Interview d’un passionné de tomates




Vous venez d'arriver sur le blog ? Vous devez probablement avoir envie de lire mon livret PDF pour bien débuter votre potager bio et naturel ;) En plus, je vous offre un podcast (fichier audio) et une partie complète pour prévenir et lutter efficacement contre les nuisibles !

Cliquez simplement ici pour télécharger tous ces conseils ;)




Tomate de cette année 2Bonjour, aujourd’hui je vous propose de découvrir l’un de mes assidus lecteurs : SYLVAIN de son prénom, qui a pour habitude de partager, avec toute la communauté Facebook d’Au potager bio, ses astuces, ses idées, ses connaissances … Mais aujourd’hui, je reçois Sylvain directement sur le blog car il m’a fait parvenir des photos de ses jeunes plants de tomates et je lui ai tout simplement proposé de nous en parler à travers un article, simili interview.

.

Yannick : Bonjour Sylvain, peux-tu te présenter brièvement, s’il te plait ?

Sylvain : Bonjour Yannick. Bien sur, je m’appelle Sylvain, et j’habite à Saint Marie aux Chènes en Lorraine, qui a la particularité d’être un climat très froid.

Yannick : Oui, c’est sur. Et alors, toi tu brave un peu les idées, malgré la région dans laquelle tu habite en cultivant de nombreuses variétés de tomates ; combien de variétés chaque année ?

Sylvain : Normalement tous les ans je met entre 50 et 70 variétés différentes. J’en possède 300 environ. Cela fait 10 ans que je fonctionne comme ceci, et en fin d’année, je note chacune de ces variétés avec ses caractéristiques : son gout, son caliwhite_queen_0bre, sa production, sa résistance aux maladies … Après avoir fait une synthèse de toutes mes variétés j’ai conclu que seulement 50 restent vraiment intéressantes à produire, mais ca c’est une histoire de gout et de préférence. En bref, cette année j’en mettrais une quarantaine différentes au jardin.

Yannick : Super, et à partir de quand tu sèmes tes premiers pieds de tomates ?

Sylvain : Je sème mes pieds de tomates fin février à l’intérieur dans une pièce non chauffée ; j’ai du installer un chauffage d’appoint pour obtenir les 20-22 degrés nécessaires à la germination, qui elle se fait selon les variétés au bout de 8 a 15 jours.

Yannick : Tout à fait, mais alors, tu as mis en place un éclairage spécial, comment fonctionnes-tu ?

Sylvain : Effectivement, j’ai installé un éclairage d’environ 5000 lumens ce qui représente 3 tubes de 120 cm de 30 w chacun + 8 ampoules éco de 110w chacune. Juste une petite précision pour rappel, le soleil d’été est à 6500 lumens environ.

Yannick : Et combien t’a coutée cette installation ?

Sylvain :  Le prix des tubes et ampoules m’ont coutés environ 50 euros le reste c’est du bricolage maison. Ensuite, niveau consommation électrique environ 5 euros par mois, sachant que les pieds restent généralement 2 mois à cet endroit.

Yannick : Oui, ce n’est pas si cher que ça, et ensuite tu comptes les mettre sous serre ?

jeune pieds de tomatesSylvain :  J’ai pour habitude de les mettre dehors dès que les températures le permettent : à -2 le pied gèlera et sera inutilisable. Une astuce : les mettre à l’ombre pendant 2,3,4 jours car il y a une nette différence entre le rayonnement du soleil et un éclairage non naturel puis doucement 4h par jour en plein soleil et progressivement toute la journée pour les habituer petit à petit à leurs futures conditions.

Yannick :Tout à fait, et tu as déjà fait des expériences malencontreuses ?

Sylvain : Oui, j’ai fais l’erreur une fois de les mettre sous abris sous une bâche transparente dehors mini serre : « une grosse erreur » celle ci faisant un effet loupe a brulée les feuilles de toute la production 300 plants. C’est déjà très difficile d’acclimater un plan à 2 sortes de lumière, si en plus on ajoute celle d’une serre cela fera 3 sortes, les plants n’aimerons pas du tout.

Yannick : Oui, j’imagine, tu ne recommande pas ce système de bâche. Sinon, j’ai une dernière question : Au fil du temps, as-tu des pertes ?

Sylvain : Cette année 0 perte sous éclairage non naturel, maintenant reste à voir lors de la transition : éclairage non naturel et soleil extérieur. C’est pour cela que je double chaque variété.

Yannick : Ok, et bien, je tenais à te remercier d’avoir répondu à ces quelques questions, je te souhaite une excellente journée et te dis à très bientôt.

Sylvain : Au plaisir Yan.

.

J’espère que les petites astuces de Sylvain vous seront utile, ce que je vous invite à faire maintenant, c’est à laisser un petit commentaire pour Sylvain, je suis certains que cela lui fera plaisir ; merci à vous et merci encore à toi Sylvain.

.

Voici des photos de l’installation proposé par Sylvain :

éclairage

006

Votre prenomVotre email

110 Comments

  • kathy romet

    Reply Reply 12 avril 2013

    bonjour, bravo et merci pour tous c conseils
    comment peut ton trouver c pieds de tomate que vous créer ????

    • Yannick Hirel

      Reply Reply 12 avril 2013

      Bonjour Kathy,

      Il y a plusieurs possibilités : vous pouvez en acheter en ligne en préférant les variétés anciennes, ensuite, la majeur partie des jardiniers font de nombreux échanges, ce qui permets parfois d’obtenir des variétés rares. Et pour finir, l’idéal pour faire ces échanges est bien entendu de se lancer dans la récupération de graines ;)

      Merci à vous et à très bientôt
      Yannick

  • Nicole

    Reply Reply 12 avril 2013

    Bonjour à tous les deux,
    Bravo et merci pour les recommandations, la passion est une force et un plaisir ! J’avais la même passion mais pour les courges, mais dans les cas des tomates, les espèces ne se mélangent pas trop?

    • sylvain

      Reply Reply 12 avril 2013

      merci nicole,les espèces ne se mélangent pas trop? une précision stp?

      • Yannick Hirel

        Reply Reply 12 avril 2013

        Bonjour Nicole,

        Les courgettes ont effectivement une tendance à s’hybrider (mélanger) par le biais de la pollinisation, ce qui rends la récupération de graines assez délicates. Heureusement pour Sylvain, pour les tomates c’est moins compliqué :)

        Merci àtoi et à très bientôt
        Yannick

        • sylvain

          Reply Reply 12 avril 2013

          le seule moyen de garder une variétés « pur « que l ‘ on appel » fixé » et de protégé la fleures avec un voile « genre petit paquet a dragée »après la pollinisation c est a partir de ce fruit que on va récolter les graines.car les autres seront souvent hybridé!

