clé usb pour potager

Fumier d'animauxBonjour à toutes et à tous, vous vous demandez comment utiliser, quand épandre … les fumiers d’animaux pour votre potager ? Je vous propose de découvrir cette méthode ancestrale qui est particulièrement avantageuse si vous vivez en campagne car, vous ne devriez pas avoir de mal à trouver des éleveurs pour vous fournir. Pour les utiliser au mieux, je vous invite à être très vigilant et à prendre quelques précautions en fonction de la maturité du fumier …

Commençons par la définition : qu’est-ce que ceci ?

Les fumiers d’animaux représente le mélange entre les déjections et les urines d’animaux (principalement les vaches, les moutons, les chevaux). Le tout, mélangé à leurs litières. La plupart du temps, les éleveurs utilisent de la paille, mais de nos jours, vous pouvez trouver d’autres « matériaux » selon l’animal. Ce qu’il faut savoir, c’est que tout ceci est de la matière organique que vous pouvez utiliser. Cela permettra tout simplement à votre terre de s’enrichir en matières minérales, en azote, en oligoéléments… indispensables à la bonne croissance des plantes.

Si vous décidez d’utiliser cette méthode pour votre sol, voici une petite liste de question à poser à l’éleveur avant de vous faire livrer …

  1. Comment sont nourrit les bêtes ?
  2. Comment sont-elles soigner ? (afin de ne pas retrouver des traces d’antibiotiques, de médicaments… qui auraient un effet néfaste pour votre potager et probablement pour vous-même),
  3. Quelle est la composition de la litière ? S’il s’agit de paille, a-t-elle reçu des traitements ?

Autant de questions qui me paraissent indispensables dans le cas d’un potager que vous souhaitez biologique, mais également pour savoir en connaissance de cause, ce que vous allez épandre sur votre terre. Cependant, si l’éleveur travaille avec cette philosophie du bio et qu’il est reconnu comme tel, alors vous pouvez y aller sans problème mais … en prenant les quelques précautions expliquées ci-après.

Quelles sont les précautions à prendre avec les fumiers d’animaux ?

Pour être clair, il peut y avoir deux possibilités au moment de la livraison de votre fumier …

1. Le cas du fumier frais :

C’est là qu’il va falloir être vigilant, car il n’est absolument pas recommandé de l’utiliser directement de la sorte, qu’il soit bio ou non ! Les fumiers frais contiennent quelques bactéries et parasites pouvant être néfastes pour vous ainsi que pour vos cultures. C’est pourquoi, avant utilisation, il faudra simplement le composter pendant quelques mois (généralement 6 mois) afin de le faire arriver à maturité. La plupart des jardiniers qui choisissent de gérer eux-mêmes le compostage se le font livrer au cours de l’automne, ce qui amène à l’épandre en mars-avril mais, je reviendrai un peu plus loin sur la phase d’épandage du fumier.

Pourquoi est-ce important de composter le fumier ?

La fermentation du fumier va connaître (un peu comme pour le compost) une hausse de température « purifiante » qui va détruire les germes pathogènes, ce qui vous permettra de l’utiliser sans aucun risque. À condition que cette opération soit correctement réalisée. Pour cela, il y a trois possibilités pour bien composter …

La première : vous le retournez au moins deux-trois fois au cours du processus de dégradation (qui dure environ 6 mois), ce qui va permettre d’augmenter la température (exactement comme pour le compost).

La seconde : vous laissez le fumier tranquille et vous le laissez mûrir à son rythme, l’idéal étant de placer en dessous du tas de fumier des branchages qui vous lui permettre d’obtenir une aération par le dessous, et aussi pour que le liquide dégagé lors du compostage puisse s’écouler tranquillement.

Dans l’un ou l’autre de ces deux cas, il est préférable de couvrir le tas de fumier avec de la paille afin de limiter l’action de la pluie … qui va avoir un effet d’élimination des minéraux et autres éléments nutritifs. dans le but de conserver les minéraux et autres éléments nutritifs.

La troisième et dernière solution : laissez faire l’éleveur !

2. Le cas du fumier déjà composté

Ici, c’est l’idéal car l’éleveur se charge de tout ! Vous devriez recevoir votre fumier dans le courant du mois de mars ! Il vous suffira de suivre les étapes suivantes …

Quand épandre le fumier ?

La première des choses, vous l’aurez compris, le fumier s’épand lorsqu’il est « vieilli ». L’étape de l’épandage se réalise généralement vers la fin du mois de mars, sur une épaisseur d’environ 6 centimètres. Ensuite, il vous reste à patienter minimum une bonne quinzaine de jours, voire 1 mois avant de préparer votre terre et de l’enfouir. Ce qui vous amène à commencer vos plantations et semis après la mi-mai.

A savoir que cette opération d’épandre du fumier sur votre terre potagère n’est pas à réaliser tous les ans. Comptez plutôt une fois tous les 2 ans … Cela suffira amplement comme je l’explique de manière détaillée au sein de mon tout premier livre.

J’espère que ces quelques explications sur l’utilisation des fumiers d’animaux vous auront aidé. Je vous invite à remplir les champs ci-dessous pour recevoir d’autres conseils pour votre potager

N'oubliez pas !

Votre sous-titre ici.