La terre parfaite pour le potager n’existe pas.  Comme vous le savez, j’ai jardiné dans plusieurs régions, ce qui m’a permis de découvrir plusieurs climats mais aussi type de sol avec bien entendu, les avantages et inconvénients de chacun d’eux. Pas toujours simples de jardiner dans certaines conditions … Mais il faut faire avec ! Tout en essayant d’améliorer la structure de votre sol afin d’obtenir un support plus apte à cultiver une plus grande variété de plante potagère. La première étape est donc d’identifier les grandes lignes de votre terre (Soit les propriétés physiques d’un sol) pour en comprendre les avantages et inconvénients. Ensuite, il est intéressant de savoir quels fruits et légumes bio vous pouvez faire pousser dans votre type de sol et conditions de cultures (C’est à dire sur une terre argileuse, une terre sableuse ou encore une terre limoneuse). Et pour finir, l’idée est d’améliorer votre terre de manière continue … Mais sur ce point, cela dépend du sol et de sa structure car, on n’améliore pas une terre argileuse de la même manière qu’une terre sableuse. Aujourd’hui, j’aimerai surtout partager avec vous les avantages et inconvénients de chaque type de sol pour mieux jardiner dessus …

 

Les avantages et inconvénients des terres argileuses

Une terre trop argileuse va avoir tendance à :

  • Mal absorber l’eau,
  • Etre très compacte, très collante et difficile à travailler.
  • Avoir du mal à se réchauffer au printemps.
  • Sécher très vite en été et devenir très dure en surface

Cependant, ce type de terre possède également quelques avantages car, un sol argileux va :

  • Mieux retenir les éléments minéraux qui seront ainsi plus facilement disponible pour les plantes
  • Mieux retenir l’eau de pluie ou l’eau que vous apportez
  • Et l’argile a également la particularité de retenir la matière organique (il s’agit du complexe argilo-humique) formant une réserve de nutriment.

 

Quelles plantes cultiver dans un sol argileux ?

Les plantes idéales pour ce type de sol : Les artichauts, les cardes, l’ensemble des chicorées et choux (fleurs, brocolis etc …), les aubergines, les tomates, les haricots, les pois, les épinards

Les plantes à éviter : L’ensemble des légumes racines qui auront beaucoup de mal à se développer dans ces conditions.

 

Les avantages et inconvénients des terres sableuses

Les terres à tendance sableuses possèdent quelques avantages :

  • Elles sont facile à travailler
  • Elles ont une grande capacité à absorber l’eau et ne sont jamais saturé
  • Ce type de sol se réchauffe très facilement à toute saison

Les sols sableux ont des inconvénients majeurs :

  • Ils absorbent effectivement très bien l’eau mais à l’inverse ont beaucoup de mal à la retenir
  • De même, ils sont dépourvu de matière organique et ont beaucoup de mal à converser les nutriments et minéraux qui sont très facilement lessivable par l’action de la pluie.
  • Un sol sableux va sécher rapidement, les apports en eau devront être plus régulier et abondant.

 

Quelles plantes cultiver dans un sol sableux ?

Les sols sableux seront plus propices à la bonne croissance des légumes racines en générale qui ne rencontreront que peu d’obstacle dans leur développement. Les carottes, les céleris rave, les pommes de terre, les navets, les betteraves ou encore les radis, le fenouil, l’ail et les échalottes se plairont sur ce type de terre.

Il est préférable d’éviter toutes les plantes qui ont besoin d’un sol très riche et fertile tels que les tomates, les aubergines, les poivrons sauf si vous apportez un maximum de compost bien décomposé au moment de la plantation.

 

Les avantages et inconvénients des terres limoneuses

Bonne nouvelle ! Une terre à tendance limoneuse :

  • Est un bon signe de fertilité
  • Sera également très facile à travailler et légère
  • Se réchauffera facilement au printemps
  • Possède aussi une bonne capacité à laisser circuler l’air et l’eau que vous apportez

Cependant, ce type de terre qui semble pourtant « parfaite » va également :

  • Se tasser plus facilement, il est donc important de ne pas marcher dessus mais de prévoir des allées pour circuler
  • Très rapidement perdre sa fertilité avec le temps.

 

Quelles plantes faire pousser dans un sol limoneux ?

Ce type de sol est probablement des plus adaptés à toutes les cultures. Mais attention à constamment l’améliorer sans le tasser pour qu’il conserve ses “bonnes” propriétés. Vous pourrez ainsi avoir un large choix de plantes potagères à cultiver.

 

Pour conclure

Comme nous l’avons vue aujourd’hui, chaque terre a ses propres avantages et inconvénients. Bien entendu, je n’ai abordé que les propriétés physiques d’un sol … A cela s’ajoute les propriétés chimiques (soit le ph qui détermine l’acidité de votre terre) et un élément souvent peu abordé le Potentiel Redox ou potentiel d’Oxydo – réduction d’un sol. L’ensemble de ces éléments propres à vos conditions de cultures vont également déterminé votre manière d’améliorer votre terre pour qu’elle soit de plus en plus fertile et capable de répondre aux besoins de vos plantes, tout en respectant (bien entendu) les principes de la permaculture comme je l’explique dans cette vidéo “La fertilisation d’un sol au potager“.

 

​​Découvrez les 3 erreurs à éviter avec votre sol ...

​​Et comment améliorer votre terre pour que vos légumes poussent mieux ...