          • Gilles

            12 avril 2013

            Bonjour Sylvain,

            Je n’isole pas les fruits que je récolte pour la reproduction de semences et n’ai jamais eu d’hybridation (je cultive entre 12 et 15 variétés différentes chaque année).
            En fait, les hybridations naturelles sont très rares avec les tomates.

            Cordialement,
            Gilles

          • sylvain

            13 avril 2013

            bonjour gille, la plupar des fleurs ont le pistil qui dépasse du tube staminique au moment où il est réceptif. Dans ce cas le pollen étranger peut venir se deposer sur le stigmate. Il y a donc possibilité de fécondation croisée ou allogamie.Les insecte butineurs sont alors les principaux vecteurs de pollen et donc les principaux responsable de la fécondation croisée.pour avoir la certitude d une variété fixé d une année a l autre c est la seule façon l isolement après fécondation, sinon vos tomates sont hybride,vous ne le voyer pas mais elle y sont!

          • sylvain

            13 avril 2013

            petit rappel :Variété fixée :( sélection d’un hybride qui finit par donner des propriétés que l’on retrouve d’une année sur l’autre )

          • sylvain

            13 avril 2013

            si vous cultiver 15 variétés différentes sur un espace, en pollinisation ouverte (OP) et récupération de graines, vous semez peut-être des F1 sans le savoir, les abeilles et bourdons l’auront faits pour vous. Ce ne sera pas forcément mauvais, une bonne variété croisée à une autre a de bonnes chances de donner de bonnes tomates mais ce ne sera plus la variété fixée que vous pensez avoir semée

            au plaisir!

          • Gilles

            14 avril 2013

            Bonjour Sylvain,

            Tu dis plus bas que tu ne détiens pas la vérité…et tu as raison !
            Car je peux t’assurer que tu te trompes à ce sujet…le fait que les variétés de tomates ne s’hybrident naturellement que très exceptionnellement (il y a un risque par exemple avec les tomates cerises par exemple, car plus proche de la tomate « originelle ») est connu de tous les professionnels (semenciers ou producteurs)…

            Il existe également des variétés plus résistantes au mildiou que d’autres, quoi que tu en dises. J’ai pu, et d’autres, ont pu le constater à maintes reprises.

            Allez, je te laisse à tes certitudes,..en espérant que la passionné que tu es saura les remettre en question…

            Amicalement,
            Gilles

          • sylvain

            18 avril 2013

            Bonjour gille Il n’existe pas de variété vraiment plus résistante au mildiou « RE » pou… mais des variétés légèrement plus tolérantes. Le champignon les attaque mais la plante produit quand même des fruits. « pas grave dialogue de sourd  »

            incroyable ça, tu as les plus grand spécialiste, les plus grands connaisseur de culture de la tomates au monde » tom wagner »ect; des mec qui on déposer je ne sais pas combien de brevé, qui on crée des variétés, qui disent dans tout leur explication, tu le trouvera sur tout les forums aussi dédié a la tomates qu il n existe aucune variété de tomates qui ne soit plus résistante que une autre
            Et bien Non notre gillou maraicher avec ses copain, eux il on trouvé les fameuse, les perles rares des variétés beaucoup plus résistante. et bien bravo les amis et surtout faite moi signe quand vous faite encore une autre fantastique découverte avant tout le monde.bientôt le prix nobel de la connerie oui, et c est moi qui suis borner t es pas mal dans le genre non plus!

          • Gilles

            18 avril 2013

            Ouais,
            Bravo Sylvain,
            Ta réaction témoigne d’une grande ouverture d’esprit…encore un qui ne supporte pas la contradiction …ce qui ne devrait pas empêcher un minimum de respect.
            Je n’insisterais donc pas, bien que…
            Bye mr Sylvain !

  • Cloclo

    Reply Reply 12 avril 2013

    Bravo à Sylvain pour son opiniâtreté : les résultats sont là et c’est parfait. Une petite question : je ne possède qu’un tout petit jardin surélevé ( à 80 cm du sol) et je voudrais connaître ton point de vue sur l’espèce de tomate que je pourrais judicieusement planter et en récolter les graines; les semences coûtent si cher ! ! !

    Merci et bonne continuation dans tes expériences « tomatières » !

    • sylvain

      Reply Reply 12 avril 2013

      Bonjour , plutôt des variétés a moyen ou petit fruit et sans tuteur,pour les laisser retomber.cerise, monfavet, stupice ,green zebra, ect

  • Patrick

    Reply Reply 12 avril 2013

    Je pense qu’elle parle d’hybridation. Les courges s’hybrident facilement entre variétés d’une même espèce, d’autant plus que la fleur est grande, et que le pistil est bien en vue et très attractif pour nos amies les abeilles !
    Ce qui n’est pas le cas pour les tomates, dont la fécondation est très souvent autogame, car le pistil étant caché (hormis pour certaines variétés) les insectes pollinisateurs ne peuvent pas l’atteindre…

  • Raymond

    Reply Reply 12 avril 2013

    Bonjour à tous les deux,

    Merci pour cet article très bien fait. J’habite en Belgique à 100 km d’ Arlon et donc il me semble environ 200 km de la Lorraine. Le climat doit être sensiblement le même , je pense ?
    Si je résume : on peut semer les tomates fin février jusque quand …?
    ensuite il faut un local chauffé à une température de 20/22 degrés pendant 15 jours pour la germination ?
    après celà , je peux les laisser dans la même pièce avec +/- 5000 lumens mais quel température dans la pièce et combien de temps dois je laisser la lumière artificiel ?
    combien de temps avant de les changer de pot et combien de temps avant de l’ai mettre à l’ombre d’abord et au soleil ensuite ?
    Beaucoup de questions mais j’essaye de faire une synthèse car pas de cave ni serre ni garage juste un grenier pas isolé et pas éclairé.
    Merci pour vos réponses et bonne continuation.
    Amitiés
    Raymond

    • sylvain

      Reply Reply 13 avril 2013

      Merci pour cet article très bien fait. J’habite en Belgique à 100 km d’ Arlon et donc il me semble environ 200 km de la Lorraine. Le climat doit être sensiblement le même , je pense ?OUI
      Si je résume : on peut semer les tomates OU AVANT fin février jusque quand …?FIN MARS CA DÉPEND DES RÉGIONS
      ensuite il faut un local chauffé à une température de 20/22 degrés pendant 15 jours pour la germination ?OUI
      après celà , je peux les laisser dans la même pièce avec +/- 5000 lumens mais quel température dans la pièce ENTRE 10 MINIMUM ET +et combien de temps dois je laisser la lumière artificiel MOI DE 7H A 22 H PAS UNE OBLIGATION MAIS BON, MON CHOIX
      combien de temps avant de les changer de pot MOI 20 JOUR APRES LA GERMINATION et combien de temps avant de l’ai mettre à l’ombre d’abord et au soleil ensuite DES QUE TU PENSE QU IL SONT A TA CONVENANCE POUR LA MISE EN PLEINE TERRE?
      Beaucoup de questions mais j’essaye de faire une synthèse car pas de cave ni serre ni garage juste un grenier pas isolé et pas éclairé.

