La consoude (Symphytum) est une plante vivace de la famille des Boraginacées très prisée dans le jardinage biologique et la permaculture. Elle possèdent de nombreuses propriétés intéressantes pour le jardinier et c’est également une plante mellifère qui va favoriser la venue des abeilles au jardin avec une floraison allant du mois d’avril jusqu’au mois d’août. Très simple à entretenir et à cultiver, cette vivace offre un feuillage caduc (c’est à dire qu’elle perd ses feuilles durant l’hiver). L’une des précautions à prendre avec cette plante se trouve dans le choix des variétés. En effet, les variétés “Pures” tels que la consoude officinale peuvent être très envahissantes et vous imposer une lutte sans fin pour contrôler leur expansion. De ce fait, la plupart des jardiniers recommandent, et je rejoins ce point de vue, d’opter pour des variétés hybrides (ce qui est très rare de ma part) tels que la bocking 14. Ce cultivar aura l’avantage de ne pas produire de graine, ce qui limite son expansion naturelle. C’est également probablement la variété la plus riche en diverses éléments fertilisants utiles pour certaines plantes potagères … Voyons ensemble comment cultiver de la consoude dans votre jardin en permaculture, comment l’utiliser au mieux, à quelle fréquence et sur quelles plantes …

 

Conditions de culture de la consoude

Cette vivace est très résistante et s’enracine bien dans le sol. De ce fait, l’une des premières choses est de bien choisir son emplacement afin de ne pas devoir la déplacer par la suite. La consoude va préférer pousser dans un sol riche, humide avec une bonne exposition aux rayons du soleil. Elle peut parfaitement être planté aux abords du potager, dans un grand pot, en tant que plante ornementale composant un massif de fleurs (A savoir dans la composition de votre massif que cette plante peut atteindre un peu plus d’un mètre de hauteur).

 

Semis et plantation de consoude

Comme je le disais en introduction, il est préférable de sélectionner une variété hybride pour ne pas être envahit par la suite. Dans ce cas de figure, il n’est donc pas possible de vous procurer des graines par exemple de consoude bocking 14 mais seulement des plants et boutures. De ce fait, je vous propose de passer directement à la plantation ! Une fois l’emplacement bien définit comme je l’expliquais un peu plus haut et dans l’éventualité où vous décidez de planter plusieurs pieds. Il vous suffira de les espacer d’environ 70 centimètres entre eux. Egalement, il faudra prendre en compte votre région et son climat pour définir la “bonne” période de plantation …

  • Pour le climat Méditerranéen et Océanique (Régions aux climats doux) : Vous pouvez planter de la consoude à l’automne entre septembre et octobre au jardin.
  • Pour les autres climats : Je vous suggère une période de plantation au début du printemps, c’est à dire au mois de mars en permaculture.
  • Pour les climats Montagnard : Attendez tranquillement le mois d’avril voir fin avril pour planter vos plants de consoude.

 

Entretenir les pieds de consoude d’année en année …

Les entretiens sont assez basique. Suite à la plantation et pendant la phase d’installation du plant qui peut s’étendre sur deux bonnes années, il faudra prévoir des arrosages réguliers surtout lors de potentielles canicules car, rappelez-vous, la consoude apprécie les zones humides. Au delà de ce temps et de part son système racinaire profond, vous devriez ne plus du tout avoir besoin de faire des apports en eau, sauf en cas de sécheresse et forte chaleur. Ensuite, tout est dans la taille et récolte régulière. “Plus vous coupez votre consoude et plus elle produira”.

 

 

Quand et comment récolter

Il est possible de récolter les feuilles de consoude à plusieurs moment dans la saison, comptez environ 4 récoltes / an. Pour bien faire, il vous suffit de couper à ras de terre l’ensemble de la plante avant la floraison et rassurez-vous, elle va repartir de plus belle. Ce qui aura l’avantage de favoriser la production de nouvelles pousses et d’obtenir des plantes encore plus vigoureuses. Ce qui est vraiment intéressant avec cette plante, c’est que chaque récolte tombe au bon moment pour les besoins du jardinier, je m’explique …

  • La première récolte se fait en début de saison au potager (mars – avril), cette dernière peut éventuellement vous servir à la production de purin
  • Ensuite, récoltez tous les 1 mois 1/2 environ. Ces récoltes peuvent être utilisées en guise de paillage au potager
  • Et pour finir en fin de saison dans le courant septembre, la consoude pourra être considérée comme un puissant activateur de compost

 

Les différentes utilisations de la consoude au potager

Entrons dans le vif du sujet ! Comme vous l’avez compris, la consoude est une plante vraiment intéressante avec un fort potentiel fertilisant pour vos plantes potagères. Il est possible de l’utiliser de différentes manières à différents moment de la saison. Correctement utilisée, elle favorise la production de fleurs et de fruits. Voyons comment l’utiliser au mieux dans votre potager …

 

Le purin de consoude : Vous pouvez arroser les tomates, les courges et courgettes, les poivrons, les aubergines, les piments et toutes plantes gourmandes au niveau du sol avec du purin de consoude tous les 15 jours / 3 semaines afin de favoriser la production de fleurs et par conséquent des fruits. Il est aussi possible d’alterner avec le purin d’ortie qui formera un excellent complément à la bonne croissance des plantes et le renforcement de ces dernières. Pour la préparation, je vous suggère la lecture de cet article consacré à la fabrication des purins.

 

Utiliser la consoude en guise de paillage : C’est de la matière organique simple à réutiliser et pouvant servir de paillage à vos cultures les plus gourmandes. Vous pourrez ensuite incorporer cette matière dans le sol qui va pouvoir finaliser sa dégradation et transformation en minéraux qui seront alors disponible (avec le temps) pour vos plantes.

 

En fin de saison : Lors de la dernière récolte de consoude, vous avez deux possibilités … Soit placer cette matière au sein du compost qui jouera un rôle d’activateur ou alors déposer cette matière en surface du potager combinée à d’autres comme je l’explique dans cet article sur la préparation du sol en hiver.

 

Pour conclure …

Certains jardiniers utilisent également la consoude pour booster les semis, je n’ai encore personnellement jamais essayé cette méthode mais si de votre côté, vous avez des retours d’expériences sur le sujet ou sur l’utilisation de le consoude en générale, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires, je vous lirai avec grand plaisir …