Clé USB et carte cadeau

biodiversité au potager biologique et en permacultureDans le jardinage biologique, la permaculture et toute forme de jardin naturel, nous avons tous conscience du rôle de la biodiversité au potager, élément indispensable qui conduira à la mise en place d’un certain équilibre entre les différentes espèces animales et végétales. Dès lors que vous cherchez à préserver et à favoriser la vie qui gravite dans l’ensemble du jardin, que vous prenez le temps d’observer votre environnement afin de comprendre les mécanismes naturels, tout en éliminant les produits chimiques, vous vous dirigez vers cet équilibre naturel. On peut bien sur donner un petit coup de pouce à la nature, pour favoriser la venue des animaux, des insectes soit de toute cette faune qui pourra trouver refuge et de quoi se nourrir dans votre jardin-potager. Cette faune participera aussi à la protection naturelle de vos cultures en place et de l’ensemble des végétaux présent (de la flore).

Voyons ensemble quelques fondamentaux à la biodiversité …

 

Comment faciliter la venue des insectes (auxiliaires) au potager

Pour que la faune puisse s’installer dans votre jardin en permaculture, il lui faut de quoi s’abriter mais aussi de quoi s’alimenter. Pour ce faire, il est important de savoir attirer également les dits “nuisibles” ou  indésirables du jardin selon le nom qu’on souhaite leurs donner. Cependant, ces insectes ravageurs permettent de nourrir d’autres insectes et animaux qu’on qualifie dans le langage du jardinier bio d’insectes auxiliaires ou d’amis du jardinier.

 

L’idée à retenir pour votre jardin : Les ravageurs et auxiliaires forment un tout, soit l’ensemble de la faune de votre jardin. C’est nous les jardiniers qui considérons certains insectes comme « nuisibles » alors que dans la nature, rien n’est vraiment bon ou mauvais. D’ailleurs, on peut également trouver de nombreuses qualités à certains ravageurs. Par exemple, les limaces remplissent des fonctions écologiques essentielles dans la qualité du sol etc …

 

De cette observation, il faut donc favoriser l’installation des insectes et animaux dans l’ensemble du jardin et plus cette diversité dans la faune sera importante, plus l’ensemble du jardin sera protégé et moins vous constaterez de présence de dégâts sur vos cultures. Comment faire concrètement ?

Biodiversité au potager pour protéger les cultures naturellement

 

Favoriser la diversité en permaculture

Ces deux points sont très liés, on ne s’en rend pas forcément compte au début mais l’installation des insectes et animaux est obligatoirement favorisé par la présence de végétaux dans le jardin et de l’ensemble de la flore. C’est pourquoi …

 

Laisser les mauvaises herbes (adventices) se développer

Non seulement ces végétaux spontanées sont naturellement présent dans votre milieu, votre environnement et j’insiste sur ce côté « naturellement » car, ils sont parfaitement adaptés à votre région, votre climat. Sans oublier que la terre est chargé de graines de ces plantes sauvages (parfois comestibles). Il est donc parfaitement possible de réserver un carré à ces herbes folles qui pourront abriter et nourrir différents insectes tels que …

  • Des coccinelles
  • Des syrphes
  • Des limaces (et oui aussi …)
  • Etc …

 

Diversifier vos cultures au potager biologique

Cette règle de la diversité des végétaux s’appliquent également au sein même du potager, de vos cultures bio. En effet, on parle souvent d’association au potager et bien, dans nos jardins amateurs, pourquoi vouloir faire de la monoculture sur nos parcelles potagères ? Il peut être plus judicieux de mélanger vos fruits et légumes, quelques plantations de poireaux par-ci, un pied de tomate bien arrosé par-là, des légumes feuilles semés aux pieds de plus grandes cultures qui vont en apprécier l’ombrage et retarder la montée en graine etc …

Les possibilités d’associations au potager sont très nombreuses et on peut également diversifier les variétés pour renforcer cette diversité. Par exemple, pour les tomates, il existe des centaines de variétés anciennes différentes qu’on peut également diviser en 3 grands groupes, soit …

