatiques mais pas seulement, il est possible de pratiquer la division de souche sur toutes les plantes herbacées avec une base (racinaire) vivace (qui repousse naturellement chaque année). Lorsqu’on parle de multiplier les plantes, il existe plusieurs méthodes bien sûr dont la multiplication par semis en récupérant les semences d’une année sur l’autre, la multiplication par bouture, marcottage ou encore par greffe et bien sûr la division … Le principal atout de cette technique est qu’elle ne demande pas beaucoup de matériel pour être réussit, elle permet aussi d’obtenir rapidement des plants identiques à la plante initiale qu’on appel, le pied mère et la division permet aussi de “rajeunir un pied”. Voyons comment réussir une division de souche …

(suite…)

4 méthodes pour se débarrasser de la prêle au jardin

Suite à la publication d’hier sur la prêle et son utilisation en permaculture. J’ai reçu plusieurs questions sur comment s’en débarrasser naturellement lorsqu’elle pousse spontanément dans le jardin. En effet, cette plante très ancienne a tendance à envahir l’espace par le biais d’un système racinaire traçant et s’enfonçant profondément dans le sol, ce qui rend l’arrachage et le contrôle manuelle (presque) inefficace, surtout lorsque toutes les conditions à son bon développement sont réunit ! Et malgré les bienfaits de cette plante vivace que ce soit d’un point de vue médicinale, ou dans sa capacité à accueillir diverses espèces d’insectes et d’animaux, ou pour lutter contre les maladies cryptogamiques courante au jardin-potager. Je peux comprendre que vous cherchiez à limiter son expansion tout en conservant quelques pieds. De ce fait, voici quelques pistes à explorer pour limiter naturellement la propagation de prêle dans votre jardin

(suite…)

Consoude au potager : Culture et utilisations

La consoude (Symphytum) est une plante vivace de la famille des Boraginacées très prisée dans le jardinage biologique et la permaculture. Elle possèdent de nombreuses propriétés intéressantes pour le jardinier et c’est également une plante mellifère qui va favoriser la venue des abeilles au jardin avec une floraison allant du mois d’avril jusqu’au mois d’août. Très simple à entretenir et à cultiver, cette vivace offre un feuillage caduc (c’est à dire qu’elle perd ses feuilles durant l’hiver). L’une des précautions à prendre avec cette plante se trouve dans le choix des variétés. En effet, les variétés “Pures” tels que la consoude officinale peuvent être très envahissantes et vous imposer une lutte sans fin pour contrôler leur expansion. De ce fait, la plupart des jardiniers recommandent, et je rejoins ce point de vue, d’opter pour des variétés hybrides (ce qui est très rare de ma part) tels que la bocking 14. Ce cultivar aura l’avantage de ne pas produire de graine, ce qui limite son expansion naturelle. C’est également probablement la variété la plus riche en diverses éléments fertilisants utiles pour certaines plantes potagères … Voyons ensemble comment cultiver de la consoude dans votre jardin en permaculture, comment l’utiliser au mieux, à quelle fréquence et sur quelles plantes …

(suite…)

Tout savoir sur la tanaisie : Une plante aux multiples vertus

La Tanaisie (Tanacetum vulgare) est une plante de la famille des Astéracées très facile à cultiver car, elle résiste parfaitement à la sécheresse et aux potentielles gelées. Il est possible de consommer la partie feuille avec modération et sur une très courte durée. Les fleurs sont dangereuses pour la santé car, elle contiennent de la thuyone (substance neurotoxique). Cependant, ce qui va nous intéresser dans la culture de la tanaisie, c’est principalement ses effets répulsifs au jardin-potager envers certains insectes pouvant nuire à vos plantes potagères. La tanaisie est également une plante vivace ne réclame que très peu d’entretien pour une très belle floraison de couleur jaune allant de juillet à septembre. Cette plante perd ses feuilles durant l’hiver, à l’exception de la tanaisie de Syrie qui possède un feuillage persistant. L’un des grands inconvénients de cette vivace est qu’elle peut être très envahissante, il faudra donc contrôler son expansion … Voyons ensemble les conditions de culture, quand et comment semer et planter la tanaisie, quelques conseils d’entretiens mais aussi comment l’utiliser efficacement dans le jardin-potager

(suite…)

Le traitement des plantes par les plantes

Consoude au jardinEn permaculture comme dans le jardinage biologique, ce sont toujours les solutions naturelles qu’il faut privilégier. On vise avant tout chose une forme de résilience pour l’harmonie générale du jardin et du potager. A partir de là, il est possible d’envisager le traitement des plantes par les plantes. En effet, certaines d’entre elles qui nous entourent  peuvent être utilisées comme traitement pour prévenir ou traiter certaines maladies potagères, ce sont dans la grande majorité des herbes spontanées qu’on qualifie (à tord) de “mauvaises herbes” dans le jargon du jardinier. Cependant, ces plantes possèdent des principes actifs et propriétés intéressantes pour le jardinier bio et naturel. Voici ce que vous devez savoir sur le sujet …

(suite…)