N'oubliez pas !

Votre sous-titre ici.

questionBonjour, vous vous souvenez surement de ma toute première vidéo, à travers laquelle je vous annonçais la mise en place d’un système de questions-réponses en vidéo. Et bien, comme promis : voici la toute première de cette longue série de vidéo.

Il s’agit de ma toute première en extérieur, alors je vous avoue que je n’étais pas forcément à l’aise ; vous allez rire : j’avais peur qu’on m’entende Sourire Je ferais mieux la prochaine fois.

.

En ayant choisi une question au hasard dans les précédents commentaires, j’ai choisi celle de Gilbert qui me disait :

.

Je ne peux plus récolter mes poireaux à cause de la teigne, que puis-je faire ?

.

.

Ceci est le résumé de la vidéo

.

A la base, il s’agit d’un papillon parasite ayant des périodes de pontes, c’est à dire en :

– Avril-Mai

– Juin-Juillet

– Fin Août-fin septembre ( selon la région, les températures… )

.

Solution possible : mettre en place un filet anti-insectes lors de ces périodes favorables, utiliser des pièges à base de phéromones ( attirant le papillon et le capturant)

.

Par contre : Il semblerait que ce genre de piège ne soit pas d’une efficacité redoutable car je pense que cela dépend de l’ampleur de l’attaque ; dans le cas d’une grande présence de papillons, je pense qu’il est préférable de combiner les deux premières solutions en prenant en compte que les pièges tuent ces petites bêtes donc à utiliser avec parcimonie afin de ne pas créer de déséquilibre.

.

Autre solution en prévention : Faire des associations “gagnantes” avec le céleri ou encore la carotte qui pourraient agir comme répulsif.

.

Si nous constatons une attaque

.

Là est l’intérêt de se rendre au jardin et d’observer régulièrement ces fruits et légumes car dès que nous constatons la présence d’indésirables et qu’ils franchissent le seuil de tolérance ( c’est à dire dès qu’ils se retrouvent en très grand nombre et qu’ils affectent la croissance de la plante : il nous faut agir )

.

A savoir :

– La femelle vit environ 1 à 2 mois

– Elle peut pondre une centaine d’œufs en l’espace d’une quinzaine de jours

– Les œufs mettent une bonne semaine à éclore

– Les larves vont commencer à se nourrir des feuilles de la plante pendant une quinzaine de jour

– Elles creusent des galeries leur permettant d’atteindre l’intérieur du fût.

– Où elles vont tranquillement finir leur croissance jusqu’à donner naissance à une seconde génération de papillons.

.

ET REBELOTTE Sourire

.

Si nous agissons avant que les chenilles atteignent l’intérieur du fût : nous pouvons tenter des pulvérisations de purin de prêle, ou encore un traitement à base de pyrèthre.

.

Si les chenilles sont déjà à l’intérieur du fût : Je crains que ce ne soit trop tard, j’ai entendu dire que certains jardiniers coupent le poireau à ras de terre et il semblerait qu’il repousse… Mais pour ce coup là, j’avoue que je n’ai ni vu, ni fait moi-même alors…

.

En bref, ce que je conseille : Si vous êtes chaque année touché par la teigne (ou ver du poireau) je pense qu’une bonne prévention est votre meilleure arme en mettant en place des filets, voir des pièges (selon l’ampleur de l’attaque) et en effectuant les associations “gagnantes” au potager.

.

Je vous remercie de m’avoir lu , écouté ou regardé Sourire. Beaucoup de jardiniers sont touchés par ces attaques, c’est pourquoi je vous invite à partager cette vidéo (à l’aide des boutons de réseaux sociaux) afin que vos amis, votre famille, vos animaux domestiques… puissent profiter de ces deux-trois astuces.

Un grand Merci à vous.

.

.

.

crédit : valérie

N'oubliez pas !

Votre sous-titre ici.