Bienvenue à nouveau sur le blog Au potager bio ! Comme ce n'est pas la 1ère fois que vous venez ici, vous voudrez sans doute lire mon livret qui vous explique le secret d'un potager bio réussi + 5 autres BONUS Cliquez ici pour télécharger le livret et les bonus gratuitement 😉


Personnellement, j’adore les légumes anciens, un peu oubliés qui reviennent malgré tout petit à petit dans nos jardins-potagers bio ! Aujourd’hui, j’aimerai vous parler de l’Arroche des jardins (Atriplex hortensis) et de sa culture … De la famille des Chenopodiacées. Nous sommes ici sur une plante potagère annuelle simple à réussir et offrant de belles récoltes qui peuvent, en plus de cela, être échelonnées sur une assez longue période. Ce qui en fait une plante intéressante à associer à vos autres légumes bio du potager. Ce légume feuille a plusieurs dénominations selon les régions dont l’arronse, le chou géant, le faux épinards, la belle dame etc … Je vous propose donc un zoom complet sur cette plante comestible …

 

Cultiver l’arroche des jardins au potager

Ce légume oublié et d’après mes observations va préférer un emplacement à la mi-ombre car, en plein soleil et surtout lors des phases de canicules que nous connaissons désormais, cette plante a tendance à monter assez facilement en graine. Au niveau du sol, ce dernier devra être humifère et enrichit de compost en amont. De même, et comme toujours avec les légumes feuilles, il sera préférable de conserver une bonne fraicheur de la terre pour retarder la production des graines. A partir de là, voyons quand et comment semer de l’arroche dans votre jardin

 

Semer de l’arroche

Généralement, vous pouvez commencer à semer de l’Atriplex à partir de mars mais selon les régions et climats, on peut facilement décaler les premiers semis à avril en permaculture. Cependant, l’avantage de cette culture est que la période de semis est assez longue et peut s’étaler jusqu’au mois de septembre. Pour cela, je vous suggère de semer l’arroche de manière échelonner 1 fois par mois environ pour des récoltes régulière tout au long de la saison. Le semis est assez simple à réussir et se fait directement en pleine terre …

  • Après avoir préparer votre terre du potager à l’aide d’une grelinette, ajouter une bonne dose de compost ou fumier bien décomposé pour faciliter le bon développement de cette plante “gourmande”.
  • A partir de là, passez un léger coup de râteau pour obtenir une surface apte à accueillir un semis. Puis creusez des sillons profond d’un petit centimètre.
  • Espacez vos sillons d’une quarantaine de centimètre et déposez vos semences d’arroche dans les sillons. Pour vous aider, vous pouvez utiliser ce semoir simple à fabriquer et efficace pour faire un semis régulier.
  • Recouvrez avec la terre à proximité et tassez légèrement avec le dos du râteau (les graines en contact avec le support pourront ainsi commencer le processus de germination une fois que vous aurez fait un apport en eau).

 

Les soins à apporter jusqu’à la récolte

En l’espace d’une petite dizaine de jour, vous devriez voir les plantules sortir de terre. Dès lors, vous pouvez éclaircir selon la densité de votre semis en ne gardant qu’un plant tous les 30 centimètres environ. Une fois que ces derniers auront atteint une bonne vingtaine de centimètre de hauteur, vous pourrez ajouter un bon paillage pour les bienfaits que cela apporte au sol et aux plantes. Surtout avec les légumes feuilles qui montent plus facilement en graine lorsqu’ils manquent où d’humidité, de fraicheur, de régularité dans les arrosages combiné à une forte température. De ce fait, pensez à arroser régulièrement vos pieds d’arroche pour retarder ce phénomène naturel.

 

Le moment de la récolte

Le meilleur moment je dirai ! Ici, nous sommes sur une plante à croissance rapide. Tout comme la culture des épinards, il faut compter environ 2 mois entre le moment du semis et celui de la récolte. Pour cela, il vous suffit de prélever les feuilles pour les consommer dans la foulée crues ou cuites, il y a plusieurs façons de les cuisiner … Par contre, elle ne se conserveront pas très longtemps à moins de les congeler après les avoir fait blanchir.

 

Multiplier l’arroche par semis

Personnellement en fin de saison, je laisse toujours quelques pieds monter en graine (ce qui est assez simple) afin de récupérer les semences et les conserver pour l’année suivante après les avoir fait sécher. Par contre, attention car l’arroche peut aussi se resemer spontanément d’une année su l’autre. Généralement, je réutilise mes graines l’année suivante mais, il me semble que la durée de germination optimale peut aller jusqu’à 4-5 ans. A conditions de conserver les graines dans de bonnes conditions.

 

Quelques informations supplémentaires …

Les variétés d’arroche : Comme toujours il existe une multitude de variété différentes. Il ne faut pas hésiter à en tester plusieurs, les goûts et la productivité peuvent être différentes. De plus, le choix des variétés doit se faire en fonction de votre région et son climat afin de détecter celles qui se plairont le plus dans votre environnement de jardinier. Parmi celle que je suggère, il y a :

  • L’arroche Rouge opéra (très grande et productive pouvant atteindre plus de 2 m)
  • L’arroche verte (Une couleur assez classique je vous l’accorde mais cette variété à l’avantage de pousser rapidement)
  • L’arroche Aurora (Cette variété est très diversifié au niveau des couleurs de son feuillage)

 

Quels ravageurs peuvent s’attaquer à l’arroche ? Cette plante est assez résistante d’un point de vue général. A ma connaissance, je n’ai jamais remarqué une sensibilité aux maladies mais par contre, en début de croissance, les limaces peuvent se nourrir des jeunes pousses, ce qui est un véritable problème. De ce fait, n’hésitez pas à décaler la mise en place du paillage en début de saison (quand l’humidité est encore un peu trop présente) et surtout mettez en place un ensemble de parade tout en attirant les prédateurs naturels des limaces au jardin.

Les pucerons : Ensuite, j’ai déjà remarqué quelques pucerons sur mes plants d’arroches mais sans réelle conséquence sur la récolte et selon la saison. Pour palier à ces insectes, il existe une multitude de solutions naturelles au delà d’attirer dans votre jardin-potager les auxiliaires comme les coccinelles, les syrphes etc … Vous pouvez appliquer en curatif une pulvérisation de savon noir ou de purin de rhubarbe. Mais aussi combiner votre prévention à un semis de sarriette à proximité qui possède un effet répulsif tout comme le semis de calendula, ou à l’inverse de capucines qui peuvent jouer un rôle de plante martyre en attirant les pucerons qui laisseront alors votre arroche tranquille.

 

Pour conclure sur ce légume ancien, un peu oublié … De votre côté, avez-vous déjà cultiver cette plante ? N’hésitez pas à partager votre expérience via un commentaire ci-dessous mais aussi à partager cet article de blog autour de vous, cela pourrait aider vos ami(e)s jardiniers à découvrir une plante offrant de belles récoltes …