Bonjour à toutes et à tous ! Connaissez-vous le Cresson (Barbarea Verna) ? Il s’agit d’un légume feuille de la famille des Brassicacées. Très simple à cultiver et pouvant vous offrir des récoltes généreuses de juillet jusqu’au début du printemps suivant (si vous mettez en place certaines conditions que je détaillerai un peu plus loin) … Cette plante comestible possède plusieurs dénominations dont la cressonnette de jardin ou encore la barbarée printanière, qu’il faut bien distinguer des autres cressons tels que le cresson d’eau ou encore le cresson alénois qui sont bien différents. Aujourd’hui, je vous propose donc de découvrir cette culture en détail et comment vous pouvez en faire pousser chez vous …

 

Où semer le cresson et avec quelles plantes l’associer ?

La Barbarée va avoir besoin d’un sol riche en humus pour bien produire. Beaucoup de jardinier recommande une bonne exposition pour cette culture mais personnellement et depuis plusieurs années, j’aime autant faire pousser le cresson à la mi-ombre. Ce qui permet de lui offrir une certaine fraicheur qui lui sera bénéfique dans son développement.

Les associations avec le cresson : Dans le choix de l’emplacement, je pense utile et intéressant de parler des associations avec cette culture. D’après mes observations, le cresson peut parfaitement être combiné avec une culture d’épinard, de radis ou encore de poireau. La proximité avec les choux semble également faire bon ménage.

Peut-on cultiver du cresson en pot ? C’est effectivement possible de semer du cresson dans des pots ou jardinières pour ceux et celles qui pratique le jardinage sur balcon ou terrasse. L’important dans ces conditions est de faciliter le drainage. Pour cela, je vous suggère d’ajouter au fond de votre contenant des billes d’argiles et bien entendu de faire en sorte que votre pot ou jardinière dispose de trou pour évacuer l’excès d’eau.

 

Quand et comment semer ?

Cette plante peut être semée à partir du mois de mars au potager pour les régions au climat doux et ceci de manière échelonnée jusqu’au mois de juillet. Comme d’habitude, cela dépend de votre planification générale des semis et plantations mais aussi de votre espace cultivable. Selon ces critères, plus vous semerez tôt dans la saison et plus vous commencerez à récolter tôt également. Cependant, l’idéal et afin d’optimiser les récoltes comme je l’expliquais en introduction. A mon sens, une bonne façon de faire consiste à semer une première tournée en mars et une dernière en juillet – août afin d’en récolter sur une plus longue période.

Pour récolter tout au long de l’hiver : Dans des conditions “classiques” en pleine terre et sans protection, vous devriez réaliser les dernières récoltes dans le courant du mois de novembre au jardin. Cependant, en plaçant votre seconde tournée de semis dans une serre ou sous protection à partir de l’automne et selon la quantité semé bien sûr en fonction de votre espace. Vous pouvez réussir à récolter du cresson tout au long de l’hiver.

 

Faire un semis de Barbarée printanière

Il y a plusieurs façons de faire mais la plus simple reste, à mon goût, de semer directement en pleine terre à l’emplacement final … Pour cela et dès lors que vous aurez réussi à trouver des graines bio. Voici comment faire :

  • Dans un premier temps, je vous suggère de préparer votre terre en passant un coup de grelinette ou de fourche-bêche sinon la taille de votre zone à semer.
  • A partir de là, vous pouvez faire un apport de compost bien décomposé ou de fumier de cheval que vous pouvez trouver dans certaines jardineries sous la forme de sac.
  • Ratissez et creusez des sillons d’un petit centimètre de profondeur que vous pourrez espacer d’une quinze – vingtaine de centimètre.
  • Déposer vos graines dans les sillons de manière homogène (vous pouvez utiliser cette fabrication maison pour les semis) et recouvrez-les de terre se trouvant à proximité.
  • Tassez avec le dos du râteau et arrosez en pluie fine, sans excès ! L’important est de conserver le support humide afin d’activer le processus de germination.

Une fois ceci fait, vous devriez voir apparaitre les premières feuilles au bout d’une dizaine de jour. Dès lors que les jeunes plants de cresson atteignent 15 centimètres de hauteur et selon la densité de votre semis, je vous suggère d’éclaircir en ne conservant qu’un plant tout les 15 centimètres. A savoir qu’il est aussi possible de repiquer les plants que vous retirez à un autre emplacement dans le jardin. A condition de réussir à prélever la racine et sa motte de terre, sans abimer le plant. Par exemple, vous pourriez placer ces plants repiqués dans des massifs de fleurs, à maturité, ils atteignent environ 50 centimètres …

 

Les soins et la récolte

Tout au long de sa croissance, le cresson de jardin va avoir besoin d’apport en eau régulier. Pour conserver une bonne humidité au niveau sol, le bon réflexe reste bien entendu de pailler le sol mais attention à ne pas pailler trop tôt car, les limaces risquent de trouver un abri de choix et de s’attaquer à vos jeunes pousses. Ensuite, nous sommes sur des entretiens assez classiques qui consiste à retirer la flore spontanée, surtout en début de croissance pour éviter la concurrence naturelle entre les végétaux mais une fois la culture bien installée, personnellement, je laisse des bandes enherbées se développer. Ce qui ne gêne plus du tout les plantes potagères à proximité et bien au contraire, va participer à la diversité de végétaux avec l’ensemble des avantages que cela apporte.

 

La récolte de cresson

En l’espace de 2-3 mois, vous devriez pouvoir commencer à récolter. Pour cette culture, j’opte pour des récoltes au fur et à mesure de mes besoins. En conservant toujours les 2/3 de la plante, ce qui favorise la repousse et production de nouvelles feuilles. N’oubliez pas de protéger les cultures à l’automne de manière à récolter plus longtemps. Si toutefois (ce qui peut arriver) vous avez besoin d’un espace dans votre potager en permaculture, vous pouvez tout récolter d’un coup mais, cela vous obligera à vous lancer dans la conservation en congelant vos feuilles de cresson préalablement blanchit. Le point négatif à cela est que vous vous priver de la récupération de graines et préservation de votre variété de cresson.

 

Récupérer les semences

Pour conclure cet article de blog … Il peut être intéressant de laisser monter en graine quelques pieds de cresson dans votre jardin-potager. Le but est bien entendu d’en récupérer les semences pour les ressemer l’année suivante. A savoir que la durée germinative est d’environ 4 ans. Cependant, en laissant des plants monter en graine, sachez que cette plante se ressème naturellement d’année en année. Je préfère toujours préciser ce point important car, selon votre façon de voir le jardin, vous pourriez vous retrouver avec des semis spontanées par-ci, par-là … Et vous, avez-vous déjà semé du cresson dans votre potager ? Je vous invite à utiliser les commentaires juste en-dessous pour partager votre expérience