Nous y voilà ! L’été au potager s’installe … Normalement, vos plantes sont en train de se développer et produire, certaines commencent même (normalement) à vous offrir leurs récoltes. Cependant, dans votre calendrier de culture, vous pourriez être en train de vous demander que semer et/ou planter en ce moment dans votre jardin-potager ? Car, la liste est encore longue même si la plupart des légumes sont déjà en place. Certains semis et certaines plantations peuvent être échelonnés car, quoi de mieux que d’avoir des récoltes étalées et régulières dans le jardin. Vous trouverez donc ci-dessous la liste complète des semis et plantations possible en juin dans votre jardin-potager + la liste des entretiens à apporter aux cultures en place …

 

 

Que semer en juin dans un potager en permaculture ?

 

Concernant la culture des radis : Si vous débutez dans le jardinage, le radis est LA culture idéale pour apprendre à échelonner les semis. Malgré qu’on considère très souvent cette culture comme “facile”, vous êtes visiblement nombreux(ses) à rencontrer des difficultés avec ce légume racine. Si vous êtes dans ce cas, je vous suggère la lecture de cet article consacré aux radis qui ne grossissent pas. De même, nous avons souvent tendance à ne cultiver qu’une seule variété de radis (généralement les radis 18 jours) très classique. Cependant, saviez-vous qu’il existe une multitude de variétés très différentes que vous pourriez tester et qui peuvent vous offrir des récoltes presque toute l’année ? Voici une liste de variétés anciennes de radis.

 

  • L’arroche
  • Le chou brocoli
  • Le chou frisé
  • Le chou rave

Pour ceux qui ont pris un peu de retard. En début de mois, il est encore possible de semer

  • Le concombre
  • Le cornichon
  • La courge
  • La courgette
  • Le maïs doux
  • Les engrais verts

 

Petite précision sur le maïs : L’un des associations (assez connu désormais) est celle des 3 soeurs. Il s’agit d’une association allélopathique très ancienne à travers laquelle, on combine trois plantes potagères qui vont mutuellement s’apporter des avantages. On l’a compose généralement de maïs qui sert de tuteur naturel aux haricots à rame grimpant. Ces derniers de part leur particularité de légumineuses vont capter l’azote atmosphérique de l’air afin d’en restituer une partie dans le sol, ce qui sera bénéfique non seulement au maïs mais aussi à la troisième plante qui est très souvent une courge servant de plante couvre-sol. Ce qui a l’avantage de conserver une bonne fraicheur de la terre (profitable à l’ensemble des 3 plantes).

Pourquoi faire un semis d’engrais vert en juin ? Les engrais verts sont des plantes à croissances rapides qui apportent (selon la famille d’engrais sélectionnée) des avantages au niveau du sol, dans sa structure, son humus etc … Dans la grande majorité des cas, on sème ce type de plante en tout début du printemps par exemple, avant une culture de tomate, de piment ou encore d’aubergine. On peut également semer des engrais verts à l’automne pour fabriquer une couverture végétale qui restera en place tout l’hiver. Cependant, on peut aussi semer des engrais verts sur les parcelles non occupées du potager. Ce qui présente plusieurs avantages dont d’éviter le matraquage, de laisser le sol à nu ou encore de concurrencer la pousse des adventices qu’on qualifie, dans le langage du jardinier, de “mauvaises herbes”. Pour aller plus loin, je vous invite à consulter cet article de blog sur la phacélie à feuilles de tanaisie.

 

 

L’importance du calendrier de culture : A travers cette liste, je ne prend pas forcément en compte votre région et son climat, ni même votre planification générale. Ce point est d’ailleurs assez important si vous débutez et que vous souhaitez récolter davantage dans votre potager car, chaque plante a ses propres périodes de semis favorables qui peuvent parfois, s’étaler sur plusieurs mois. Cependant, dans la conception de votre design ou plan de jardin ainsi que dans votre calendrier de culture, il est intéressant de “découper” votre saison en 3 périodes avec les légumes primeurs (dont font partie les semis de navet), les légumes d’été et pour finir les légumes d’hiver tels que la mâche qui peut effectivement être semé actuellement mais qui sera bien mieux à cultiver après les fruits d’été, en fin de saison. recouvrant l’intégralité des parcelles précédemment occupées. Sans oublier sa résistance au premier froid qui fait que cette verdure devrait plutôt être semer plus tard.

