clé usb pour potager

Pied de tomate st-pierreBonjour. Eh oui !!! nous y voici, même si nous dévorons nos récoltes de tomates, il va nous falloir, malgré tout, penser à conserver quelques graines pour l’année prochaine. Ce qui vous permettra de les échanger par la suite avec d’autres passionnés de tomates, ou les garder précieusement. Comme vous allez le voir, la récupération de graines est très facile à faire mais laissez moi vous donner quelques conseils !

La seule condition est qu’il ne faut pas qu’il s’agisse de tomates issues de pieds hybrides (de plants F1 pour être plus clair).

Vous vous demandez pourquoi ?

Tout simplement parce que les plants F1 sont des croisements entre deux espèces de tomates, le but étant d’obtenir des plantes présentant les caractéristiques de deux parents (espèce A + espèce B), ceci ayant comme avantage de les rendre moins sensibles à certaines maladies ou aux potentielles attaques de nuisibles, qui vont se retrouver un peu perdus sans pouvoir réellement reconnaitre, identifier la plante sensée les accueillir.

Il faut être honnête cela reste malgré tout un gros avantage, mais le principal inconvénient qui vous pousse en tant que jardiniers passionné(e)s, à refuser catégoriquement ce type de plants, est qu’ils sont prévus pour une seule année de culture et que vous ne pouvez pas récupérer les graines.

Ok mais pourquoi tu dis ça Yannick ?

J’y viens ! J’y viens ! Tout simplement parce que vous vous retrouverez avec une autre espèce de tomate l’année d’après, qui n’aura plus rien à voir avec celle que vous aviez cette année, et vous constaterez également une forte dégénérescence de vos pieds ( de tomates bien sur pas les vôtres !! Je l’aime bien celle là !! ) au fur et à mesure des années.

C’est pourquoi, la récupération de graines ne concerne que les variétés “pures“ dont vous êtes parfaitement surs ! Afin d’éviter les problèmes cités plus haut.

Concrètement comment récupérer les graines de tomates ?

Tout d’abord, je vous conseille de sélectionner les plus belles de vos tomates, en privilégiant les plus mures et les plus représentatives de l’espèce.

Personnellement, j’essaie de faire ceci dès le début de saison, car : “ce qui est fait n’est plus à faire” et en fin de saison on peut être tenté de dévorer cette belle tomate qui nous tends les bras dans le potager, sans prendre le temps de récupérer les précieuses graines.

Bien entendu, vous pourrez parfaitement faire cette opération en fin de saison, toujours en sélectionnant les plus belles de vos récoltes.

Etapes par étapes, comment récupérer les graines ?

Pour commencer :

Coupez la tomate en deux à l’aide d’un couteau

Récupérez avec une petite cuillère la partie contenant les graines. (Vous pouvez prendre le tout : le jus avec les graines sans problème comme sur la photo)

récupération de graines de tomates 2

Placez les graines et la gélatine dans un bol dans lequel vous mettrez, de préférence, un peu d’eau minérale.

Bol contenant graines de tomates pour récupération

Graines de tomates avec eau minérale

Attendez 1-2 jours (la rapidité dépends aussi de la chaleur ce qui permets d’accélérer la fermentation ou non) jusqu’à ce qu’il y ai une espèce de couche blanchâtre qui apparait sur le dessus, en surface de l’eau.

Cette étape est assez intéressante car cette couche est formé par un champignon qui aura une action bénéfique en éliminant certaines bactéries.

Attention : Il vous faudra bien surveiller que les graines ne germent pas sinon c’est foutu !

Ensuite, vous allez pouvoir retirer cette petite couche en surface et laver vos graines afin de retirer le reste de gélatine.

J’ai complètement oublié de faire des photos de cette étape ! Je suis désolé !

Pour finir, il vous reste à faire sécher vos graines sur un morceau de sopalin en les espaçant légèrement de manière à les laisser respirer.

graines de tomates en train de sécher

Attention : Il est préférable de ne pas les exposer aux rayons du soleil. Cette opération va durer plusieurs jours, un peu de patience !

Retirez les graines et conservez les jusqu’à l’année prochaine.

Pour conclure

tomate en grappe

Comme vous avez pu le voir la récupération est assez simple à faire. Maintenant, il vous faudra attendre quelques mois pour faire des semis de vos tomates préférées. N’oubliez pas de mettre la date de récupération sur le sachet ! Vous pourrez les conserver de la sorte pendant environ 3-4 ans, mais si vous êtes comme moi, un tordu de tomates ! Vos graines n’iront pas jusque là !

.

Un petit mot sur les semis

Il faut compter environ 6 semaines entre le semis et la plantation ce qui nous emmène à deux cas de figure.

Vous avez une serre à votre disposition

Dans ce cas, vous pourrez commencer à faire vos semis à partir du mois de Mars

Vous n’avez pas de serre à votre disposition

Il vous faudra alors attendre début Avril pour vous lancer dans les semis de tomates, ce qui devrait vous emmener à la mi-Mai pour la mise en terre (après les fameux saints de glace).

Le choix de la méthode

De nombreux jardiniers préfèrent faire les semis de tomates en terrine mais personnellement j’ai opté, depuis l’année précédente pour ce type de matériel pas très cher, qui permets également de créer une sorte d’effet de serre très bénéfique pour la germination.

faire des semis

De plus, le repiquage se fait très facilement comme vous pouvez le voir dans cette vidéo : J’utilise une petite cuillère pour prendre la totalité de la motte que je place au fond de mon godet.

Merci par avance de partager cet article à vos ami(e)s jardiniers, je suis sûr qu’ils / elles vous remercieront mille fois

N'oubliez pas !

Votre sous-titre ici.