Vous cherchez un légume facile à cultiver et qui en plus de cela, offre des récoltes généreuses ? Dans ce cas, je vous suggère d’essayer de cultiver de la patate douce (Ipomoea batatas) dans votre potager en permaculture … Nous sommes ici sur une plante vivace de la famille des convolvulacées qui peut être cultivée soit comme une plante ornementale purement décorative ou comme plante potagère pour récolter sa racine (tubercule) ou les feuilles qui sont également comestibles. Par contre, cette culture demande tout de même un peu d’espace pour se développer avec des tiges pouvant atteindre plus de 4 m. Cependant, il est possible de la palisser ou encore de s’en servir comme plante couvre-sol au pied de cultures potagères plus grandes. Voyons comment cultiver de la patate douce chez vous …

 

Cultiver de la patate douce au potager

Idéalement, cette culture aura besoin d’un emplacement bien ensoleillé pour se développer sauf pour les patates douces d’ornement qui peuvent parfaitement se plaire à l’ombre si la température ambiante reste correcte bien sûr. D’ailleurs, elles poussent souvent beaucoup mieux au sud, sous le climat Méditerranéen. Au niveau du sol, une terre riche en humus, correctement aérée sera parfaite. En bref, et comme d’habitude avec les légumes racines, les terres argileuses ne sont pas des plus adaptées à ce type de culture. Ce besoin de chaleur peut être apporté en plantant vos patates douces sous serre, ce que je vous recommande si vous jardinez dans le nord de la France ou en Belgique. Passons désormais à la plantation de patate douce

 

Quand et comment planter ?

Bien entendu, selon votre région, la date de plantation varie … L’un des paramètres à prendre en compte est que les patates douces ne supportent pas très bien les gelées. De ce fait, je vous suggère d’attendre la mi-mai et les saints de glace avant d’envisager la plantation de ce légume. Dans le sud (les chanceux en jardinage), je pense que vous pouvez amplement anticiper d’un bon mois avec une plantation en avril au potager. Pour bien planter …

 

Plantation :

  • Après une bonne aération du sol en profondeur, je vous suggère de faire un apport de compost ou de fumier qui vont favoriser la bonne reprise des plants dès le début de croissance.
  • Vous pouvez également former des petites buttes de terre haute d’une trentaine de centimètre que vous espacerez d’au moins 80 cm (Cette technique permet de réchauffer plus rapidement le sol).
  • Reste à planter vos tubercules en prévoyant un espacement entre elles d’une trentaine de centimètre seulement et bien sûr à arroser au pied des petites buttes.

 

Les soins à apporter jusqu’à la récolte

Paradoxalement, la patate douce apprécie la chaleur et se développe parfaitement dans les régions chaudes mais à côté de cela, cette plante ne supportent pas la sécheresse. Il faudra donc, dans un premier temps, veiller à arroser de manière régulière et à couvrir le sol avec un bon paillage pour limiter le phénomène d’évaporation tout en conservant une meilleure fraicheur de la terre. Ce qui sera surtout utile au cours des premières semaines qui suivent la plantation car, au delà, les longues et “envahissantes” tiges pouvant se développer sur plusieurs mètres, serviront de couverture du sol. La création de la petite butte comme expliqué précédemment permet aussi de réaliser vos arrosages sans pour autant noyer la tubercule qui pourrait dans ces conditions pourrir.

 

Récolter des patates douces au potager

Généralement, on récolte à partir de septembre, voir octobre maximum … Dès lors que le feuillage jaunit, c’est le moment ! Par contre, nous sommes ici sur une culture sensible au froid. De ce fait, il faudra tout récolter avant que l’hiver ne s’installe. Pour cela, couper (l’immense) feuillage que vous pourrez laisser à même le sol, sa décomposition permettra de participer à la fertilisation de la terre. Déterrez l’ensemble des tubercules de patate douce que vous laisserez sécher avant de les stocker dans une pièce fraiche, à l’abri de la lumière et sans humidité.

 

Comment multiplier les variétés de patates douces ?

Comme chaque jardinier en quête d’un potager autonome, je suppose que vous aimeriez bien reproduire vos variétés de patates douces d’année en année … Pour cela, c’est assez simple à réaliser. Ce légume est vraiment d’une facilité déconcertante de A à Z. Concrètement. une fois récolté et stocké, vous allez vous servir au fur et à mesure de vos besoins. Une fois arrivé au mois de février …

  • Sortez quelques unes de vos racines et placez-les à la lumière et à la chaleur. Elles vont alors produire des petites pousses (des yeux un peu comme pour faire germer les pommes de terre).
  • Dès lors que ces germes atteignent une bonne vingtaine de centimètre de hauteur, coupez-les à ras de la racine de patate douce et placez chaque germe dans un godet remplit avec du terreau.
  • Vous n’aurez qu’à les mettre les pieds dans l’eau afin d’arroser par capillarité et les planter au moment venu. (Vous pouvez toutefois les rempoter dans des pots plus grand en cours de croissance pour offrir aux racines davantage de place).

 

Pour conclure …

Dans cet article, j’ai principalement parlé des patates douces à cultiver dans le but de les récolter par la suite. Cependant, certains jardiniers cultivent ces plantes uniquement dans un but décoratif, comme plante ornementale qui peut parfaitement composer un massif ou être aussi cultivé en pot. De votre côté, avez-vous déjà tenté cette culture ? Avez-vous des suggestions, questions ou conseils supplémentaires à apporter ? Je vous invite à utiliser les commentaires juste en dessous