Vous aimeriez faire vos propres semis de tomates, en sélectionnant des variétés anciennes et rares ? Il est clair que cela est très captivant de faire pousser ses fruits et légumes de la graine à l’assiette … La première erreur courante est de commencer trop tôt ou parfois trop tard les semis de tomates. Cependant, il y a certaines choses à prendre en compte et à connaitre, dont : Les temps de croissance des végétaux entre le moment du semis et celui de la plantation qui varient d’une plante à une autre, mais aussi être dans la capacité de répondre aux besoins élémentaires des plantes en terme de chaleur, d’humidité et d’éclairage selon le stade de croissance. Sans oublier de comprendre les phases de croissance afin de répondre aux besoins des tomates au fur et à mesure qu’elles grandissent. Pour cela et dans un premier temps, il faut s’intéresser aux fonctionnements des végétaux en vous demandant comment se produit la germination, la photosynthèse, le développement des racines etc … Mais surtout savoir quels sont les besoins associés à ces différents stade de croissance. Sans cela, vous risquez d’être confronté à quelques difficultés courantes comme les semis qui filent par exemple. Je vous propose aujourd’hui de voir s’il est possible de semer des tomates à partir du mois de janvier

 

Première étape : Prendre en compte votre climat

J’ai déjà souvent écris sur le sujet … La première étape avant de commencer un semis est de savoir quand planter les tomates au potager selon votre région et son climat, mais aussi vos conditions de culture (est-ce que vous avez une serre ou pas pour faire pousser vos tomates ?). Commençons par le climat … Effectivement, on ne va pas planter à la même période sur un climat Méditerranéen, un climat océanique, un climat semi-continental ou montagnard car les conditions ne sont pas les mêmes. Pour faire simple …

  • Climat Méditerranéen : Vous pouvez envisager une plantation de tomate mi-avril bien que je suggère un petit décalage à fin avril, voir début mai selon la météo et pluviométrie du moment
  • Climat océanique dégradé : C’est entre guillemet le climat de référence français dans le jardinage. Ici, on parle souvent d’une date de plantation après la mi-mai au potager et les fameux saints de Glace qui marque la période des dernières potentielles gelées. Cependant, comme vous le savez probablement, j’ai eu la chance de jardiner dans plusieurs régions et donc de connaitre différents climats et types de sols. Dans ce climat, j’avais pris l’habitude de décaler mes plantations de tomates à la fin-mai, voir début juin selon la pluviométrie du moment et les températures ambiantes. Le but ? Offrir les meilleures conditions de cultures à mes tomates dès le début de la plantation.
  • Climat Océanique : Fin mai me semble être une bonne période pour les mêmes raisons évoquées ci-dessus. Idéalement et c’est ce que je fait désormais, je recommande l’usage d’une serre pour les jardiniers Bretons. Un peu plus dans le sud, cela n’est peut être forcément nécessaire.
  • Climat Montagnard : Sans hésiter et sans serre, je pense que début juin est une période correct pour commencer.

D’un point de vue général, il faut vraiment à mon sens faire en fonction de la météo du moment comme je le disais un peu plus haut et ne pas hésiter à décaler les plantations en conséquence, ce qui facilite la bonne reprise de vos tomates qui bénéficieront alors d’une chaleur plus adaptée et sans pluie pour éviter le mildiou. A cela, j’ajoute le fait de la connaissance de votre région, ses variations de température entre le jour et la nuit etc … A partir de là, si vous avez une serre, cela change un peu la donne … En effet, vous pourrez alors anticiper beaucoup plus de choses et envisager des plantations plus précoces pouvant varier d’un mois à un mois 1/2 en amont mais il faudra également gérer les paramètres pour votre culture en serre.

 

Seconde étape : Peut-on (vraiment) faire un semis de tomate en janvier ?

Généralement, je compte entre cinq et six semaines de croissance pour mes tomates avant de les planter dans le jardin. Si ma date de plantation est prévu pour la mi-mai, je commence donc mes premiers semis début avril tout simplement. A la fameuse question : Peut-on semer des tomates en janvier ? … Il faut prendre plusieurs choses en compte si vous souhaitez réussir vos semis de tomates à cette période de l’année. Tout d’abord, l’éclairage naturelle qui risque de manquer, les journées sont courtes et vous risquez d’être plus facilement confronté aux semis qui filent sans un éclairage artificiel. D’autant plus selon l’orientation de vos fenêtres et la luminosité que vous en obtiendrez.

Ensuite, il faut être en mesure d’accompagner vos plants de tomates jusqu’au moment de la plantation qui est assez éloigné, nous sommes d’accord … Concrètement, vous devrez à plusieurs reprises offrir un contenant plus grand à vos pieds pour leurs permettent de continuer à développer leurs systèmes racinaires, feuilles etc … Sans cela, la plante va être en attente de son repiquage en pleine terre et cette attente va créer un blocage dans son développement globale. Une fois en terre, elle va alors avoir du mal à repartir, restera probablement chétive.

Pour finir, il vous faudra également suffisamment d’espace intérieur pour accueillir ces pots jusqu’à la plantation. Cependant, si vous avez une véranda disposant d’un bon éclairage, pourquoi pas ! Alors est-il vraiment possible de commencer des semis de tomates en plein mois de janvier ? Si vous avez une serre pour les accueillir dès le mois d’avril et selon votre région, que vous avez un espace pour faire patienter vos pieds de tomates jusqu’à leurs mises en pleine terre, que vous êtes en mesure d’apporter assez d’éclairage à cette période … Je dirai que oui mais personnellement, je suis plutôt partisan de commencer les semis au bon moment en respectant ces temps de croissance comme indiqués plus haut. D’autant qu’en attendant (disons début avril pour commencer), les conditions d’éclairages naturels sont meilleures, le bord d’une fenêtre bien exposée et la chaleur dégagée à cette période sont généralement suffisante, c’est également moins de besoin en terme de matériel (éclairage, potentiel chauffage, pots etc …).

 

Conclusion …

Pour conclure sur ce sujet, je vous propose la lecture d’autres articles sur la gestion de l’arrosage des tomates, la taille (ou non) des tomates, ma liste de 40 variétés selon leur précocité et pour finir, un article sur le mildiou de la tomate et le bicarbonate de soude. De votre côté, avez-vous déjà tenté un semis de tomate aussi tôt dans la saison ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous avec votre retour d’expérience …