Promotion clé USB

Bonjour à toutes et à tous 🙂 La photo m’a été fourni par Marie-Laure que je remercie beaucoup car, cela me permet de partager sur le blog différentes solutions, pour vous débarrasser des vers de taupin ou vers fils de fer. Cependant, je préfère vous prévenir si vous êtes confronté à ce ravageur, la lutte n’est pas simple et doit s’étendre sur plusieurs années. Le taupin adulte est complétement inoffensif au potager mais, comme beaucoup de dits « nuisibles », c’est principalement les larves qui font des dégâts …

Le cycle de vie des taupins

Avant de parler des moyens de lutte, il est toujours intéressant de s’intéresser au cycle de vie … Mieux comprendre son ennemis pour mieux le contrer ! Les taupins adultes appartiennent à l’ordre des coléoptères et vont commencer leur activité (plutôt nocturne) dès le début du printemps, après une période de diapause qui se déroule durant l’hiver.  La femelle peut pondre jusqu’à 200 oeufs. Elles va les déposer dans le sol à une profondeur d’environ 5 centimètres en les répartissant. Au bout d’un bonne vingtaine de jour, voir plus selon les conditions climatiques, les oeufs vont éclore laissant place aux larves …

Ces larves ont une durée de vie pouvant aller jusqu’à 5 ans. Cinq années au cours desquelles, elles vont muer plusieurs fois, tout en creusant des galeries leurs permettant de remonter jusqu’aux racines de vos plantes et de redescendre en profondeur selon plusieurs critères (température, humidité etc …). Car en effet, les larves de taupin détestent certaines conditions soit la sécheresse et le froid. De ce fait, durant l’été et l’hiver elles vont descendre plus profondément dans le sol réduisant leurs activités dévastatrices sur vos plantes. Concrètement, ces larves vont être plutôt activent durant le printemps et l’automne mais si vous jardinez dans des régions plutôt humide, leurs dégâts peuvent s’étendre dans la saison potagère.

Au bout des 5 années passées dans le sol, à détruire vos récoltes. Les larves de taupin vont connaitre une nymphose et passer au stade adulte. Cette phase durera un bon mois, suivra alors une nouvelle génération de taupin adulte.

Les dégâts causés par les larves de taupin

Ce qui peut vous alerter de leur présence, c’est un dépérissement brutal de vos salades, de vos fraisiers qui sont des plantes sensibles mais aussi si vous constatez pleins de petits trous sur vos légumes racines au moment de la récolte (soit sur vos pommes de terre, vos navets, vos carottes etc …). Dans ce cas et afin de correctement identifier le problème avant de mettre en place des moyens de lutte. Creusez votre sol à proximité des plantes attaquées pour voir si vous trouvez ces fameux vers. A savoir qu’ils peuvent se réfugier assez profondément dans le sol. Une fois que vous aurez correctement identifier les responsables et que vous serez sûr qu’il s’agit des taupins …

Comment lutter contre les taupins ?

Nous y voilà … Personnellement, je fais en sorte de toujours cohabiter avec l’ensemble des insectes bons ou mauvais qui résident dans mon jardin, en essayant d’établir, de favoriser et de conserver un certain équilibre entre les différentes espèces. Je suis peu interventionniste dans l’ensemble mais, dans le cas du taupin, je peux parfaitement comprendre que vous souhaitiez vous en débarrasser … Pour cela, plusieurs solutions s’offrent à vous :

Solution 1 : Attirer les prédateurs naturels et agir manuellement

Parmi ces derniers, il y a les taupes (même si j’ai bien conscience qu’on préfère les garder eux-aussi à distance du potager). Les oiseaux peuvent également être de précieux alliés mais, pour que ces derniers puissent se nourrir des larves de taupin, il faut leur « servir sur un plateau » 🙂 Pour cela, il faut certaines conditions qui ne s’inscrivent pas forcément dans le jardinage naturel … C’est de retourner le sol au début du printemps et ceci plusieurs fois … Les larves seront ainsi en surface et plus facile d’accès aux oiseaux.

Comme je l’ai expliqué un peu plus haut dans l’article, les vers sont plus actifs et remontent verticalement dans le sol entre le mois de mars et le mois d’avril au potager, Ces périodes étant plus favorables à leur activité car généralement plus humides et moins froides. De ce fait, l’idée est de retourner le sol durant ces mois d’activités intenses, les larves seront ainsi plus facile à repérer, vous pourrez alors les ramasser manuellement et compter sur les oiseaux pour venir s’en nourrir, si bien entendu, votre jardin est composé d’arbres etc … facilitant leurs venues.

J’ai bien conscience que cette pratique ne s’inscrit pas forcément dans l’esprit du blog mais, il s’agit selon moi de la méthode la plus efficace qui va vous permettre de réduire la population de taupin et par conséquent les dégâts occasionnés. L’idéal est de renouveler l’opération plusieurs fois afin d’en ramasser le plus possible avant l’été, mais aussi de le faire sur plusieurs années afin qu’au terme des 5 ans de la durée de vie des larves, la nouvelle génération de taupin soit restreinte. Par la suite, vous pourrez reprendre les bonnes pratiques du jardinage biologique 😉

Solution 2 : Les répulsifs naturels et les pièges

Je n’ai pas vraiment de retour d’expérience sur ce point mais, il semblerait que le purin de fougère et d’ortie puisse vous aider à repousser ces vers hors du potager. Sinon, il y a aussi les systèmes de pièges qui consiste à enterrer un appât à proximité des cultures généralement attaquées. Une rondelle de pommes de terre fera parfaitement l’affaire. Cependant, il faudra penser à ramasser et à renouveler le piège régulièrement car, sans cela, une fois consommé … Les larves s’attaqueront à vos plantes. C’est une méthode qui demande du temps mais, qui revient à ramasser manuellement les larves de taupin afin de les détruire.

Solution 3 : Pratiquer l’assolement

Comme je l’explique dans mon livre sur l’organisation du potager, cela reste à mon sens très compliqué à mettre en place dans nos jardins-potagers amateurs mais c’est une piste à envisager car, en privant les larves de leurs sources de nourriture pendant leur cycle de vie, la population pourrait (peut être) se réduire au fils des ans … Cependant, cela reste une fausse solution à mon goût car cela implique …

  • De stopper les cultures sensibles sur la parcelle touchée
  • De déplacer ces cultures ailleurs dans le jardin mais dans ce cas, il faut un espace conséquent (d’autant que rien ne dit que les taupins ne seront pas également présent sur l’autre emplacement)
  • De ne cultiver que des plantes qui ne seront pas appréciées par les vers fils de fer

Pour ma part, ce sont ces solutions auxquelles je pense en écrivant ces lignes mais, il y en a probablement d’autres … Avez-vous des retours, des idées, des solutions à propos des vers de taupins ? N’hésitez pas à partager vos connaissances dans un commentaire, cela pourrait être très utiles à beaucoup de jardiniers en quête de solutions 😉

​Vous débutez ? ​Découvrez quoi SEMER et PLANTER chaque mois ...

close

​Téléchargez vous aussi le livret contenant TOUS les semis et plantations mois par mois