  • Raymond

    Reply Reply 12 avril 2013

    Re bonjour ,

    Excusez moi , j’ai encore des questions.
    A quel hauteur mettre les tubes et ampoules par rapports au plants ?
    Peux t-on semer les graines dans un pot définitif et dans quel substance ou doit-on passer par différents stades ?
    Encore merci de votre compréhension et votre patience.
    Amitiés.
    Raymond

    • sylvain

      Reply Reply 12 avril 2013

      Bonjour raymond ,
      - les tubes sont a une hauteur de 50 cm,mais il faut installer les plants a 10cm de la source de lumière « tube »puis les descendre au fur et a mesure qu il se développe.

      - moi je sème dans une jardinière mes graines, puis je choisi les plus robuste au stade des première vrai feuille,car les deux premières qui apparaissent sont les cotylédons, a savoir qu il faut mettre le terreau juste en dessous de ceux-ci, car les poils qui se trouve sur la tige du plant se transformerons en racines au contact du terreau humide.

      - après plusieurs essais j ai une nette préférence pour le terreau de géranium.avis perso!!!Ce n est pas une obligation mais moi j ajoute de la vermiculite « roche volcanique »ce qui permet de garder le terreau humide plus longtemps,d ailleurs j en met aussi dans mes jardiniers de géraniums ,donc moins d arrosage.

      au plaisir!

  • GUI

    Reply Reply 12 avril 2013

    Pendant deux mois, qu’est-ce que vous leur donnez à manger ?

    • sylvain

      Reply Reply 12 avril 2013

      Bonjour gui,de l eau,au début pendant environ20 jours ,puis une fois sur deux arrosage, j ajoute quelques goutes de purin d ortie très diluer dans l ‘eau pour un apport d azote!

      • sylvain

        Reply Reply 12 avril 2013

        ATTENTION a la dilution du purin, trop risquerais de bruler les racines ,les dosage sont sur le net!

  • sylvain

    Reply Reply 12 avril 2013

    Bonjour raymond ,
    - les tubes sont a une hauteur de 50 cm,mais il faut installer les plants a 10cm de la source de lumière « tube »puis les descendre au fur et a mesure qu il se développe.

    - moi je sème dans une jardinière mes graines, puis je choisi les plus robuste au stade des première vrai feuille,car les deux premières qui apparaissent sont les cotylédons, a savoir qu il faut mettre le terreau juste en dessous de ceux-ci, car les poils qui se trouve sur la tige du plant se transformerons en racines au contact du terreau humide.

    - après plusieurs essais j ai une nette préférence pour le terreau de géranium.avis perso!!!Ce n est pas une obligation mais moi j ajoute de la vermiculite « roche volcanique »ce qui permet de garder le terreau humide plus longtemps,d ailleurs j en met aussi dans mes jardiniers de géraniums ,donc moins d arrosage.

    au plaisir!

  • Jean-Louis

    Reply Reply 12 avril 2013

    Bonjour,
    Merci pour ces informations.
    De mon coté, j’ai un petit soucis : mes plants, en godets, sont en pleine forme mais j’attends de passer les saints de glace pour les mettre en pleine terre. Le soucis : voudront-ils attendre mi-mai ou pas ?.
    Avez-vous eu à gérer ce problème? Quelle solution, si elle existe
    Cordialement.?

    • sylvain

      Reply Reply 13 avril 2013

      Bonjour, quel taille font il,oui pourquoi ne pourrait il pas attendre mi mai? seule la transition plein soleil peut engendrer quelques problème.alors les acclimaté doucement et progressivement!

      • Jean-Louis

        Reply Reply 13 avril 2013

        En fait, ils mesurent déjà 20 cm de haut (comptés depuis la surface de la terre dans les godets). Je crains qu’ils finissent par épuiser la terre ou qu’ils se mettent à s’écrouler voire se casser. Pour l’instant c’est la peine forme mais encore 1 mois à tenir. J’ai 25 pieds au total sur 5 variétés.

        • Jean-Louis

          Reply Reply 16 mai 2013

          La suite de mon histoire. Ça a été un peu galère. Les pieds ont continué leur vie, les saints de glace sont passés,. J’ai du bricoler des « extensions » de godets en hauteur avec des bouteilles en plastique ou du carton. Finalement, j’ai planté les pieds et catastrophe: le soir même un vent violent a sévi. Je n’ai pas eu le temps de mettre des tuteurs dans la foulée. Apparemment, il y a eu de la casse. Maintenant, il pleut pas mal.
          Un point positif : je vais pouvoir tester le repiquage de gourmands pour combler les dégâts.

  • sarah-jane

    Reply Reply 12 avril 2013

    merci pour ces conseils et bravo pour la sauvegarde de tant de variétés. Moi aussi, je récolte les semences de tomates et j’ai quelques variétés superbe que j’espère cultiver avec succès grâce à tes conseils. Je vis dans une région de pluie, la Bretagne. Alors, j’essaierai bien une culture totalement indoor pour éviter le mildiou auquel je dois faire face tous les étés et qui ravage ma culture immanquablement….

    • Yannick Hirel

      Reply Reply 12 avril 2013

      Bonjour Sarah-Jane,

      Et oui, la Bretagne !! J’y ai habité, une très jolie région :) cependant je trouve ta question très intéressante. quelles sont les variétés les plus résistantes ?

      merci à toi et à bientôt
      Yannick

    • sylvain

      Reply Reply 12 avril 2013

      il y a pas spécialement de variétés plus résistante que d autre,peut etre a mon avis toute les variétés russe, mais si gros problème de mildiou alors préféré des variétés précoce,

    • Gilles

      Reply Reply 12 avril 2013

      Bonjour sarah-jane,

      J’ai personnellement pu constater une bonne résistante au mildiou de la Rose de Berne ainsi que de la Saint-Pierre…

      • sylvain

        Reply Reply 13 avril 2013

        Il n’y a pas de tomates résistantes au mildiou. c est simplement une constatation personnel dans son jardin qui surement ne sera pas égal dans un autre,je pourrais en citer aussi quelques variétés a quoi bon, l attaque des maladies dépend de plusieurs critère, taux d humidité, sol, exposition,pluie plus ou moins abondante ect, mais dire que une et plus résistante que une autre et totalement faux, sinon ca se saurais,celui qui inventerais cette variété serais plein au as.lol
        Certaines variétés très modernes ont une résistance améliorée, mais aucune ne passera la saison sans traitements.

        au plaisir.

        • sylvain

          Reply Reply 13 avril 2013

          il y a que une seule façon de limiter l attaque du mildiou,les couvrirent!

