Bonjour à vous et bienvenue dans ce nouvel article 🙂 Aujourd’hui, je vous propose de parler d’un sujet de saison au potager, soit la conservation … Et oui car si votre production de légumes est abondante, il vous faut penser conservation. Bien entendu, il existe plusieurs techniques et méthodes. J’en présente quelques unes juste ici mais aussi dans l’un des modules bonus de cette formation vidéos. Bref … voyons comment faire des conserves de vos surplus de récoltes et pour commencer …

Faisons le point sur le matériel nécessaire à la réalisation de vos conserves, de vos bocaux …

 

Le matériel pour faire des conserves

  1. Commençons par les bocaux que vous trouverez dans la plupart des supermarchés. Ils s’achètent qu’une seule fois car, vous les réutiliserez sans problème d’une année sur l’autre … A condition, bien entendu de les nettoyer soigneusement.
  2. Procurez-vous également les capsules ou selon le type de bocaux ce qu’on appel des rondelles qui se placent entre le couvercle et le bocal. C’est grâce à elles que vos conserves seront complètement hermétiques et donc stériles.
  3. Il vous faut également des torchons dont vous entourerez vos conserves lors du processus de stérilisation. Ainsi, les bocaux ne s’entrechoqueront pas entre eux. Autant éviter les risques de casse !

 

Autocuiseur ou stérilisateur ?

Pour la stérilisation, vous avez le choix entre deux solutions. Personnellement, j’utilise un autocuiseur de grande taille. Sachez cependant qu’il existe aussi des machines spécialement conçues pour cette opération. Vous les trouverez sous le nom de « stérilisateurs ». Un de leurs avantages, c’est qu’ils sont équipés d’un thermomètres, ce qui vous évitera toute erreur liée à la température. Celle-ci doit en effet être supérieur à 100 degrés pour activer le processus de stérilisation et réussir vos conserves.

Cela dit, un autocuiseur classique atteint une température de près de 120 degrés, avec une pression de plus de 1,5 bar. En bref, amplement suffisant pour faire des conserves. Voyons donc comment procéder concrètement étape par étape …

 

Etape 1 : Préparez vos légumes

Pour commencer, il vous faut laver vos légumes, les éplucher, ou les équeuter s’il s’agit par exemple de haricots verts. Puis vous les couperez en morceaux. Ensuite, vous avez le choix entre les blanchir ou les cuire complètement. Petite précision sur le terme blanchir : Cela consiste à mettre vos légumes départ eau froide et de les emmener jusqu’à ébullition. Retirez-les ensuite après quelques minutes, égouttez-les … Et le tour est joué. Ainsi, ils ne sont pas cuits jusqu’au bout mais seulement précuits.

Quand le travaillais encore dans la restauration, nous utilisions beaucoup cette méthode. Par exemple, cela permet d’utiliser des légumes finement coupés en dés pour les servir en poêlé minute. Placez ensuite vos légumes dans les conserves ou plutôt les bocaux. Cependant, pensez à bien laver vos bocaux à l’avance à l’eau savonneuse, en les rinçant bien et en les laissant sécher. Une fois que tout cela est prêt, il vous suffira de mettre votre mélange de légumes dans les conserves et de compléter ces dernières d’huile d’olive.

Vous remarquerez également sur vos bocaux la présence d’un trait qui vous servira d’indicateur pour le remplissage d’huile d’olive. Notez également qu’en fonction de ce que vous stérilisez, il vous sera possible de remplacer l’huile d’olive par de l’eau salée. Ce sera par exemple le cas, si vous voulez faire des conserves de haricots verts ou de courgettes. Si vous faites une compote de pommes, sucrez-la bien car le sucre est également un excellente conservateur ainsi qu’un correcteur d’acidité.

Bien entendu, n’ayez pas la main trop lourde : Pour ce qui est des fruits en sirop, ajoutez simplement de l’eau sucrée à votre mélange (cerises, abricots …) Ensuite placez la capsule sur le dessus et refermez le bocal avec le couvercle prévu à cet effet.

 

Faire des conserves ou comment stériliser vos légumes

Nous y voilà : Si, tout comme moi, vous utilisez un simple autocuiseur, je vous rappel un conseil important, celui de protéger vos conserves en les enveloppant dans des torchons. Bien entendu, cette précaution sera inutile si vous utilisez un stérilisateur … Puisque ce dernier est (normalement) équipé d’un support permettant de protéger les conserves pendant la phase de stérilisation. Dès que vous aurez placé vos conserves dans l’autocuiseur, ajoutez de l’eau en faisant en sorte qu’elle dépasse les bocaux d’au moins 10 à 15 centimètres. Refermez et laissez cuire …

Dès lors que le sifflet tourne, attendez environ 10 à 15 minutes, puis retirez du feu et laissez refroidir. Assurez-vous ensuite que l’opération s’est déroulé avec succès …

 

Comment savoir si vos conserves sont réussit ?

C’est très simple ! A partir du moment où vos conserves sont refroidis, retirez le couvercle de l’autocuiseur, regardez et testez la capsule. Concrètement, il ne faut pas qu’elle bouge ou se détache du bocal. Si c’est le cas, ne conservez pas cette conserve car l’air va entrer et faire pourrir les aliments qui sont à l’intérieur. N’oubliez pas de noter la date et les ingrédients sur une petite étiquette collante ! Elle vous servira de repère afin d’ouvrir en priorité les conserves les plus anciennes.

 

Comment utilisez vos conserves ?

Commencez par dévisser le couvercle. Puis percez la capsule à l’aide d’un tire-bouchon ou d’un couteau (un petit trou suffit afin de faire entrer l’air dans le bocal, ce qui vous permettra de retirer la capsule facilement). Rincez vos légumes dans une passoire afin de les « laver » de l’huile d’olive et il ne vous reste plus qu’à les faire cuire … Et à passer à table 🙂

Pour ceux et celles que cela intéresse, voici où trouver le matériel nécessaire pour faire des conserves de légumes

Voici le moment de la question finale 🙂 Dites-moi dans les commentaires est-ce que vous utilisez cette technique de conservation chez vous ? Quelles sont vos préparations ? Uniquement légumes ? Viandes ? Merci par avance de partager votre expérience 😉

​Vous débutez ? ​Découvrez quoi SEMER et PLANTER chaque mois ...

close

​Téléchargez vous aussi le livret contenant TOUS les semis et plantations mois par mois