Formation planifier vos semis

Bonjour à toutes et à tous. Aujourd’hui, je vous propose de parler de plantes utiles … Les engrais verts possèdent de nombreux avantages que nous allons aborder ici. Dans le jardinage biologique, naturel, la permaculture ou encore en biodynamie etc … la qualité du sol doit être une priorité si vous souhaitez avoir un potager productif et récolter de bons fruits et légumes bio comme je l’explique dans mon livre « Le secret d’un sol fertile« . Les méthodes pour enrichir la terre sont nombreuses et peuvent également être complémentaire entre elles mais, à travers cet article, j’aimerai plus particulièrement axer sur cette méthode simple, rapide et efficace qui peut être utilisée sur des surfaces non occupées par des cultures potagères mais aussi avant la saison (début du printemps) ou alors après cette dernière (pour l’hiver) … ZOOM sur les engrais verts au potager

 

Choisir une méthode pour enrichir la terre du potager

Avant d’aborder le sujet des engrais verts en profondeur, parlons un peu des différentes méthodes à votre disposition pour améliorer la structure de votre sol (argileux, sableux, limoneux etc …). La première chose à savoir, c’est que la terre parfaite n’existe pas ! Le jardinier bio est donc très dépendant des avantages et inconvénients de son type de sol. D’ailleurs, cet aspect d’amélioration continue de la terre est très souvent négligé par les débutant(e)s jardiniers. Mais je vous rassure si vous débutez dans le jardinage, je n’ai pas échappé à cette règle lors de mes premières années de potager.

 

Pourquoi mes récoltes sont de moins en mois bonnes ?

Voici une question qui me revient très souvent et lorsque je creuse un peu, on s’aperçoit que …

  • La première année : les récoltes au potager sont excellentes
  • La seconde année : Les récoltes sont correctes mais en baisse
  • La troisième année : C’est un peu la catastrophe ! Les plantes sont beaucoup moins productives, parfois malades ou ravagées par des insectes.

 

La solution vient probablement de la qualité du sol

C’est très souvent au terme de ces 2-3 années que les jardiniers amateurs débutants commencent à se pencher sur la question et à mettre en place les techniques pour fertiliser naturellement la terre, à chercher à comprendre ce qui se passe en sous-sol et donc à favoriser l’ensemble de la vie biologique qui travaille dans le sol et qui participent à la structure du sol, sa fertilité etc …

 

Les différentes méthodes pour enrichir la terre du potager

Tout d’abord, je pense qu’il faut commencer par recenser l’ensemble des matières organiques qui vous entourent et qui peuvent, être recyclées, ré-utilisées directement au potager comme j’en ai parlé dans les travaux du mois de novembre au potager. Parmi les différentes éléments, cela peut être …

  • De fabriquer du BRF (Bois Raméal Fragmenté)
  • D’épandre des fumiers d’animaux (si vous jardinez en campagne, des éleveurs travaillent probablement près de chez vous)
  • D’utiliser du compost
  • Des feuilles mortes ou de la paille mélangé à de la tonte de pelouse
  • Ou alors semer des engrais verts sur vos parcelles

 

L’ensemble de ces méthodes dépendent de votre situation géographique de jardinier mais pour la plupart, elles demandent aussi des ressources. Concrètement, le BRF nécessitera de tailler vos arbres pour ensuite les broyer, les fumiers d’animaux demanderont d’être épandu et compostés au préalable, le compost d’être amené à maturité avec un mélange de matières carbones et azotes pour assurer sa bonne qualité etc …

 

Les avantages des engrais verts

Le premier grand avantages que je trouve à ces plantes c’est qu’il suffit de semer à la volée, cela demande donc peu d’effort physique pour recouvrir la ou les parcelles, peu de temps également et pour un maximum de résultats.

 

Qu’est-ce qu’on appel engrais vert ?

Les engrais verts sont des plantes à croissance rapide qui vont devancer la progression des adventices (ce qu’on appel souvent à tord dans le jargon du jardinier les « mauvaises herbes »), c’est pourquoi qu’il peut s’avérer utile de semer un engrais vert sur des parcelles non occupées pendant la saison. De plus, les engrais verts vont …

  • Avoir un rôle de protection du sol et de sa vie biologique composé de bactérie, de champignons et d’animaux qui participent à la dégradation de la matière organique et à sa transformation en humus,
  • Activer la vie biologique souterraine mais aussi favoriser la biodiversité en surface et attirer les pollinisateurs, divers insectes
  • Aérer naturellement le sol via le développement du système racinaire qui une fois les plantes fauchées à ras de terre va se dégrader, activer la faune responsable de la dégradation qui va se charger de transformer et transporter les éléments nutritifs jusqu’aux racines de vos futures plantations potagères.
  • Servir de couverture végétale afin de protéger votre sol des intempéries, du lessivage des minéraux et autres matraquage.
  • Et bien d’autres choses encore …

 

Définition de quelques termes (si vous débutez)

Lessivage : L’action de la pluie sur le sol « nettoie », « élimine », lessive les minéraux et plus particulièrement lorsque votre terre reste à nu (sans couverture, directement exposé aux intempéries, au soleil …). C’est par exemple un contre sens, d’épandre du compost avant l’hiver sans le recouvrir avec des cartons, des feuilles mortes ou autres car exposé à la pluie, tous les nutriments que votre compost contient et que vous apportez ne seront plus très présent lors de vos plantations de l’année d’après.

