La sarriette (Satureja) est une plante vivace ou annuelle aromatique de la famille des Lamiacées. Elle possède de nombreux bienfaits que ce soit d’un point de vue médicinale mais aussi pour son rôle, sa fonction écologique dans le jardin en permaculture. En cuisine, nous sommes sur une plante condimentaire qui apportera de la saveur à vos plats. Il existe deux types ou devrais-je dire d’espèces de sarriette soit la sarriette commune (qui regroupe des variétés annuelles) ou alors la sarriette des montagnes (qui regroupe des variétés vivaces). Au potager, il s’agit d’une plante à croissance rapide qui peut aussi bien être cultivée en pot, jardinière ou alors en pleine terre, aux abords du potager mais aussi, pourquoi pas, combiné à un massif de fleurs. Dans cet article du blog Au potager bio, je vous propose d’aborder les bienfaits de la sarriette mais aussi comment en faire pousser dans votre jardin avec l’ensemble des conseils pour bien cultiver cet aromate aux multiples vertus

 

Les bienfaits de la sarriette

D’un point de vue médicinale : La sarriette possède des vertus facilitant la digestion, mais elle est également stimulante pour l’organisme avec des propriétés antiseptique.

Au potager en permaculture : Cette plante présente plusieurs avantages pour la biodiversité car, non seulement elle est très mellifère (c’est à dire qu’elle attire à elle les pollinisateurs), et permet également de repousser les pucerons. C’est donc une plante à associer au potager aux plantes pouvant abriter ces insectes “indésirables”. De plus, c’est une plante parfaitement adaptée à nos régions et climats. De ce fait, elle ne connait pas vraiment de maladie ou ravageurs qui pourrait nuire à sa croissance.

 

Faire pousser de la sarriette au potager

Dans un premier temps, la sarriette se développera beaucoup mieux à un emplacement ensoleillé, idéalement dans un sol bien drainé et léger. Par conséquent les sols argileux ne sont pas de bons supports pour cette plante. Cependant, il est aussi possible de la cultiver en pot ou jardinière en ajoutant des billes d’argile dans le fond pour favoriser un bon drainage. Sur ce point, beaucoup d’aromates peuvent être cultivées en pot. Pour vous inspirer, voici une liste de 15 aromatiques à faire pousser dans votre jardin.

Personnellement, j’aime beaucoup mélanger les aromates à mes légumes bio en place dans le potager. Bien qu’il soit tout à fait possible de créer un emplacement qui sera réservé à ces cultures. La sarriette peut à mon sens très bien s’entendre en association avec une plantation de tomate, le haricot, le pois ou encore à proximité d’une culture de fève, d’un plant d’hysope ou autres aromates. Principalement pour son effet répulsifs.

 

Quand et comment semer

Bien qu’il soit possible de trouver des plants de sarriette prêt à planter dans les jardineries, faire le semis reste très simple et à la portée de tous (même pour les débutant(e)s en permaculture). Pour cela, il faudra dans un premier temps trouver des semences et à partir du mois d’avril au potager. Ce sera le moment de vous lancer …

 

Faire un semis de sarriette :

  • Après une légère préparation de la terre dans le but de l’aérer. Placez vos graines en surface correctement répartie et de manière superficielle (c’est à dire sans les enterrer trop profondément).
  • Recouvrez vos semences d’une fine couche de terreau. Ce qui aura également l’avantage de faciliter le repérage de la zone à semis dans les jours à venir.
  • Arrosez en pluie fine mais sans excès et reste à patienter … Comptez une quinzaine de jour avant de voir les premières feuilles sortir de terre.
  • Dès lors que les plantules sortiront de terre et selon la densité de votre semis, vous pourrez éclaircir en ne conservant un plant que tous les 25 centimètres environ.
  • Par la suite et tout au long de la croissance, il vous suffira d’arroser lorsqu’il fait très chaud et pensez à pailler le sol une fois les plants de sarriette bien développé.

 

Récolter et multiplier la sarriette

Comme la grande majorité des plantes aromatiques, les feuilles de sarriette peuvent être récoltées au fur et à mesure de vos besoins en cuisine. Elles seront à mon sens bien meilleures fraichement cueillit … Concernant la multiplication de cette plante, vous pouvez soit la laisser produire des graines afin de les récupérer et ainsi les resemer l’année suivante ou faire des boutures de sarriette ou encore pratiquer la division de souche sur les variétés vivaces.

 

Conclusion

La sarriette est une plante vraiment intéressante en permaculture au delà de son côté comestible. Elle peut également entrer dans la composition d’un massif de fleurs et surtout elle remplit une fonction écologique importante dans l’écosystème de votre jardin-potager. De part son côté mellifère, je pense qu’elle mérite sa place et vous ? Qu’en pensez-vous ? Faites-vous poussé de la sarriette ? N’hésitez pas à compléter cet article avec vos connaissances et expériences

 

​Vous débutez ? ​Découvrez quoi SEMER et PLANTER chaque mois ...

close

​Téléchargez vous aussi le livret contenant TOUS les semis et plantations mois par mois