          • sylvain

            13 avril 2013

            Et Je rajouterais que la rose de berne et la saint pierre chez moi depuis belle lurette reste au chaud depuis de nombreuse année, il y a bien de nombreuse variétés bien plus intéressante gustativement a cultivé que ceux ci, »avis perso » le seule avantage de ces 2 variétés c est que on en trouvera très facilement dans tout les magasin de jardinage.

          • Gilles

            13 avril 2013

            Bonsoir Sylvain,

            Je ne partage pas ton avis. La Rose de Berne et la Saint-Pierre sont excellente et je peux te dire que mes clients les adorent (je suis maraîcher bio).
            Ceci dit, il y a en effet plein d’autres très bonne variétés (Cornue des Andes, Noire de Crimée, Coeur de Boeuf…)
            Mais tout dépend du terroir : une variété peut être délicieuse quelque part et beaucoup moins goûteuse ailleurs…

            Cordialement,
            Gilles

          • Jean-Louis

            13 avril 2013

            Pouvez-vous nous indiquer vos préférées pour information ?
            Merci d’avance.

          • sylvain

            18 avril 2013

            Cornue des Andes, Noire de Crimée, Coeur de Boeuf…voila c exactement ce que je pensais ,les variétés de ta production sont exactement les même que l on trouve en magasin, bon je crois bien que on ne cultive pas du tout mais pas du tout le même genre de tomates mais bon. pas bien grave
            .aucune des variétés que tu as cité ne sont pas noter au dessus de 2/10 par les expert du monde de la culture de tomates ,mais bon comme tu dis si les gens te les achète?!

            Jersey Devil
            Noire charbonneuse
            Green Velvet
            Northern light
            Beauty Queen
            Tangerine
            Cléota Yellow
            Bianca (cerise)
            Brandywine rose
            Prune noire (cocktail)
            Tigrella
            Stupice
            Johanna
            Bleue Osu p20
            Lemon Boy
            Russe
            Wes
            Kaki coing
            Téton de vénus
            Edouard
            Flame Hill billy
            Chérokée Purple
            Roman candle
            Moneymaker
            San Marzano
            Striped stuffer
            Red Cherry (cerise)
            Black Cherry (cerise)
            Miel du Mexique (cerise)
            Golden Currant (cerise)
            green géante verte
            gold
            german green
            zébra
            malowitch
            gonaker
            verda
            ect ect

          • Gilles

            18 avril 2013

            Si on trouve ces variétés, c’est parce qu’elles sont plebisicutées…il y a 10 ans, tu n’en trouvais aucune en jardinerie…maintenant oui, car les gens les adorent…alors ton 2/10 tu peux te le garder pour toi, monsieur le roi de la tomate

        • Gilles

          Reply Reply 18 avril 2013

          Tiens Sylvain

          juste pour te montrer que tu racontes vraiment n’importe quoi. Tapes comme moi « les meilleures tomates anciennes » sur ton navigateur…et devines celles que l’on trouve ???
          http://potagerdurable.com/les-meilleures-tomates-que-jai-recoltees
          http://semis-de-tomates.com/category/les-varietes/varietes-anciennes/
          http://patoufans.naturalforum.net/t1828-quelques-tomates-anciennes-testees-en-provence
          http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/tomates-varietes-anciennes.php
          etc, etc…
          Bref le Rose de Berne, la Noire de Crimée, la Coeur de Boeuf, la Cornue des Andes font bel et bien partie des tomates préférées de bien des jardiniers (tout comme certaines que tu nomment également à juste titre…
          Mais ce ne sont là que des avis partagés par des millions de gens, ignorants, contrairement à ton illustre personne…(d’ailleurs j’aimerais bien savoir où tu es allé cherché ton 2/20, sinon dans ta vanité !)
          Adios amigos.

  • TAVARES

    Reply Reply 12 avril 2013

    Bonjour à tous les deux,
    Bravo et merci pour toutes ces précisions
    Quel plaisir de lire les commentaires de deux passionnés tel que vous deux.
    Bonne journée à tous les deux et à bientôt
    Carlos

    • sylvain

      Reply Reply 12 avril 2013

      Merci beaucoup TAVARES c est gentil ça!

    • Yannick Hirel

      Reply Reply 12 avril 2013

      Merci carlos ;) et à bientôt
      Yannick

  • Alexandre Claude

    Reply Reply 12 avril 2013

    Quelques photos de l’installation d l’éclairage artificiel?

    • sylvain

      Reply Reply 12 avril 2013

      Bonjour Alexandre et bien je vais en faire je les transmet a yannick!

    • Yannick Hirel

      Reply Reply 12 avril 2013

      Bonjour Alexandre,

      Je vais de ce pas regarder ma boite mail et les mettre en ligne :)
      A tout de suite
      Yannick

  • KERKACHE

    Reply Reply 12 avril 2013

    Merci à vous deux, un commentaire très intéressants et professionnel. En apprends de vous merci beaucoup. Cordialement.

  • Viviane

    Reply Reply 12 avril 2013

    Bravo à tous les deux pour votre passion que vous savez partager.
    Beaucoup de chance de ne pas avoir eu de pertes l’an passé.
    Moi j’ai tout perdu (35 pieds) petite parcelle aussi !!!!
    Je n’ai pas de place nécessaire pour une installation électique, mais vos conseils m’interessent quand même, car je les transmets à d’autres jardiniers.
    Continuez comme celà, c’est super
    A bientôt
    Viviane

    • Yannick Hirel

      Reply Reply 12 avril 2013

      Bonjour Viviane,

      Avec plaisir ;) de mon côté, je pense que c’est pareils pour Sylvain.
      Personnellement, étant dans une région moins froides que celle de Sylvain, j’ai lancé mes semis de tomates en début de mois et les rebord de fenêtres ont suffit à faire germer tout ça ;) l’astuce de Sylvain peut vraiment être utile pour certaines régions qui grelotte plus longtemps.

      Merci à toi pour tes encouragements et à très bientôt
      Yannick

  • Diane

    Reply Reply 12 avril 2013

    Bonjour!
    ça m’a fait du bien de lire l’interview sur les tomates ce matin… Un vent de fraîcheur estivale! Au Québec, ce matin: tempête de neige. Alors nous sommes encore loin des jardins. J’aurais eu des questions mais je réalise que je les trouve dans les commentaires envoyés. Alors je vais lire avec intérêt les réponses apportées.
    merci bien pour cette passion horticole que vous transmettez!!!
    Diane

    • Yannick Hirel

      Reply Reply 12 avril 2013

      Bonjour Diane,

      Tout à fait d’accord avec vous : ça sent l’été :) Bien que le soleil reste encore un peu timide mais bon encore un peu de patiente on tiens le bon bout.

      A très bientôt
      Yannick

  • consoude

    Reply Reply 12 avril 2013

    Oui, des photos de ton installation lumineuse d’ hiver ! Quel terreau de départ ?Merci et bonne continuation !