 

 

Que planter en juin au potager biologique ?

Ici, plusieurs plantations peuvent encore être faite au potager. Normalement, tout est plus ou moins en place … Cependant, si vous êtes légèrement en retard sur votre planification ou que vous n’avez pas encore libéré vos parcelles des légumes primeurs. Il est encore possible de planter beaucoup de choses (De préférence, au cours de la première semaine de juin). Voici la liste complète des plantations encore possible

 

Petite aparté sur la culture en serre

Beaucoup de jardinier disposent d’une serre au potager, ce qui permet bien entendu d’agrandir les saisons mais aussi d’offrir des conditions de cultures optimales aux plantes qui réclament beaucoup de chaleur pour produire et se développer. Cependant, une serre limite mais ne protège pas intégralement les plantes potagères du développement de certaines maladies tels que le mildiou ou encore l’oïdium. Sur ce point, je vous propose la lecture de cet article consacré à la culture en serre.

 

La liste des entretiens à apporter aux cultures en place

  • Commencer à éclaircir les légumes racines semés le mois dernier comme les carottes, les panais, les radis …
  • Retirer les gourmands des tomates, tailler les melons, potirons, concombres …
  • Butter les pommes de terre et haricots (Pour les pommes de terre, cela permet de développer leur système racinaire et par conséquent d’augmenter la quantité produite. Pour les haricots, cela permet d’offrir un meilleur ancrage dans le sol)
  • Vérifier le paillage et complétez-le si nécessaire en utilisant la technique du mulching
  • Penser à protéger les fraises des oiseaux
  • Tailler les branches mortes des framboisiers
  • Arroser de manière régulière les légumes feuilles pour retarder (ou éviter) la montée en graine trop précoce
  • Eclaircisser les fruits des fruitiers s’ils sont trop abondant afin de ne pas épuiser l’arbre surtout au début de sa vie
  • Echelonner les semis qui peuvent l’être tels que les salades, les radis, les betteraves etc … pour récolter de manière étalée
  • Faire des apports de purins d’orties et de purin de consoude aux plantes qui en ont besoin de manière à les fortifier

 

Précision sur le purin d’ortie et le purin de consoude

Ces deux préparations sont très complémentaire car, le purin d’ortie va stimuler le feuillage et renforcer la plante. Un beau feuillage va favoriser la production de photosynthèse et par conséquent la production de sève élaborée qui sera bénéfique à l’ensemble de la plante. Tandis que le purin de consoude, va plutôt avoir un côté stimulant dans la production des fleurs et donc des fruits par la suite. L’une des stratégies pouvant être adoptée est d’alterner ces deux purins et dès lors que la plante est bien partie, suffisamment développée, tout simplement stopper les apports de purin d’ortie afin que la plante se concentre désormais sur la fructification.

 

En guise de conclusion : Les fleurs à semer / planter en juin

Pour commencer, parlons des entretiens … Les arrosages réguliers permettent bien entendu, de favoriser la floraison sur une plus longue période. A cela s’ajoute pour les plantes vivaces, de retirer les fanes au fur et à mesure pour relancer la production de nouvelle pousse et des fleurs. Il est également encore possible de semer en pleine terre certaines annuelles (bien qu’il commence à être un peu tard) tels que la capucine, le souci etc … Par contre, c’est la carte blanche pour l’ensemble des plantes à bulbes comme les bégonias, les dahlias etc …

 

Je vous invite à compléter cette liste via un commentaire et bien entendu, si vous avez des questions ou si vous souhaitez juste partager votre expérience, je vous laisse également mon clavier …