clé usb pour potager

Nos anciens les connaissaient et avaient appris à s’en servir. Aujourd’hui nous remarquons qu’il y a comme un retour aux sources car nous réapprenons cette science et à tirer le meilleur parti de la nature tout en la respectant avec sagesse.

Dans mon jardin je laisse toujours un petit coin où je laisse se développer cette végétation, et je vais vous expliquer pourquoi :

mauvaises herbes

Nourrir et attirer les auxiliaires

Certaines Fleurs et graines que nous retrouvons toute l’année permettent d’attirer à elles de nombreux insectes utiles à la protection de notre jardin potager bio et de les alimenter convenablement même pendant les périodes où il y a moins de fleurs ; ce qui permet d’attirer dans son jardin des coccinelles, des mésanges (je crois en avoir vu une que je tente de prendre en photo sans succès pour le moment) ou encore des papillons (depuis que j’ai commencé ce projet, j’ai plein de papillons qui volent dans mon jardin : tout simplement superbe !).

Ce sont bien sûr les amis du jardinier qui représentent en jardinage bio des atouts fantastiques pour son potager et aussi pour le plaisir des yeux.

Embellir le jardin et se nourrir

Je trouve que la nature nous offre de splendides fleurs spontanées ; par exemple la bourrache que je trouve particulièrement magnifiques :

bourrachecrédit : alexandre

Ces fleurs bleues en forme d’étoile peuvent se consommer.

Une autre mauvaise herbe qui possède de grandes propriétés est l’ortie : on peut en faire du purin pour repousser les pucerons ou acariens mais on peut également consommer la tête de cette herbe et les cuisiner pour en faire une soupe ou encore mélangée avec des pommes de terre sautées je vous assure que c’est un régal.

Ortie

De plus, autre point : l’ortie est révélateur d’un sol riche en azote donc un très bon signe pour le jardinier.

Améliorer le sol

La qualité du sol est très importante si l’on souhaite obtenir de beaux légumes et en bonne quantité. Il y a des mauvaises herbes que l’on appelle des engrais vert permettant de recharger le sol en azote : je pense aux trèfles dont j’ai déjà parlé dans mon précédant article sur les définitions à connaître car le principe est que le trèfle capte l’azote de l’air d’une part et de l’autre permet d’améliorer le sol.

De plus, lorsque nous laissons les mauvaises herbes pousser, il y a d’un côté le fait d’attirer les auxiliaires mais d’un autre sous la terre des centaines d’espèces sont favorisées et qui ont toutes un rôle bien défini : les uns sont présents pour régénérer la terre, certains entrent en jeu dans la décomposition et bien d’autres… Ceci fera l’objet de plusieurs articles pour tous vous les présenter.

Pour conclure

Vous l’aurez compris les mauvaises herbes telles qu’elles soient servent à beaucoup de choses mais il en existe énormément avec chacune des propriétés et des caractéristiques bien à elles. Je partagerais avec vous ces plantes qui peuvent nous soigner de certaines infections, ou encore celles qui protègent nos plantes de culture pour éloigner certains animaux comme le taupin ou les pucerons.

J’espère que cet article vous a plu et je vous invite à me laisser un commentaire sur vos connaissances des mauvaises herbes : ce blog est aussi le votre, alors n’hésitez pas commentez.

A très bientôt au potager bio.

N'oubliez pas !

Votre sous-titre ici.