clé usb pour potager

Petite récolte de légumes bioJe ne pense pas qu’il soit nécessaire de présenter Pierre Rabhi étant un exemple de bon sens, une personnalité que je considère comme un (vrai) protecteur de notre environnement. Au delà de ces citations que je vais vous proposer dans cet article. De nombreuses paroles ont marqué l’histoire, et nous pousse à “méditer”, à réfléchir mais sont également capable de nous inspirer et de nous motiver. Chaque matin, via une application, je lis certaines citations de grands hommes et femmes de ce monde et il y a quelques jours de cela, suite à la lecture d’un livre de Pierre Rabhi, j’ai eu l’idée de vous faire un résumé de ces meilleurs citations, celles qui m’ont vraiment inspiré et qui m’ont poussé à les partager avec vous aujourd’hui.

Vous souhaitez partager quelques citations inspirantes avec les autres lecteurs et lectrices du blog ? Je vous invite à vous rendre sur la page facebook, twitter ou encore google plus et inspirons-nous les uns des autres de part ces paroles de grands sages. Après les citations, vous trouverez un petit texte personnel sur cet état de conscience.

“Tout ce que nous faisons à la terre de bien ou de mal, c’est par conséquent à nous que nous le faisons. Il est vain de vouloir la santé et l’épanouissement de l’être humain sans guérir et entretenir ce qui lui transmet les substances, les forces et les énergies qui lui sont indispensables.”

“Face à un système qui confisque le droit des peuples à se nourrir par eux-mêmes, l’agroécologie est une alternative éthique et réaliste, un acte de légitime résistance, qui permet l’autonomie des populations et la préservation de leurs patrimoines nourriciers.”

“La terre nourrit les plantes, les plantes nourrissent les animaux et les humains mais qui va nourrir la terre ?”

“La nature est par définition le complexe vivant dans lequel l’être humain doit enfin trouver sa juste place s’il ne veut être éradiqué par ses propres erreurs.”

“Tout s’édifie à partir de la semence, entre féminin et masculin,et tout décline pour renaître encore. Ainsi, pour que la vie soit, la mort est nécessaire, et pour que la mort soit, la vie est nécessaire.”

“L’éducation est l’un des grands enjeux pour l’avenir. Peu soucieux déjà de la nécessité absolue de laisser aux générations futures une planète viable, nous ne faisons pas grand chose pour en faire les acteurs de leur propre sauvegarde, aveuglés par les idéologies sans âme, infantiles et violentes. L’éducation se réduit trop à les conformer à ces idéologies, sans même tenir compte de l’évolution de l’histoire. En somme éduquer ne serait-ce pas avant tout rétablir la concordance entre le destin de la planète et celui des humain ?”

“La Terre… Combien sommes-nous à comprendre cette glèbe silencieuse que nous foulons toute notre vie ? Pourtant, c’est elle qui nous nourrit, elle à qui nous devons la vie et devrons irrévocablement la survie.”

“On voit s’ériger des générations d’enfants qui, faute d’un éveil à la vie, sont réduits à n’être que des consommateurs insatiables, blasés et tristes.”

“La restauration de la terre nourricière ne devrait plus être considérée comme étant de la seule compétence et responsabilité des professionnels de la terre. Chaque citoyen peut, et je dirais doit, contribuer à cette œuvre de sauvegarde de l’humanité et de la nature, soignant, pansant, animant un fragment de la terre commune pour son bien-être propre et par conséquent celui de la communauté terrestre.”

Voici quelques unes de mes citations préférées, pleines de bons sens et qui ouvrent l’esprit sur l’importance qu’au delà du fait de jardiner, de cultiver la terre, c’est également une conscience qu’il faut développer, un état d’esprit avec un brin de philosophie. La difficulté de la nature humaine est de trouver sa place dans cet écosystème. Comme nous l’avons vu à travers de nombreux articles publiés sur le blog, la nature est régit par ces mécanismes naturelles, chaque élément qui la compose joue un rôle.

Tel plante sert de nourriture et d’abris à un insecte, alors que cet insecte est la source de nourriture d’une autre espèce … Dans un compost également, chaque individu entre en action à différents stade et joue un rôle soit dans l’aération, le recyclage, la dégradation … La matière meure et se recycle afin de recréer la vie. Une parfaite chaine dont l’homme peut jouer un rôle cruciale mais justement, la place de l’homme n’est-elle pas de comprendre ces mécanismes, de les favoriser tout en améliorant constamment les sols pour les générations futures plutôt que de continuer à les matraquer, les rendre infertiles et surtout dépendant des poisons industriels ? Il y a pourtant une chose importante que nous oublions, c’est que nous sommes au sommet de la chaine alimentaire. Chaque fois que nous polluons la terre, les fleuves, les océans, l’air … cela finira dans nos estomacs. Le poisson qui se nourrira de la pollution des océans finira dans notre assiette, ce légume qui est nourrit avec des gros engrais douteux s’invitera également à notre repas. Comme le dit si bien Pierre Rabhi, nous fabriquons notre propre perte via notre système et pourtant, j’ai envie d’ajouter que nous sommes l’espèce la plus évoluer, capable de réfléchir et de comprendre alors qu’attendons-nous pour agir ? A notre échelle d’amateur, nous faisons déjà bien plus que tous les ministres de l’écologie réunit alors continuons à cultiver nos jardins, à créer des mini-écosystèmes pour notre bien.

Comme je le disais au début de l’article, vous pouvez partager vous aussi quelques citations qui vous inspirent au quotidien sur les réseaux sociaux et n’hésitez pas à citer cet article ! Je vous donne rendez-vous très bientôt !

N'oubliez pas !

Votre sous-titre ici.