    • sylvain

      Reply Reply 12 avril 2013

      terreau géranium+ « option » vermiculite

  • GUI

    Reply Reply 12 avril 2013

    Merci Sylvain pour la réponse concernant les aliments (dilués dans l’eau d’arrosage) à donner aux tomates quand elles attendent 2 mois dans leur petit pot.
    J’ai 11 variétés anciennes qui attendent sagement les beaux jours. Elles sont devant mes fenêtre à la maison. Je récupère également mes graines et je suis marraine d’une variété de Kokopelli. Je mets de l’eau de pluie dans un arrosoir avec une pincée de compost, je touille, j’attends, je retouille et le lendemain j’arrose avec.
    Et pour les attaques de champignons il y a l’astuce de la teinture d’iode, quelques gouttes dans un litre d’eau ou du bicarbonate de soude. Les champi-pi n’aiment pas du tout.

  • Bravo pour le travail et merci pour le partage, très intéressant,à bientôt, Cricri ;-)

  • Biaye Catherine

    Reply Reply 12 avril 2013

    Bonjour, Bravo pour ce que vous faites, surtout en Lorraine! J’y ai vécu un peu et je sais que c’est difficile avec le climat!!!
    je suis aussi une adepte de la diversité au jardin . L’an passé j’ai mis une vingtaine de pieds de tomates toutes différentes. mais j’ai dû prospecter un peu partout avant de trouver tous les plants. heureusement j’ai rencontré un passionné qui cultive de nombreuses variétés (en Charente) et je me fournirai uniquement chez lui. Bon courage pour ce que vous faites.

    • MELIN

      Reply Reply 10 mai 2013

      Bonjour,
      Pourriez-vous me dire où vous trouvez vos différentes variétés de tomates SVP en Charente ; car je recherche certaines espèces qui me manquent pour mon potager… Merci par avance

      cordialement

  • Romain

    Reply Reply 12 avril 2013

    Bonsoir à vous deux,

    Super interview ! J’aurai quelques questions moi aussi.

    1°) Tu n’opères qu’un seul rempotage (j’ai cru lire ça dans un des commentaires)?
    2°) Comment obtiens tu des plants bien trapus comme cela?
    3°) A quelle date mets tu en terre?
    4°) Si tu devais conseiller 10 variétés? :)
    5°) Et enfin, mets tu quelque chose de spécial pour éviter la fécondation croisée et obtenir des graines 100% pures?

    En tout cas, félicitations pour tes cultures !

    • sylvain

      Reply Reply 13 avril 2013

      1)oui 1 seule

      2)chacun a ses secret, j en ai dévoilé un « purin d ortie »mais il y en a d autre lol

      3)bien dans ma région aprés les saint glace bien sur, dans les région du sud 15 j avant!

      4)a mon avis il faut d’investir tous les ans dans de nouvelles variétés qui t’apportent chaque fois un goût différent ;tu préférera peut etre un gout plus marquer de tomates, moi plus d acidité il existe au moins 3500 variété répertorié ,alors tu as le choix,sinon tu peut avoir des notations par des gens trés compétent de qualité de tomates ,gout résistance au maladie, productivité ect ici jette y un
      œil tu trouvera surement ton bonheur,
      - http://tomodori.comfichephoto.php?nom=1884%20Yellow%20Pink%20Heart

      5)Tu récoltes tout d’abord une ou plusieurs de tes tomates « marquées ,celles que tu as protégées d’un « capuchon » voile a dragée ou autre durant la fécondation ,mais toujours UNE SEULE variété à la fois !

  • Françoise

    Reply Reply 12 avril 2013

    Bonsoir Yannick,
    Que des bons conseils que je vais appliquer, j’espère réussir ma culture de tomates cette année (mildiou terrible l’an dernier, j’ai tout perdu sauf la Roma qui en a réchappé alors que le pied l’avait contracté aussi, j’ai coupé le pied assez court mais au dessus de vraies feuilles et il est redevenu très vigoureux). J’ai fait mes semis en intérieur il y a une quinzaine, je mets les pots au dessus de mon poêle à bois sur une pile de briques réfractaires -retrouvées en débarrassant le grenier- afin qu’ils ne brûlent pas, ils sont surement à plus de 30° quand même puis quand les pousses apparaissent (2 ou 3 jours) je les mets sous le néon de mon ancien terrarium. Puis je les sorts dans une petite serre bâche jaune abritée du gel (je suis à plus de 600m d’altitude) car dans un coin de mur au sud et quand il fait beau j’ouvre . L’an dernier je n’ai pas eu de problème dans le jardin tant que le mildiou n’est pas apparu. J’ai 7 variétés cette année (on se laisse facilement prendre au jeu en faisant ses graines soi-même) et je fais 3 plants de chaque pour être sûre, je donne à mes voisins ce que j’ai en trop à la fin.
    Merci pour tous les conseils que l’on peut trouver sur ce site, les tiens et ceux des visiteurs.
    Françoise

    • Yannick Hirel

      Reply Reply 18 avril 2013

      Bonjour Françoise,

      Tout d’abord merci pour ton commentaire et ton partage. Comme tu le dis on se laisse facilement prendre au jeu :) Perso, j’ai également semer beaucoup mais bon je vais surement donner quelques pieds autour de moi, c’est ça le jardinage : on partage !!

      Merci encore et à très bientôt
      Yannick

  • marierose61

    Reply Reply 12 avril 2013

    bonsoir j ai acheté sur le net differentes graines de tomates et autres anciens legumes et surtout qui ne sont pas hybrides F1 mes plants font deja une 15 aine de cm et j attend la semaine prochaine pour les replanter calendrier lunaire oblige je n suis a une 20 aien d especes je verrai ce que cela va donner c est mon 2 eme été que j ai le potager . pour info je ne sait pas si je peux dire mais je me suis servie chez kokopelli je trouve qu ils ont pas mal de varietes anciennes .

  • sylvain

    Reply Reply 13 avril 2013

    je voulais juste dire que cette article et fait sur la base d expérience personnel,en aucun cas j aurais la prétention d une certitude et vérités dans mes propos,ça reste des conseils, la culture n est pas une science infuse!

  • Damien

    Reply Reply 13 avril 2013

    Bonjour, pourquoi semer les tomates en février? Je commence en général début avril et mi-mai, elles sont parfaites pour le jardin. (je n’utilise pas d’éclairage artificiel non plus).Quand je compare avec d’autres qui les sèment tôt également, je ne vois pas de différence au final. Une explication? Merci et bonne journée.

    • sylvain

      Reply Reply 13 avril 2013

      Bonjour comment semer des semis mi mai alors que mi mai elle sont en pleine terre dans le jardin ,une astuce que je connaitrais pas peut etre ?

  • zenati

    Reply Reply 13 avril 2013

    bonjour .
    j ai essayé à deux reprises de semer des tomates mais cela n a jamais marché : j habite à ALGER donc il fait assez chaud , je ne sais quoi faire.