Fauchage : Cela consiste à couper à ras de terre les plantes de manière à laisser sous terre le système racinaire et de déposer en surface les herbes fauchées qui vont (d’un côté comme de l’autre) commencer leur processus de dégradation et donc enrichir le sol.

 

Les différentes familles d’engrais vert

Les légumineuses : Ces plantes vont avoir pour particularité de capter l’azote dans l’air afin d’en restituer une partie dans le sol tout en améliorant sa structure (les fèves, les semis de haricots, les pois, la luzerne, le trèfle incarnat, les vesces de printemps, les lentilles …)

Les Crucifères permettent de créer rapidement une couverture végétale servant à limiter le développement des adventices (la moutarde, le colza …)

Les Graminées permettant d’améliorer la structure générale du sol (le seigle, l’avoine …)

 

Peut-on mélanger les familles d’engrais verts ?

Comme vous venez de le voir, chaque famille d’engrais vert possède ces propres caractéristiques. Il est tout à fait possible, voir même très utile de faire des mélanges d’engrais verts de différentes familles afin d’obtenir différents résultats et selon l’effet recherché.

Ces mélanges dépendent également de votre type de sol. L’un des meilleurs ouvrages que j’ai pu lire jusqu’ici sur le sujet, c’est celui-ci que je vous recommande fortement. 

 

Où acheter des graines d’engrais verts ?

Sur ce point, je vous invite à consulter le tableau des semenciers bio dans lequel, vous trouverez plusieurs adresses utiles et par conséquent assez facilement des graines d’engrais verts. Cependant, sachez qu’il est aussi possible d’en trouver dans les jardineries classiques, voir même des mélanges prêt à être semés.

 

Comment utiliser les engrais verts ?

Sur les parcelles non occupées :

Il vous arrive peut être de ne pas exploiter l’intégralité de votre potager avec vos cultures (par manque de temps, d’envie …)

Et bien, plutôt que de laisser votre sol à nu, vous pouvez semer à la volée ces fameux engrais en les laissant pousser tranquillement afin qu’ils remplissent leurs premières fonctions (ainsi que les annexes) ; ensuite une fois arrivés à maturité et avant la montée en graine, il suffit de les faucher (c’est à dire couper à ras de terre) et de les laisser à même le sol. La plante va alors entrer en phase de décomposition fabriquant ainsi de la matière organique ; tout en remplissant une fonction de paillis.

A partir de là, les avis divergent car certains jardiniers les enfouissent dans la terre au bout de quelques jours afin qu’ils finissent de se décomposer à l’intérieur du sol, tandis que d’autres les laissent simplement à leur place. Personnellement, j’utilise principalement les engrais verts en début de saison afin de les réutiliser en guise de paillage que je complète au fur et à mesure via l’utilisation de mauvaises herbes en guise de mulch, de paille également. Ceci jusqu’à l’automne où je change de méthode en réalisant un mélange de feuilles mortes et de tonte de pelouse.

 

En fin de saison :

Une fois les dernières récoltes terminées et que l’on commence à se dire : “voilà, ce sera pour l’année prochaine maintenant”, c’est à ce moment là qu’il faut justement penser à améliorer le sol du potager afin de pouvoir déguster encore et encore de bons fruits et légumes bio de la graine à l’assiette. Il est donc possible de semer des engrais verts de la même façon que pour les parcelles non occupées. Généralement le semis se fait à la fin de l’automne au potager.

Ensuite, vous avez deux possibilités : soit vous les faucher avant l’hiver pour ensuite les recouvrir de feuilles mortes ou de cartons ; De cette manière la progression des adventices pendant la saison froide sera limitée et permettra ainsi de vous faciliter le travail de la terre une fois arrivé au printemps. Sinon, vous pouvez aussi les laisser en place tout l’hiver. Pour cela, il est préférable de choisir une variété d’engrais vert sensible au gel car, dès les premières gelées, l’engrais va se coucher sur le sol et vous pourrez le laisser de cette manière jusqu’au début du printemps au jardin. Moment au cours duquel, il vous suffira de passer la tondeuse dessus afin de fabriquer du mulch.

 

Avant la saison au potager

La première année où j’ai testé cette approche, j’ai été tout simplement bluffé par les résultats. Non seulement les pieds de tomates étaient plus beau que ceux qui n’avaient pas reçu de semis d’engrais vert avant, mais ces pieds ont également fourni plus longtemps par rapport aux autres (soit 3 semaines de plus). Leurs feuillages étaient bien plus verts, plus résistant et de ce fait moins sensibles aux potentielles maladies. Par rapport à cette expérience passé, voici l’article que j’ai écrit sur le semis d’engrais vert en mars, qui devra être fauché environ 15 jours, 3 semaines avant de faire vos plantations. Comme je vous le disais plus haut, je réutilise les herbes fauchées en guise de paillage pour le démarrage de ma saison.

 

Pour conclure sur les engrais verts

En espérant que ces quelques informations vous seront utiles. Au final, que vous jardiniez en biodynamie, permaculture, de manière biologique, naturel, la qualité du sol, son amélioration continue doit être l’une de vos priorités pour de belles récoltes.

 

​Vous débutez ? ​Découvrez quoi SEMER et PLANTER chaque mois ...

close

​Téléchargez vous aussi le livret contenant TOUS les semis et plantations mois par mois