Bonjour à toutes et à tous, comme vous le savez très certainement, l’ortie peut être utilisé de différentes manières au potager, il s’agit également d’une plante comestible mais attention, il faut tout de même être vigilant sur l’emplacement où pousse votre ortie afin que ce dernier n’est pas reçu de produit chimique … Cependant, dans cette vidéo, je vous propose de voir ensemble comment utiliser les feuilles d’orties « fraiches » au potager et plus particulièrement au niveau des tomates.

Voici la vidéo sur l’utilisation des feuilles d’orties au potager

Transcription texte de la vidéo (+ quelques ajouts)

Dans cette vidéo, je ne vais pas parler des purins ou autres préparations qui feront l’objet d’autres types de contenus pour votre potager. Lorsque j’ai débuté dans le domaine du jardinage, je faisais comme beaucoup de jardinier et via les techniques, les astuces qu’on peut trouver dans les livres ou sur internet, j’enterrai les feuilles d’orties au moment de la plantation de mes tomates, simplement en les plaçant au fond du trou de plantation.

En se dégradant les feuilles d’orties vont libérer de l’azote qui sera ensuite assimiler par les racines des plantes, l’azote étant l’un des éléments responsable du beau feuillage des plantes. Cependant, en allant plus loin et à partir du moment où on s’intéresse aux techniques plus pousser, on se rends compte que beaucoup d’experts mettent en avant des théories sur les effets néfastes (ou pas) d’enterrer la matière organique.

Avant de parler de l’utilisation des feuilles d’orties, j’ai publié il y a quelques semaines de cela, une vidéo sur la plantation de tomates dans laquelle, je montrais comment créer les « bonnes » conditions au niveau du sol afin d’assurer la bonne reprise des pieds de tomates. Simplement en mélangeant de la terre du jardin avec du fumier de cheval que vous pouvez trouver facilement en jardinerie et utilisable en agriculture biologique.

Personnellement, j’utilise l’ortie en guise d’appoint tout au long de la saison de la manière suivante …

  1. Je prélève les feuilles de d’ortie en les séparant de la tige principale
  2. J’écarte le paillage autour du pied de tomates
  3. Je place ensuite les feuilles d’orties en surface de la terre
  4. Pour finir, je recouvre ces dernières avec le paillage

Je suis donc les théories mise en avant sur les effets néfastes d’enterrer les matières organiques. Mais attention, je pense que cela dépends des cas parce que, dans certaines conditions, cela peut être utile d’enterrer la matière organique. Par exemple, lors de la création de butte auto-fertile … Comme vous avez pu le voir, dans le cas présent, je n’enterre pas (ou plus) les feuilles d’orties mais je les dépose simplement en surface.

En se dégradant, l’azote va s’infiltrer dans le sol de part l’action de la pluie même si le paillage permet de limiter l’effet de lessivage, ce qui sera assimiler par les racines des plantes sans l’effet néfaste d’enterrer la matière et plus particulièrement les feuilles d’orties. J’espère que cette vidéo vous a plu, je vous invite à vous inscrire à la lettre d’information pour recevoir d’autres conseils et astuces de ce genre et, je vous dis à très bientôt au potager bio.