    • Yannick Hirel

      Reply Reply 18 avril 2013

      Bonjour Zenati,

      Tout d’abord merci à toi pour ton commentaire. Pour ce qui est de ton problème, pourrais-tu nous en dire un peu plus sur comment tu fais exactement ? C’est à dire en méthode terrine, godets, alvéoles, autre .. ? Ensuite, quel terreau tu utilise ? Comment tu les arrose ? Que se passe-t-il au juste ? Les graines germent-elles ?

      Je sais je suis curieux mais tes réponses pourront me permettre de t’aider ;)
      Dans l’attente
      Yannick

  • Gilles

    Reply Reply 13 avril 2013

    Réponse à Sylvain :

    « si vous cultiver 15 variétés différentes sur un espace, en pollinisation ouverte (OP) et récupération de graines, vous semez peut-être des F1 sans le savoir, les abeilles et bourdons l’auront faits pour vous. Ce ne sera pas forcément mauvais, une bonne variété croisée à une autre a de bonnes chances de donner de bonnes tomates mais ce ne sera plus la variété fixée que vous pensez avoir semée
    au plaisir! »

    Je me fournis en graines auprès des semenciers bio agréés et n’achète jamais d’hybrides. Puis je récolte ensuite simplement les plus beaux fruits pour en garder les graines et je peux t’assurer que la variété est strictement la même d’une année sur l’autre…
    Les hybridations sont réellement très rares entre variétés de tomates
    Mais je te renvois au commentaire éclairé de Patrick plus haut (« Ce qui n’est pas le cas pour les tomates, dont la fécondation est très souvent autogame, car le pistil étant caché (hormis pour certaines variétés) les insectes pollinisateurs ne peuvent pas l’atteindre… »)

    Cordialement,
    Gilles

    • sylvain

      Reply Reply 18 avril 2013

      réponse a gille

       » je peux t’assurer que la variété est strictement la même d’une année sur l’autre… » que tu crois, la composition moléculaire de ta tomate n’est surement pas la même ,l aspect peut etre,le visuel, le reste n est pas identique mais ça tu ne le sais pas .

  • Val77

    Reply Reply 14 avril 2013

    coucou,

    Merci à Yannick pour cet article sur la passion des tomates de Sylvain, qui me fera être encore plus curieuse d années en années dans l expérience de culture de nouvelles variétés de Tomates. Je n ai pas la chance de posséder un grand potager alors je me limite a 2 variétés cette année ( ce n est que ma 2eme année de culture potagère donc je suis encore novice en la matière mais tous ces conseils sont précieux. Question : Hybride/ F1 qu est ce que c est exactement comparées aux autres ? et comme j aimerais aussi tenter la récupération de mes graines cette année ( soyons novice/pro jusqu au bout !! lol ) comment dois je procéder ? J ai des plants de Marmande qui se porte très bien ( semis fait début Mars) et comme en Région Parisienne le printemps est enfin arrivé, dès demain se sera leur première sortie à l air libre…tant qu il ne gèle pas puis je les laissé la nuit ? Aussi j ai cultivé une variété appelée Fantasio F1 ( acheté en plants ) que j ai adoré et qui ont beaucoup produit ainsi qu’ une bonne tolérance au mildou alors que leur voisine des MontFavet ( hybride F1) n ont pas résistées du tout…aussi j ai lu qu on pouvait cultiver au même endroit les pieds de tomate sans se soucier de la rotation des cultures…j aimerais être éclairée sur ce point. Merci c est un réel plaisir à chaque fois de lire tes post Yannick. A bientot en espérant une réponse à mes questions.

    • Yannick Hirel

      Reply Reply 18 avril 2013

      Bonjour Val,

      Désolé pour l’attente de ma réponse. Tout d’abord merci à toi, je suis content de voir que les articles … te plaise ;) Pour répondre à tes questions, cela me fait penser au début que j’ai commencé à jardiner, j’achetais aussi du F1 sans trop savoir ce que cela signifiait.

      En faite il s’agit de pieds hybridé, transformer si tu préfère de manière à leur changer leurs code génétique (si je peux dire) afin de les rendre plus résistante aux maladies … Cependant, ce genre de pieds sont prévue pour une seule récolte c’est à dire que tu ne pourra pas récupérer les graines d’une année sur l’autre. Au risque de te retrouver avec des tomates différentes chaque année, d’ailleurs je n’ai jamais essayer mais je crois que tu peux constater aussi une dégénérescence des tomates.

      Sinon avec des variétés anciennes tu peux récupérer les graines sans problème, pour cela il te suffit de prendre une tomate (parmi les plus belles :) ) tu la coupe en deux, tu enlève les graines avec une cuillère. ensuite tu mets le tout dans une tasse (par exemple) en ajoutant un peu d’eau. afin de « les nettoyer », le but étant de supprimer la gélatine autour, tu les rince et les nettoie bien. Ensuite, il te suffit de les placer sur un morceau de sopalin (par exemple) il faut une surface lisse ! et tu les laisse sécher mais évite les rayons directs du soleil ;) ceci peut prendre plusieurs jours.

      Voilà, j’espère avoir répondu à tes questions, mais cela me donne une idée de futur vidéo ou article sur la récupération de graines de tomates ;)
      Encore merci à toi et à bientôt
      Yannick

  • Babylonia

    Reply Reply 15 avril 2013

    Bonjour !
    pour mon tout premier commentaire sur ce blog que je suis depuis quelques temps déjà, je voulais juste vous remercier tous deux pour ces précieux conseils !
    j’ai un tout petit bout de terrain derrière chez moi, et cette année j’ai décidé d’y installer un potager, pas bien grand mais ce sera une bien grande satisfaction de consommer des légumes qu’on a couvé et regardé poussé avec amour (bon j’exagère, je les ai pas vraiment couvé ;) ).
    je voulais simplement vous demander, comme je suis en train de réflechir à l’agencement, si la tomate « s’accomode » de la proximité des courgettes, fraisiers, et pois ?
    je suis complètement novice en la matière, ma question est peut être bête mais on ne sait jamais :)

  • Yannick Hirel

    Reply Reply 18 avril 2013

    Bonjour Babylonia,

    Un grand merci à toi de me suivre et de franchir le pas en me postant un commentaire : cela me fait très plaisir !
    C’est super de te lancer dans un potager, tu verra c’est que du bonheur ;) Pour répondre à ta question : la seule chose que tu devrais peut être essayer d’éloigner un peu de tes tomates sont les pois, il me semble qu’il peuvent se « gêner » un peu.

