clé usb pour potager

Je pense que c’est le fruit le plus répandu dans nos jardins-potagers amateurs. Vous pourriez être bientôt tenté de faire vos propres semis de tomates et c’est bien normal ! Rien de plus sympa que de voir ces propres plantes grandir et vous offrir leurs récoltes. Sans oublier la grande satisfaction et fierté qui vient à se moment là. J’ai tenu à publier cet article assez tôt dans la saison afin de vous éviter de faire quelques erreurs que j’ai pu faire lorsque j’ai commencé à faire mes propres semis.

A la fin de cet article, vous serez fin prêt pour faire vos propres semis de tomates.

culture de la tomate

La première étape est bien entendu de sélectionner vos variétés et vos graines pour votre futur saison. Pour cela, je vous conseille de prendre en compte la précocité des plantes. Cela va vous permettre d’obtenir des récoltes étalées tout au long de votre saison. Il existe plus de 500 variétés de tomates, nous pouvons les diviser en 3 grands groupes : les variétés précoces, les variétés de mi-saison et les variétés tardives. L’idée est d’obtenir des récoltes étalées et variées.

Quand commencer vos semis de tomates ?

Une fois cette sélection faite, voici les périodes de semis car il vous est peut être déjà arrivé de soit les commencer trop tôt ou alors de vous rendre compte qu’il était trop tard ! J’ai également bien connu ce problème. Pour vous donner un repère concret, il faut compter environ 6 semaines entre le semis et la plantation.

semis de tomate sous serreDe ce fait, 2 possibilités s’offrent à vous :

– Soit vous disposez d’une serre pour les accueillir au moment venu à partir de la mi-avril

– Ou alors vous n’avez pas de serre et vos plantations se feront qu’à partir de la mi-mai.

Il vous suffit ensuite de remonter 6 semaines en arrière, ce qui vous amène à …

Pour une plantation à la mi-avril (sous serre) => Vous pouvez faire vos semis à partir de début mars, cela peut vous permettre de relancer une seconde tournée un peu plus tard si vous rencontrez quelques problèmes (semis qui filent …)

Pour une plantation “classique” après la mi-mai (sans serre) => Vous pouvez commencer vos semis début Avril.

Comment faire vos semis ?

cultiver des tomatesIl n’y a rien de plus simple et sachez qu’il existe plusieurs méthodes pour les réaliser ( En terrine, dans des bouteilles coupées en deux, les alvéoles …). Mon conseil est d’en tester plusieurs si c’est la première fois que vous faites vos propres semis de tomates ou autre (aubergines, poivrons, piments) car cela vous permettra de voir LA méthode qui vous correspond le mieux.

Je m’explique :

Les terrines, les alvéoles … vont demander à un certain stade de la croissance de vos plantes un repiquage. Bien que cette étape ne soit pas forcément facile à maitriser au début, elle reste très captivante et sympa une fois que vous aurez le geste. Je vous propose de découvrir cette vidéo explicative. Vous pouvez également vous abonner à la chaine youtube du blog en cliquant ici.

Cependant, si vous n’êtes vraiment pas à l’aise avec les repiquages (qui doivent normalement se faire au stade 4 feuilles ou plutôt au stade 2 feuilles vrais. Ce sont les 2 feuilles qui viennent après les 2 cotylédons) vous pourriez faire des fabrications maisons comme des bouteilles d’eau coupées en deux afin de n’avoir qu’à ajouter du terreau au fur et à mesure de la croissance de la plante.

semis de tomateA savoir aussi, que le repiquage a également pour bienfait de “stresser” la plante, ce qui lui permet d’apprendre à lutter pour sa survie et à développer ses défenses naturelles. Car il ne faut pas oublier qu’une fois dans votre jardin, vos pieds de tomates seront exposés aux variations de températures, aux potentielles attaques de nuisibles, aux maladies … De ce fait, le rôle du jardinier jusqu’au moment de la plantation est bien de renforcer les plantes, de faire en sorte que leurs systèmes racinaires soient suffisamment développer, résistant et capable d’aller chercher les nutriments en profondeur. En bref, votre objectif est de faire en sorte que votre plante soit capable d’affronter le monde extérieur.

Faire vos propres semis demande du temps et de la patience ainsi qu’un apprentissage qui peut parfois se faire sur plusieurs années.

En attendant, je vous laisse mon clavier pour compléter ou me poser vos questions par rapport à cet article Clignement d'œil

N'oubliez pas !

Votre sous-titre ici.