Bonjour à vous, voici une question qui me revient assez souvent ! C’est pourquoi, j’ai pensé utile d’y répondre à travers une courte vidéo … Faire un compost est assez simple au final, à condition d’y insérer les bonnes matières et de créer le milieu propice à la dégradation. Un compost est également le moyen le plus simple et le plus rapide de créer de l’humus. Selon la taille de votre jardin-potager biologique, il sera impératif de compléter avec une autre méthode d’enrichissement tels que les engrais verts …

Voici ma réponse en vidéo à cette question : Peut-on mettre des agrumes au compost ?

Pour ceux et celles qui préfèrent lire, voici la transcription texte de la vidéo …

Clairement, la réponse est non, il ne faut pas mettre d’épluchures d’agrumes au sein d’un compost car cela va venir polluer le milieu en l’acidifiant de part la dégradation de ce genre de matière. Et l’idée d’un compost est justement d’avoir un milieu riche en oxygène, de manière à ce que la vie responsable de la dégradation soit favorisée.

Il y a différentes matières qu’il vaut mieux ne pas placer au sein du compost tels que les agrumes, les carcasses de viande, les restes de poissons, les produits laitiers … qui font appel à d’autres agents lors du processus de dégradation. Si vous décidez de placer des carcasses de viande dans votre composteur, vous allez vous retrouver avec des mouches ou autres.

L’idée étant de créer un compost équilibré qui puisse être réutilisé au niveau de vos cultures. Personnellement, j’utilise beaucoup mon compost en appoint, pour faire des petits apports en court de saison au niveau des plantes les plus gourmandes tels que les tomates, les aubergines, les poivrons … Mais pour que cela fonctionne, il faut faire en sorte que votre compost, le résultat final soit parfaitement équilibré et de qualité.

Pour cela, il faut insérer les bonnes matières en respectant au maximum le rapport carbone / azote mais aussi faire en sorte que le milieu soit propice à la dégradation en créant un milieu riche en oxygène afin de favoriser les différentes phases de dégradation du compost. Il est possible d’utiliser une fourche-bêche ou alors un brass-compost. Le dernier point reste de contrôler régulièrement l’humidité au sein du compost, voici un article complet sur le sujet « Quand arroser le tas de compost« 

Au delà du côté utile dans le jardinage biologique, faire un compost vous place au centre d’une parfaite chaine de recyclage, en vous permettant de recycler une partie de vos déchets ménagers, de réutiliser les éléments qui vous entourent dans votre jardin (tonte de pelouse, feuilles mortes, adventices …).

J’espère que cette courte vidéo question-réponse vous aura plu, n’hésitez pas à la partager autour de vous. Je vous souhaite une excellente journée et je vous donne rendez-vous très bientôt au jardin bio.