    Bon allez, je te confie un secret, approche toi !! Je suis en train de préparer pour la semaine prochaine une vidéo avec un petit livret téléchargeable de « plan type » de potager. mais chut !! ;)

    Merci encore à toi et à très bientôt
    Yannick

    • Babylonia

      Reply Reply 20 avril 2013

      Bonjour, et merci pour la réponse, j’allais justement mettre les pois bien à coté des tomates !
      merci de dévoiler ce secret, je vais attendre patiemment le livret avant de faire des bétises ;)

  • Jos

    Reply Reply 1 mai 2013

    Merci pour cet interview. Je pense que cette technique pourrait être utilisée en Belgique ou les températures doivent être similaires!

    • Yannick Hirel

      Reply Reply 6 mai 2013

      Bonjour Jos,

      C’est nous qui te remercions ;) N’hésite pas à nous tenir au courant si l’année prochaine tu opte pour cette méthode. Personnellement, j’aime beaucoup comparer, selon les régions il peut être bon de faire de façon différentes. Par chez moi, j’ai misé sur l’éclairage naturel, en lançant mes semis seulement début Avril pour une mise en terre prochainement : après la mi-Mai.

      Merci encore et à très bientôt
      Yannick

  • DANISNOP

    Reply Reply 3 mai 2013

    Bravo GILLES et SYLVAIN !!! Où vous croyez-vous ?…Pourquoi ces insultes inutiles ? Ce n’est pas très constructif , et ne méritent pas de paraître sur ce blog par ailleurs très intéressant. Alors mes frères …

  • Suzanne

    Reply Reply 5 mai 2013

    Bonjour,
    Merci de nous partager vos astuces.
    Est-ce possible de se procurer des semences avec vous?

    • Yannick Hirel

      Reply Reply 6 mai 2013

      Bonjour Suzanne,

      Je me permets de vous répondre à la place de Sylvain et j’en profite pour vous remercier de votre commentaire ;) Ensuite, pour ce qui est de se procurer des semences avec lui : je lui laisse la parole !!! Par contre, pour ce qui est des échanges de graines, je suis en train de réfléchir pour créer un lieu sur internet mettant en relation différents échangeurs : affaire à suivre :)

      A bientôt et merci
      Yannick

  • aurelie

    Reply Reply 5 mai 2013

    Coucou Yannick, juste un petit message pour te dire que j’ai adoré ton article. Merci pour tous ces bons articles que tu partages avec nous.
    A bientôt.
    Aurélie

    • Yannick Hirel

      Reply Reply 6 mai 2013

      Bonjour Aurélie,

      Merci à toi :) et à très bientôt
      Amitiés
      Yannick

  • Marco

    Reply Reply 13 mai 2013

    pour info les lumières néon et ampoules basse conso, génère beaucoup de pollution éléctro magnétique pour le vivant, en plus d’etre polluante (mercure pour la Basse conso). Je ne sais pas si on pourrais optimiser l’apport de lumière avec des LED (certes plus chers) mais certaines couleurs aidant au processus de germination d’autres à la pousse.
    un domaine à expérimenter, mais on fait avec ce qu’on trouve…et au moins on recycle.

  • Pillois

    Reply Reply 23 mai 2013

    Bonjour,
    Pouvez-vous m’envoyer par mail des photos de votre installation svp,et votre pièce a t’elle une fenêtre ?

    Bien à vous.

  • laurent

    Reply Reply 23 mai 2013

    Bonne idées,bravo.

  • gibot andre

    Reply Reply 1 juin 2013

    pour la premiere fois depuis que je fait du jardin j ais retrouve des pieds de tomates manger completement par qui ,,?

    • Jean-Louis

      Reply Reply 1 juin 2013

      Bonsoir,
      J’ai le même problème (4 ans de plantation et première année avec ce problème) sauf que les feuilles des tomates sont plutôt trouées et que certains oeillets d’inde à coté sont mangés. Je pense aux limaces et escargots sauf que j’avais protégé les oeillets d’inde avec du paillis de gazon/feuilles mais sans résultat. Ensuite j’ai mis des bouteilles plastiques autour des pieds et le carnage continue.
      Quelqu’un a des conseils pour ce problème ?

    • Jean-Louis

      Reply Reply 1 juin 2013

      Je crois que j’ai la réponse :
      A 23h, ce soir, je sors armé d’une lampe de poche et je vais inspecter mes tomates.
      Bingo : sur les restes d’un pied d’oeillet d’inde une petite limace crème de 1.5cm environ. Sur un pied de tomate : même type de locataire. Apparemment les oeillets d’inde ne sont pas loin d’être décimés , les tomates survivent pour l’instant.
      Demain matin je vais mettre de la cendre de bois sur ce qui reste de plantes.
      Question pour les spécialistes : ces petites limaces sont-elles de jeunes limaces qui ne demandent qu’à grandir ou bien s’agit-il d’une variété naine ?

      • Gilles

        Reply Reply 2 juin 2013

        Les petites limaces sont les espèces les plus voraces (mais elles ne grandissent pas pour autant).
        Le seul moyen vraiment efficace que je connaisse : les feuilles de fougères fraîches entourant les plants ; les limaces ne peuvent pas franchir cette barrière naturelle (contrairement à la cendre qui n’a plus aucune efficacité après la moindre averse…)

  • Patrick

    Reply Reply 2 juin 2013

    Je pense qu’il s’agit de la petite limace grise (Deroceras reticulatum). Et c’est une chance car les crapauds les adorent ! De plus celle-ci ne fait environ que 2,5/3cm en moyenne à l’âge adulte, contrairement à la grosse limace rouge (Arion rufus) ou aux escargots de Bourgogne (Helix pomatia) qui sont également très communs mais bien plus gros et gourmands à l’âge adulte ! Le meilleur moyen de s’en débarasser est donc de favoriser les auxiliaires et de faire un ramassage nocturne de préférence après une pluie ou au moins un bon arrosage.

    • Gilles

      Reply Reply 3 juin 2013

      Bonjour Patrick,

      Désolé de vous contredire mais, contrairement à ce que l’on pense en général, la petite limace grise est plus vorace que les plus grosses : http://www.terrevivante.org/523-la-limace.htm
      http://www7.inra.fr/hyppz/RAVAGEUR/3derret.htm

      Cordialement,
      Gilles

      • Patrick

        Reply Reply 3 juin 2013

        Ne soyez pas désolé, je pense aussi qu’elles sont plus voraces (proportionnellement à leur taille), je n’aurais d’ailleurs pas dû utiliser le mot « gourmand », mais les dégâts pour un seul individu de grosse limace ou de gros escargot sont beaucoup plus importants que ceux de plusieurs petites grises, mêmes adultes ; d’ailleurs, ils suffit d’une nuit pour que l’un d’entre eux décapite plusieurs jeunes plants de courges ou de tomates. Personnellement, je ne ramasse que les gros gastéropodes et je laisse le soin aux auxiliaires de réguler le nombre de petites, ce qui marche plutôt bien, à part au niveau des pots et jeunes semis où je dois quand même intervenir.

