clé usb pour potager

carré de tomate, salade et basilicBonjour à toutes et à tous ! Aujourd’hui je voudrais vous parler de l’une de mes expériences personnelles et surtout de la leçon que j’en ai tiré. Vous trouverez également à la fin de cet article un lien qui va vous permettre de faire pousser vos tomates sans aucunes maladies.

Je vous en reparle en conclusion Clignement d'œil 

Le début de mon expérience

Comme vous le savez, chaque année je fais mes propres semis de tomates … mais je me laisse toujours tenter par quelques variétés supplémentaires que j’achète en jardinerie. Et lors des plantations, je fais tout simplement un mélange de l’ensemble + de la plantation en pot.

Semis de tomates

Tomate et poivrons en pot

.

.

.

.

.

Mais au cours de cette saison, cette petite méthode de mélange aurait pu avoir de grave conséquence sur mes récoltes de tomates.

Comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessous, l’un des plants de la jardinerie a commencé à avoir un problème.

maladie sur pied de tomates

Du constat à l’action

La première phase à été de constater qu’il y avait un problème mais pour être franc, à ce stade cela me m’inquiétait pas beaucoup parce que cela peut arriver parfois que des feuilles aient une couleur “bizarre”, sans pour autant que cela soit le signe d’une maladie.

maladie sur pied de tomatesDans ce cas, la plante finit par se gérer toute seule et élimine la feuille qui ne peut plus produire de photosynthèse.

Par contre, même si je n’ai pas agis tout de suite, j’ai observer plus fréquemment ce carré afin de voir si cela se répandait et/ou se développait. J’ai également regarder la santé des autres plantes qui se trouvait autour de ce plant placé sous surveillance Rire

Ce n’est qu’au bout de quelques jours (combiné à la pluie continue) que je me suis rendu compte qu’il s’agissait bien d’une maladie qui évoluait étant donné que 2 autres plants (également achetés dans le commerce) présentaient les mêmes symptômes.

J’ai donc eu deux possibilités :

1/ Retirer les feuilles atteintes en prenant garde à ne pas trop secouer le plant pour limiter la propagation de la maladie et voir là où ça me conduisait.

Si vous choisissez cette méthode, je vous conseille de bien nettoyer votre sécateur ou ciseaux après vous êtes occupé des plants malades mais aussi de vous laver les mains avant de retoucher un plant sain. C’est souvent comme ceci que certains jardiniers répandent les maladies sur l’ensemble de leurs plantes. En bref : Prudence !!

2/ Retirer les plants malades !

Cela permet d’éliminer complètement (enfin en théorie) le problème du potager. Une nouvelle fois, il faudra veiller à ne pas secouer le plant pour éviter que la maladie ne se répande sur les plantes saines.

Mon opinion personnelle et la leçon de cette expérience

carré de tomate, salade et basilic pailléJ’ai préféré perdre 3 pieds de tomates et sauver le reste (Une vingtaine) plutôt que d’effectuer une lutte continue tout au long de la saison, pour au final (peut être) ne pas avoir la récolte espérée.

Bien que la pluie, l’humidité … soit bien souvent à l’origine de toutes ces maladies qui touchent le potager. Je pense qu’il est également utile et impératif de se remettre en question !

Concrètement, en prenant du recul, je crois que je n’ai pas suffisamment fait attention lors de mon achat en jardinerie.

Il est primordiale (surtout si vous achetez vos plantes) de prendre le temps de contrôler l’état général avant de la mettre dans le cadis.

Face aux maladies du potager la prévention reste notre meilleur arme !

Comme nous le prouve cette expérience, ce problème aurait pu largement être évité si j’avais fait plus attention au moment de mon achat. Une chance, les plantes issus de mes semis se portent à merveilles et murissent tranquillement (avec un peu de retard cette année)

Afficher l'album

Pour conclure

Voici quelques conseils de contrôle lié à mon erreur lors de vos achats en jardinerie :

La plante est-elle suffisamment robuste ? Désormais, j’aurai tendance à sélectionner uniquement les plantes qui se maintiennent toute seule.

La couleur des feuilles est-elle satisfaisante ? Pour les tomates un beau vert et des feuilles bien développées.

Ai-je bien contrôlé sous les feuilles ? C’est souvent en dessous des feuilles que les spores commencent à se développer.

N'oubliez pas !

Votre sous-titre ici.