Clé USB Potager

Bonjour à toutes et à tous. L’une des clés de la réussite d’un potager biologique, d’un jardin naturel ou encore d’un projet en permaculture reste la biodiversité. Je vous propose aujourd’hui d’aborder la définition mais aussi comment appliquer ce grand principe dans votre jardin-potager …

 

Biodiversité : définition

La biodiversité est l’ensemble des espèces animales et végétales présentent naturellement dans un milieu. Cet ensemble est différent selon les régions du monde. Cependant, la biodiversité se crée de manière tout à fait naturelle et permet de mettre en place un équilibre servant à nourrir et à abriter le monde vivant dans cet endroit donné. La biodiversité est donc composé de l’ensemble de la faune et la flore présente.

 

Un exemple de biodiversité au jardin :

Dans votre jardin que vous souhaitez entretenir sans produits chimiques, vous êtes dans un milieu naturel mais à la fois créé artificiellement de votre main. Cependant, la définition type de la biodiversité est justement « espèces animales et végétales présentent naturellement dans un milieu ». Mais …

L’ensemble des plantes potagères (fruits et légumes), des arbres, de vos fleurs préférées, arbustes etc … que vous vous empressez de planter dans votre jardin, ne sont pas présent naturellement et très souvent issus d’autres contrées. Ce qui est un peu contraire à la définition initiale. Cependant, c’est peut être la place de l’homme et sa capacité à agir sur son environnement qui peut permettre la création de milieu naturel (en l’occurrence son jardin) pour former cet ensemble d’espèces animales et végétales, afin de créer un nouvel équilibre naturel.

Mais pour que cela soit vraiment possible …

 

Comment favoriser la biodiversité en permaculture

Dans un premier temps, il faut partir dans l’idée du respect de tous les êtres vivants qui gravitent dans votre jardin-potager. Cela inclue bien entendu, les insectes et animaux visibles, c’est à dire que vous pouvez observer en surface mais aussi toute la vie « invisible » qui travaille dans le sol et qui est composée de bactéries, champignons et multiples animaux, insectes. Cela inclue également le respect des dits « nuisibles », ravageurs ou indésirables du jardin.

Et ce qu’il faut bien comprendre dans les mécanismes naturels, c’est que chaque individu, qu’il soit qualifié de ravageur ou d’auxiliaire remplissent une fonction écologique qui peut être très variés mais qui justement, forme cette biodiversité et cet équilibre naturel qu’on cherche tant à développer lorsqu’on est débutant(e) au potager.

De plus, ces NOUS, les jardiniers bio qui qualifions certains insectes de nuisibles alors que dans la nature, rien n’est vraiment bon ou mauvais ! Si nous prenons l’exemple des limaces, nous les voyons comme l’ennemi du jardinier numéro 1 mais … il faut savoir qu’elles remplissent également des fonctions importants dans le recyclage, elle participe à laération du sol et sa composition via le mucus qu’elles déposent en surface du sol, ainsi qu’à l’amélioration de la terre via ces déjections etc …

Sans oublier que sans « nuisibles », d’autres espèces ne pourraient tout simplement pas survivre car très souvent, elles sont une source de nourriture à d’autres insectes (auxiliaires).

 

Quelques exemples :

  • Les limaces sont le repas de certains oiseaux, des hérissons et bien d’autres espèces animales.
  • Les pucerons sont la source de nourriture principale qui permet d’attirer les coccinelles et les syrphes etc …

 

La biodiversité du sol

Comme je le disais au début, c’est également une vie biologique souterraine qu’il faut préserver et favoriser. Parfois, on peut voir des plantes attaquées par des insectes, des maladies potagères, présentant des signes de carences etc … Cela est simplement le signe d’un certain déséquilibre qui se situe non seulement en surface (pour les insectes ravageurs, nous pouvons considérer que les auxiliaires ne sont pas assez favorisés) mais, également le signe d’un déséquilibre qui se situe dans le sol.

Une plante attaquée ou ravagée est une plante qui manque de certains éléments minéraux qu’elles ne peut trouver en quantité suffisante dans le sol. Ce problème peut se situer à différents niveaux (blocage physiologique,  carence etc …) et ce n’est pas le but de cet article … Cependant, si dans un premier temps, vous favorisez la vie du sol, la nourrissez avec des apports de matières organiques, la protégez avec une couverture naturelle (paillage, feuilles mortes + tonte de pelouse, engrais verts …) et que vous lui offrez un milieu propice à son bon développement (correctement oxygéné). Vos plantes seront alors plus belles, plus fortes et plus résistantes aux attaques extérieurs.

 

Pour conclure sur la biodiversité

Afin de favoriser toute cette faune visible et invisible, il suffit d’axer sur la diversité des végétaux qui vont ainsi permettre de les abriter, les nourrir et donc de créer, à terme, un équilibre naturel entre les différentes espèces présentent dans votre potager biologique. Sans oublier que même les végétaux interagissent entre eux, s’échangent des éléments minéraux, les stocks, les restituent dans le sol au moment venu. C’est donc une erreur de ne pas multiplier la diversité des végétaux dans votre jardin-potager, mais aussi de ne pas laisser « les mauvaises herbes » se développer avec vos cultures potagères.

Simplement parce que ces herbes sauvages participent à cette biodiversité qui au final, se situe à plusieurs échelles du plus petit insecte recyclant la matière organique au plus grand qui remplit également sa fonction écologique.

L’important à mon sens est de combiner les éléments naturellement présents dans votre jardin (mauvaises herbes ou adventices, arbres, fleurs arbustes, ronce etc …) tout en ajoutant vos plantes potagères (souvent issus d’autres contrées) afin que toutes ces interactions puissent se produire, que l’ensemble de la faune puisse être favorisée, pour qu’à terme, un équilibre naturel ainsi que la biodiversité s’installe dans votre potager.

 

Et vous, comment voyez-vous la biodiversité dans votre pratique du jardinage ? Quelles sont les actions que vous mettez en place pour favoriser les insectes, animaux, les plantes etc … ?

​Vous débutez ? ​Découvrez quoi SEMER et PLANTER chaque mois ...

close

​Téléchargez vous aussi le livret contenant TOUS les semis et plantations mois par mois