Formation planifier vos semis

Michel Vernet site Tenrev et sa création de tuteur pour tomatesBonjour à toutes et à tous, j’ai le plaisir de recevoir sur le blog Au potager bio, Michel VERNET créateur du site Tenreve ! Je lui ai proposé de nous écrire un article sur les tomates au jardin et comment les cultiver car, j’ai trouvé son expérience assez intéressante … Je vous souhaite une bonne lecture et je remercie encore Michel Vernet de sa contribution avec cet article « Comment avoir de belles tomates au jardin » …

La tomate est un fruit délicieux, mais parfois capricieux. En effet, la tomate est très sensible à la qualité de la terre, à l’entretien manuel de sa croissance et bien entendu à la météorologie pouvant amener le mildiou ou autres maladies cryptogamiques. Je vous expose ci-dessous quelques conseils, issus de ma propre expérience, dans mon potager à Dole, dans le Jura.

Difficile de faire pousser des tomates

Quand je suis arrivé à Dole en 1999, un potager était aménagé sur le terrain de la maison que je venais d’acheter. Et cet été de 1999, les tomates que j’avais plantées avaient fort bien poussé. Avec les années, les tomates ont commencé à se rabougrir, à tomber malade, et à moins « donner » … Novice en jardinage biologique et en permaculture, je n’avais pas remarqué que la terre était très argileuse, ce qui est malgré tout un avantage certain. Mes prédécesseurs s’étaient bien appliqués à fertiliser le sol avec du fumier, en aérant la terre. Mais personnellement j’avais au départ négligé cet aspect.

L’importance d’enrichir la terre du potager pour de belles récoltes de tomates

Invention de Michel Vernet Tenrev tuteur pour cultiver de belles tomatesJe venais donc de comprendre que plus un sol est compact, non enrichi avec de la matière organique le rendant de « mauvaise qualité » pour y faire pousser des fruits et légumes et moins ces derniers étaient productifs et en bonne santé. Alors, j’ai compris que plus on nourrit la terre du potager et plus il faut « gérer » la croissance de tout ce que l’on plante … je me suis dit, ça ne se fera pas tout seul et comme mon métier est d’inventer des solutions aux problèmes que je rencontre, je me suis penché sur la culture de la tomates biologique.

Trouver des solutions à la culture de la tomate

Sur mon site d’inventions Tenrev, je propose des idées de produits qui m’ont apporté les solutions à des problèmes que je rencontrais personnellement. J’ai à mon actif plusieurs créations au jardin, comme par exemple mon aspirateur de vase de piscine par siphon. J’ai un petit bassin qui était souvent parsemé au fond d’une fine poussière. J’avais beau filtrer ces particules … Elles revenaient inexorablement souiller l’eau. La seule solution était de s’en débarrasser à l’égout. Oui mais quand on branche une pompe de piscine à l’égout, on a vite fait de gaspiller 3 ou 4 mètres cubes d’eau précieuse (je précise au passage que ma piscine est entièrement remplie d’eau de pluie depuis le toit de la maison. Pleine à ras-bord en hiver, et ça tient tout l’été quand on gère bien les orages !).

Conseils pour cultiver des tomates au potager par Michel Vernet du site TenrevDe plus, pour ramener cela au jardinage, l’eau est une ressource que nous devons correctement gérer, en évitant absolument de gaspillage. Bien entendu, il existe de multiples solutions tels que le paillage etc … mais je voulais aller plus loin dans la gestion de l’eau au potager. J’ai donc inventé l’aspirateur siphon qui permet de siphonner les poussières au fond de la piscine naturelle, en éliminant juste quelques litres d’eau. Litres d’eau qui d’ailleurs peuvent être récupérés dans un récipient au bout du siphon, pour justement arroser le jardin le matin ou le soir ! C’est un système simple mais efficace. Revenons donc à nos moutons … à nos tomates pardon. Quels problèmes et quelles solutions pour avoir de belles tomates au jardin ?

Une invention pour faire pousser des tomates au jardin

Pour préparer le sol, je commence au mois de février et j’ajoute ensuite un peu de fumier afin d’apporter assez de matière organique qui pourra alors participer à l’amélioration de la terre et sa fertilité. Le but étant d’avoir un support prêt à accueillir mes petites graines. Il me fallait ensuite planter mes tomates en les espaçant suffisamment (généralement 80 centimètres) pour qu’elles reçoivent toutes correctement, individuellement le soleil mais aussi, pour faciliter l’aération entre les plants qui est l’une des méthodes préventives pour limiter l’apparition du mildiou de la tomate. Je souhaitais également repérer les variétés anciennes de façon simple sans avoir à planter l’étiquette en terre, étiquette qui à chaque fois finit par se sauver au gré des pluies et de l’arrosage des tomates. En réfléchissant à tout ça, par chance, je suis tombé sur l’invention du tuteur pliable en couleur …

Le tuteur pliable en couleur pour faire pousser des tomates

De belles tomates au potager par Michel Vernet du site TenrevEn effet, j’ai d’abord pensé à colorer les tuteurs en fonction de la variété, pour servir de pense-bête. Pour vous donner quelques exemples …

  • Un tuteur violet pour les tomates coeurs de Boeuf
  • Un tuteur vert pour les tomates noirs de Crimée
  • Un tuteur jaune pour les tomates cerises
  • etc …

Un code couleur pour repérer facilement les variétés plantées. Et comme je l’écrivais précédemment, LA CHANCE fut de m’apercevoir que cette idée de couleur avait non seulement l’avantage du repérage des variétés, mais aussi celui de pouvoir planter les pieds pêle mêle pour justement mélanger les variétés et ainsi pouvoir favoriser la diversité des végétaux et par conséquent la biodiversité de mon jardin-potager dans son ensemble. N’oublions pas que plus le jardin est diversifié et plus ce dernier sera protégé des potentielles attaques de ravageurs, de maladies etc …

Diversifier les variétés pour une meilleure protection des plantes potagères

Si nous prenons l’exemple du mildiou de la tomate, cette maladie cryptogamique potagère se propage plus facilement de variété à même variété. En mêlant ainsi les variétés de tomates, on ralenti à mon sens la propagation souvent fulgurante des maladies. De plus, le jardin se retrouve illuminé, décoré, avec des tuteurs multicolores plantés ça et là. Personnellement, je trouve mon jardin plutôt joli avec ces tuteurs de couleur. Je les ai prévus pliables pour les ranger facilement en hiver. Ils ne tiennent ainsi pas de place. J’ai cette fois un beau potager avec de belles tomates de multiples variétés anciennes.

​Vous débutez ? ​Découvrez quoi SEMER et PLANTER chaque mois ...

close

​Téléchargez vous aussi le livret contenant TOUS les semis et plantations mois par mois