  • Jean-Louis

    Reply Reply 3 juin 2013

    Pour Gilles et Patrick:
    Merci pour vos informations.
    N’ayant pas de fougère sous la main, je vais tenter la cendre de bois mais c’est vrai qu’il faut la renouveler à la première pluie. Chance : plus de pluie de prévu à court terme.
    J’avais une super arme : un hérisson très efficace mais il a été victime d’une voiture.

  • Jean-Louis

    Reply Reply 5 juin 2013

    Je reviens sur mon problème de limaces. Il s’agit bien de la petite limace grise ou loche. J’ai trouvé sa photo sur le web. Aucun doute. En plus j’ai une terre argileuse et j’ai mis un paillis feuilles/gazon certainement trop tôt. Tout faux semble-t-il !
    Pour les tomates + quelques vestiges d’oeillet d’inde (ces bestioles sont vraiment très voraces) : j’ai mis de la cendre pour l’instant.
    Pour les radis : même chose mais là ça pose problème pour l’arrosage. Comment faire ???
    Je vais tester les propositions de Yannick.
    Merci à tous pour vos informations.

    • Yannick Hirel

      Reply Reply 6 juin 2013

      Bonjour Jean-louis,

      Je pense que tu devrais essayer de les attirer à un autre endroit, j’ai entendu parler de la rondelle de pommes de terre éventuellement ! Sinon, bien que je ne sois pas tout à fait convaincu mais c’est à essayer comme même le marc de café !

      faut dire qu’avec cette météo !! elles sont heureuses !
      Bon courage à toi et n’hésite pas à nous donner des nouvelles ;)
      A bientôt
      Yannick

      • Jean-Louis

        Reply Reply 12 juin 2013

        Le feuilleton des limaces: la suite.
        j’ai essayé la technique des planches sur le sol.
        1er matin : rien en dessous (ça ne marche pas)
        2ème matin : 2 limaces (ha ?)
        3eme matin : 30 , ça marche ! Depuis ce jour : quelques limaces (ou pas)
        Ceci dit, je me suis posé la question: pourquoi ces différences. En fait le matin des 30 « collaboratrices », le dessous de ma planche était très humide contrairement aux 2 premiers jours.
        Hier j’ai planté quelques pieds de tomates (bio bien sûr) pour compenser les dêgats dans la planche + des pieds de basilic. Ce matin 30% du basilic était attaqué. Riposte : j’ai biné la planche (cela déterre les oeufs de limaces qui dessèchent) et marc de café au pied du basilic (seulement celui attaqué).
        2013: année des limaces ????

        • Yannick Hirel

          Reply Reply 19 juin 2013

          Bonjour Jean-Louis,

          Un analyse très intéressante, comme quoi, elles vont vite fait se réfugier là dessous !! Par contre, il est vrai que cette année est tellement pluvieuse que les limaces sont drôlement favorisées. cependant, bien que je doute de l’efficacité du marc de café, je pense qu’en combinant ces « barrières » nous pouvons avoir des résultats satisfaisant, qu’en penses-tu ?

          Merci pour ce partage et à très bientôt
          Yannick

  • marierose61

    Reply Reply 9 juin 2013

    bonjour à tous et à toutes temperatures en hausse et soleil au rendez vous enfin!!!!!! mon potager commence a ressembler à quelque chose!!! lolllllll malheureusement j ai fait une entrave à mes iodées de potager bio !! j’ai dû acheter les fameux granulés bleus anti limaces car c’ etait une vrai catastrophe!!! entre la paillle et l herbe fauchée elles s’etaient données rendez vous devinez ou??? et bien chez Bibi!!!! lolllllllllllllllllllllllllllll.les coquilles d oeufs ? ne servaient à rien et la cendre idem car il a plut regulierement donc elle ne fesait plus office de barriere.bref il à fallu prendre le taureau par les cornes!!! heu je veux dire les limaces!!!!! lolllllll.maintenant j’ai une petite question concernant la culture des endives .j’ ai fait la semence en jour racine lune montante mais pour le repiquage en terre je dois le faire en quel jour? feuille ou racine?ha oui j’ai oublié de dire cette année je me suis servie de notre amie la lune et je dois dire que je suis époustouflée!!!!!!et comme dit le dicton j’en prends de la graine!!!! lolllllllllllll .voial donc si quelqu’un pouvait me renseigner sur ce sujet se serai parfait.un grand merci d avance .et des rayons de soleil du sud de la france pour vous remercier.

    • Yannick Hirel

      Reply Reply 12 juin 2013

      Bonjour Marierose,

      Personnellement, j’ai toujours beaucoup de mal à suivre la lune et pour être franc, je n’y crois pas vraiment, par contre si tu es une convaincu de l’influence de la lune, je te conseille de rendre visite à Gilles qui saura surement te conseiller : http://www.un-jardin-bio.com

      A très bientôt et bon jardin
      Yannick

  • Clément Jutras

    Reply Reply 13 juin 2013

    Bonjour Sylvain,
    J’aimerais avoir ton opinion:
    Cette année, j’achetais en fin avril un plant de tomates ayant déjà des tomates vertes, je mange de ces tomates depuis la fin mai.
    Crois-tu possible de réussir cet exploit en semant des tomates à l’intérieur dès janvier ou février. J’aimerais tenter l’expérience l’an prochain. Quelles sont mes chances de succès ?

  • Dhordain

    Reply Reply 30 janvier 2014

    Bonjour à tous,
    J’ai été impressionné par l’expérience de sylvain. Je cherche à produire de la tomate sous serre, mais en afrique centrale où il fait déjà assez chaud.Alors, j’aimerais vraiment avoir les meilleurs conseils qu’ils soient et éventuellement visiter des serres voir des plantations de tomate.Sylvain ce serais vraiment instructif pour moi d’avoir tes conseils au vu de ton expérience.
    Je suis sur la région parisienne mais je peux me déplacer sans problème.Si tu n’y vois pas d’inconvénient je te transmettrais mes coordonnées pour qu’on puisse prendre contact.
    Un grand merci à tous.

  • Dhordain

    Reply Reply 30 janvier 2014

    Bonjour Gilles,
    Comme je l’ai fais savoir précédemment, je cherche à produire de la tomate sous serre, mais en Afrique centrale voir de l’ouest ou le climat est plutôt chaud.J’aimerais visiter des plantations et avoir l’avis de producteurs qui ont de l’expérience dans le domaine. En espérant pouvoir bénéficier de vos conseils, je vous remercie d’avance.

  • Garreau

    Reply Reply 3 mai 2014

    Bonjour,
    Je voulais savoir si tu connais une variété de tomate, au feuillage blanc, et poilu. On m’a vendu des graines pour de la joyau d’Idaho, mais j’ai un doute.
    Merci

    • Yannick Hirel

      Reply Reply 4 mai 2014

      Bonjour Garreau,

      Personnellement je ne connais pas mais peut être que Sylvain saura mieux que moi ;)
      Amicalement
      Yannick

Leave A Response

* Denotes Required Field