Culture du persil au potagerLe persil est probablement la première aromatique que j’ai semé dans mon potager lorsque j’ai débuté … Très simple à réussir, cette plante de la famille des Apiacées offre des récoltes étalées sur une assez longue période, voir quasiment toute l’année. Personnellement, je la récolte au fur et à mesure de mes besoins en cuisine en ne prélevant pas plus d’un tiers de la plante à chaque fois. Le persil (Petroselinum crispum) a également des vertus médicinales aux propriétés diurétiques et stimulantes. C’est une aromate indispensable à faire pousser dans le jardin. De plus, elle s’associe parfaitement avec tous les végétaux, elle peut être semé en bordure du potager, entre les plants et surtout, le persils ne demande pas beaucoup d’entretien … Voyons quand et comment semer du persils au potager, les variétés, dans quel type de sol elle se plait etc …

 

Condition de culture du persil

Cette aromatique fait partie des plantes qui poussent à la mi-ombre, voir à l’ombre. De ce fait, il sera préférable de lui réserver un emplacement peu ensoleillé dans un sol riche et fertile. Il est tout à fait possible de semer votre persil entre des plantes potagères plus grande qui vont ainsi lui apporter de l’ombrage, favorisant son développement. Dans mon jardin, j’essaie très souvent de jouer sur les étages de végétations, un peu comme dans un système de jardin-forêt mais à l’échelle d’un potager. Les micro-climats produit au pied de plante offre une certaine fraicheur et humidité qui peuvent ainsi être exploités par des cultures sensibles à la chaleur. Par exemple, pour limiter la montée en graines des salades, je place ces dernières entre les pieds de tomates ou derrière les haricots à rame que je fais grimper sur un grillage (le tout est de bien orienter les cultures).

 

Semer du persil

Il y a différentes possibilités car, le persil peut parfaitement être cultivé en pot si vous faites du jardinage sur balcon ou que vous manquez de place dans votre jardin-potager. Et bien entendu, il est également possible de semer votre persil directement en pleine terre à son emplacement final. Dans les deux cas, le semis peut se faire dès le mois de mars en permaculture et peut s’étaler jusqu’à mai – juin selon votre calendrier de culture. Les récoltes commencent environ 2 mois 1/2 après le semis. Pour favoriser la production de nouvelles pousses et avoir la possibilité de récolter longtemps, je suggère de ne pas prélever plus d’un tiers de la plante à chaque récolte comme je le disais en introduction. Passons maintenant à la réalisation du semis …

 

Comment réussir un semis de persil

A l’extérieur en pleine terre :

  • Une fois l’emplacement définit, créez un support idéale pour votre semis en passant un petit coup de fourche-bêche et de râteau.
  • A partir de là, semez vos graines à la volée mais pas trop dense puis recouvrez-les d’une fine couche de terreau (la couleur foncé du terreau vous permettra de repérer plus facilement l’emplacement du semis par la suite)
  • Tassez avec le dos du râteau de manière à faire entrer les graines en contact avec le support et arrosez (comme toujours sans excès pour ne pas asphyxier les graines qui ne germeront pas dans ce cas comme je l’explique dans cette formation consacrée à la réalisation des semis)
  • Ensuite, il faudra être un peu patient(e) car, le processus de germination peut être assez long. Il suffit de conserver le support humide via des arrosages réguliers. Comptez au moins 3 semaines avant de voir sortir de terre les premières feuilles (D’où l’intérêt du terreau pour garder en mémoire l’emplacement)
  • Sans obligation et selon la densité de votre semis, vous pouvez éventuellement éclaircir mais personnellement, je ne le fais jamais.

 

 

Dans des godets ou pots en intérieur :

Dans la planification de vos semis et de vos plantations au potager, au lieu de réaliser votre semis en pleine terre, vous pourriez très bien gagner un peu de temps sur l’occupation du terrain en semant votre persil en amont dans des godets ou des pots pour une plantation un peu plus tard au jardin. Pour cela …

  • Dès le mois de mars, avril remplissez vos godets ou pots de terreau avant de placer vos graines réparties de manière homogène à la surface.
  • Recouvrez alors d’une fine couche de terreau que vous tasserez légèrement. Arrosez pour activer la germination et pensez à conserver votre support humide.
  • Dès lors que vos plants atteignent une bonne dizaine de centimètre (soit environ 1 mois 1/2, voir 2 mois plus tard), vous aurez alors le choix entre les planter en pleine terre à l’emplacement final, ou bien continuer à les faire pousser dans un contenant.
  • Dans ce cas, si votre semis est issus d’un godet, je vous suggère de replanter votre persil dans un pot plus grand pour favoriser son développement racinaire et foliaires. Dans le cadre de la culture en pot, il faudra veiller à ce que la terre ne se dessèche pas en arrosant de manière régulière (sinon, vous risquez de voir votre persil jaunir)

 

Quelques idées complémentaires

Les ravageurs : Le persil n’est que très rarement concerné par des attaques de ravageurs ou de maladies. Une année où la pluie était omniprésente, j’ai seulement eu quelques limaces qui se sont attaquées aux jeunes plants mais sans grande conséquence sur la récolte par la suite. L’important est de favoriser les prédateurs naturels des limaces pour réguler leur population.

 

Pourquoi mon persil jaunit : Cela est très courant et c’est souvent lié à la chaleur car, rappelez-vous, le persil préfère pousser à l’ombre, donc avec une certaine fraicheur. Dans ce cas précis, il vous suffit de faire des apports en eau plus régulier et il devrait rapidement retrouver sa belle couleur verte.

 

Les variétés de persil : Sur ce point, on trouve le traditionnel persil frisé  (mon préféré personnellement) avec la variété Frisé vert foncé. Cependant, on trouve aussi l’Alto qui est assez productif mais vous pourriez aussi vous laissez tenter par un semis de persil plat avec la variété Géant d’Italie. Il existe également une troisième “sorte” de persil qu’on ne présente pas souvent qui est le persil tubéreux. Cette variété est intéressante à semer car, non seulement on peut consommer la partie feuille mais aussi ce persil produit une racine qui est comestible également.

 

Pour conclure …

Il me semble avoir fait le tour du sujet … Pour aller plus loin sur le sujet des aromates au potager, je vous propose la lecture de cet article de blog sur les 15 plantes aromatiques à faire pousser au potager ou en pot. De votre côté, avez-vous des idées à ajouter à propos du persil ? Quelles sont les types et variétés que vous semez dans votre jardin ? Je vous invite à utiliser les commentaires si vous avez des questions sur cette plante aromatique …