Les pois de senteur (Lathyrus odoratus) sont des fleurs de la famille des Fabacées. Cependant, au delà de son côté décoratif au jardin, les pois de senteur ont une particularité intéressante pour le jardinier en permaculture. Ces plantes améliore la structure du sol et agissent comme de véritable plante engrais vert. Tout comme les légumineuses, elles ont la capacité de capter l’azote de l’air afin d’en restituer une partie dans le sol ou plutôt d’en fixer une partie à travers les nodules qui se forment sur les racines. A cela, s’ajoute un système racinaire puissant et développé qui va aérer le sol en profondeur et ainsi le décompacter, tout en facilitant la circulation de l’eau. A travers cet article de blog, je vous propose de voir comment semer et cultiver des pois de senteurs dans votre jardin-potager

 

Les différentes variétés de pois de senteur

Il existe énormément de variétés … Il me semble plus de 200 au total ! On peut les classer dans différentes catégories soit : Les annuelles et les vivaces. Ensuite, il y a des variétés grimpantes pouvant atteindre plus d’1m80 de hauteur, les variétés buissonnante dont la hauteur ne dépasse pas 80 cm et pour finir les variétés naines dont la hauteur est comprise entre 30 et 40 cm. Ces données sont intéressantes à prendre en compte en fonction de l’utilisation finale de vos pois de senteur …

  • Est-ce pour composer un massif de fleurs ?
  • Créer une bordure aux abords du potager ?
  • Concevoir un mur végétal avec des plantes à palisser ?
  • Etc …

Une fois ceci définit, vous avez alors le choix entre la multitude de variétés qui existe (n’hésitez pas à partager les vôtres via un commentaire). Pour vous apporter quelques suggestions :

  • Les pois de senteur vivace : la white Pearl ou encore la Gesse printanière
  • Les variétés grimpante : La mamouth ou galaxie seront idéales
  • Les variétés buissonnante : La buisson varié me semble la plus adaptée
  • Les variétés naines : La cupidon ou race Bijou seront parfaite pour créer des bordures

 

Faire pousser des pois de senteur

Les pois de senteur et comme toutes les plantes au final, réclament quelques conditions pour être cultivés. Le respect de ces conditions de cultures permettront un bon développement de la plante en générale et une belle floraison. Ces fleurs poussent beaucoup mieux dans un sol riche en humus, aéré en profondeur et bien drainé. Au niveau de l’exposition, personnellement, je préfère semer à la mi-ombre les pois de senteur car, certaines variétés peuvent souffrir du soleil lors des fortes chaleurs et canicules.

 

Quand semer ?

Vous avez deux possibilités pour définir votre date de semis. Clairement, où vous les semer dans des godets au préalable dans le courant du mois de mars pour une plantation au jardin en mai. Ou bien, vous pouvez également les semer directement à leur emplacement, en pleine terre fin avril. Cela demande moins de matériel et de manipulation des plants pour les repiquer en pleine terre. Surtout qu’à cette période de l’année, beaucoup de semis sont à lancer …

 

Comment semer ?

Pour les semis de mars en godet : L’idéal est de les semer en poquet de 2-3 graines, d’arroser régulièrement (sans excès) pour éviter la fonte des semis dont les pois de senteur sont particulièrement sensibles. Normalement, la levée se fait en l’espace d’une quinzaine de jours. Vous pourrez alors sélectionner un plant / godet à repiquer en pleine terre le moment venu.

Pour les semis en pleine terre : L’inconvénient de cette méthode est que vous pouvez être plus facilement confronté aux limaces qui peuvent se faire plaisir en dévorant les jeunes pousses sortant de terre (voici un article sur les gastéropodes). Ceci dit, après avoir préparé votre terre, semez en poquet de 2-3 graines que vous espacerez en tout sens d’une trentaine de centimètre.

 

Les soins à apporter et comment tirer partie de cette plante engrais

Les entretiens à apporter aux pois de senteur sont assez simple … A la fin de cette partie, nous verrons comment faire pour tirer le meilleur partie de cette plante engrais, bénéfique pour le sol.

  • Pour commencer, dès lors que les jeunes pousses font 25 cm de hauteur, buttez les pieds en ramenant un peu de terre autour des plants. Ce qui facilitera l’ancrage dans le sol.
  • Arrosez de manière régulière afin de conserver une bonne fraicheur au niveau du sol (surtout en pleine période de floraison). Sur ce point, vous pouvez bien entendu pailler la terre.
  • Pour favoriser la production de nouvelles fleurs, vous pouvez retirer au fur et à mesure les fleurs fanées.

 

Tirer partie de cette plante engrais

Comme je l’indiquais en introduction, les pois de senteur agissent sur le sol, améliore sa structure et permettent la fixation d’azote. En fin de saison, vous pouvez couper l’ensemble des tiges à ras du sol que vous laisserez se décomposer en surface de terre (via un compostage en surface). Ces matières organiques vont alors se dégrader, activant un chaine biologique complexe qui va participer à la fertilisation de votre terre.

Tout comme les engrais vert au potager, les racines elles seront laissées dans le sol et vont également commencer un processus de dégradation et transformation tout en continuant d’aérer le sol de par ce système racinaire se développant profondément. Pour aller plus loin, il est donc intéressant de combiner les pois de senteur aux abords du potager, à proximité des fruits et légumes bio que vous faites poussés. De plus, ces fleurs participent à la biodiversité de votre jardin dans son ensemble, ce qui favorise la protection naturelle de vos cultures potagères.

 

Je vous invite à partager cet article à vos ami(e)s jardiniers et bien entendu, n’hésitez pas à réagir, à compléter mes propos via un commentaire … Au plaisir de vous lire !

 

​Vous débutez ? ​Découvrez quoi SEMER et PLANTER chaque mois ...

close

​Téléchargez vous aussi le livret contenant TOUS les semis et plantations mois par mois