  • Les variétés précoces qui offriront leurs récoltes entre 50 et 70 jours après la plantation
  • Les variétés de mi-saisons qui offriront leurs récoltes entre 60 et 90 jours après la plantation
  • Les variétés tardives qui offriront leurs récoltes entre 80 et 110 jours après la plantation

Il est donc tout à fait possible de sélectionner différentes variétés selon leur précocité, plutôt que de cultiver uniquement (par exemple) de la cornu des Andes ou alors de la Green Zebra, Noir de Crimée etc … Vous me suivez ?

 

Mélanger des fleurs, arbustes, arbres, aromates etc …

Et oui, l’équilibre d’un jardin bio ne se limite pas qu’aux cultures potagères, bien au contraire même ! Si votre jardin le permet, l’installation d’arbres fruitiers, la plantation de fruits à baie ou autres peut faciliter la venue des oiseaux, chrysopes et autres insectes et animaux qui pourront trouver refuge et probablement de quoi se nourrir.

 

Je pense que la question à se poser pour chaque végétaux présent dans votre jardin, c’est qu’est-ce que cette plante, cet arbre, cette aromate etc … permet d’abriter, de favoriser aux niveaux des insectes ? Ou au contraire qu’est-ce que cette plante, arbres, fleurs, aromates permet de repousser ?

 

N’oublions pas également que les végétaux communiquent entre eux, ils échangent des nutriments. D’ailleurs certaines plantes stocks certains minéraux afin de les restituer par la suite aux plantes voisines etc … Et plus un milieu est riche en végétaux et plus la qualité de la terre s’améliore. Essayez de creuser légèrement votre sol autour d’un massif de fleurs variés et en parallèle, essayez de creuser à un endroit où l’herbe est tondu régulièrement, vous vous rendrez vite compte de la différence de couleur, d’odeur et de qualité du sol.

 

Qualité de la terre d'un potager et projet permaculture

 

Utiliser des matières pour favoriser la biodiversité

Au delà de tout ceci, il est également possible de mettre en place des éléments qui seront très rapidement coloniser par la faune. Personnellement, j’ai mis quelques rondins de bois à différents endroits,  mais tout près du potager car ne l’oublions pas, certains insectes ne se déplacent que de quelques mètres pour aller chercher leur nourriture ; c’est pourquoi il peut être judicieux d’en mettre « un peu partout », selon la taille du jardin.

Cela peut être …

 

Vous serez très surpris de la rapidité avec laquelle, ces éléments seront habités. Ensuite, l’idée est bien entendu de ne plus y toucher, de les laisser ainsi car, si tels ou tels animaux et insectes s’installent dans votre jardin, c’est qu’ils ont trouvé un endroit pour s’abriter, être favorisé dans leur cycle de vie mais aussi et surtout parce qu’ils ont trouvé à proximité de quoi se nourrir. D’où l’importance de bien réfléchir aux questions citées plus haut avant de toucher à quoi que ce soit, au risque de créer une sorte de déséquilibre.

 

Les hôtels à insectes pour attirer les insectes

Voici une idée simple à mettre en place et il est tout à fait possible de fabriquer un hôtel à insecte soi-même. Personnellement, je préfère créer plusieurs petit abris de ce genre afin de les placer à différents endroits. Ces constructions permettent d’orienter la venue des espèces qu’on souhaite voir s’installer au jardin biologique.

 

L’une de mes observations de permaculteur

Pour conclure cet article sur la biodiversité et comme nous avons pu le voir, c’est l’ensemble de la faune et de la flore qui forme l’équilibre de votre jardin-potager. A mon sens, le rôle du jardinier est justement de comprendre l’ensemble de ces mécanismes passionnants, de les favoriser afin de protéger les cultures en place naturellement.

Et vous, comment favorisez-vous la biodiversité dans votre potager afin de protéger vos cultures naturellement ? Je vous invite à me laisser un commentaire juste en dessous de cet article.