Clé USB Potager

Bonjour et bienvenue dans cet article du blog Au potager bio. Je vous propose aujourd’hui un article sur l’un des plus grand ravageurs de nos cultures potagères … J’ai nommé : La limace ! Je suppose que tout comme moi, vous aimeriez profiter de vos salades avant elles mais, très franchement, ce n’est pas simple de s’en défaire ou seulement de réduire ses dégâts. On peut trouver de multiples solutions sur internet plus ou moins efficaces …

Dans un premier temps, je vous invite à regarder cette vidéo sur les limaces (assez ancienne mais toujours d’actualité) mais surtout à lire les différents commentaires qui ont été posté et qui regroupe quasiment toutes les solutions naturelles possibles pour vous débarrasser des limaces.

Description des limaces

La limace est donc un mollusque gastéropode (qui marche sur le ventre). qui sécrète un mucus venant de glandes spécifiques lui permettant d’avancer et de se protéger contre les infections ; ce lubrifiant est vraiment indispensable à sa survie. Les limaces ont la particularité d’être très sensibles à la chaleur car, leur corps est composé d’eau et elles n’ont pas de peau lui permettant de retenir les évaporations. C’est pour ces raisons qu’elles se montrent plutôt la nuit, qu’elles préfèrent également les temps humides.

Elle possède également un grand sens du touché et un odorat très développé qui lui permettent de trouver sa nourriture, qui est le plus souvent, nos jeunes pousses de salades mais aussi certaines plantes à la surface du sol. Cette année, j’ai d’ailleurs pu remarqué qu’en laissant se développer du plantain à proximité de mes salades, les limaces s’étaient d’abord attaqué au jeune plantain avant de s’attaquer à mes cultures. Il est à mon sens possible de retarder l’avancer des limaces dans le potager soit en laissant ce genre de plantes sauvages se développer ou alors en semant plus qu’il ne faut. Dans le but de laisser une part à la nature mais aussi de s’inspirer des principes de la permaculture.

les limaces jouent également un rôle essentiel, remplissent une fonction écologique importante dans votre potager biologique car, elles participent à la préparation et la qualité de la terre mais aussi au recyclage des matières organiques morte. De plus, les limaces restent une source de nourriture importantes à de nombreuses espèces tels que les oiseaux, les taupes, les hérissons etc …

Comprendre l’habitat des limaces

A défaut de pouvoir lutter directement contre elles, on peut aussi décider d’agir sur leur habitat. De mon côté, j’ai pu très souvent les observer à différents endroits dont …

  1. Sous des planches de bois superposées les unes au dessus des autres
  2. Dans des herbes hautes à proximité d’un mur
  3. Et toutes les zones plus ou moins humides qui leur permettent de survivre

Personnellement, si je vois que l’invasion est trop importante, je cherche à quelques mètres des cultures sensibles ce genre de lieux pouvant les accueillir et les favoriser car, les limaces étant hermaphrodites, elles peuvent pondre jusqu’à 500 oeufs par paquet, qu’elles placent dans un trou ou encore sous un abri. Tout ceci pour dire à quelle vitesse les limaces peuvent se reproduire si toutes les conditions météos leurs sont favorables.

Lutter contre les limaces

Cela va rejoindre les idées précédentes. De mon côté, mon but est de complètement laisser faire, pour cela, je sème plus que je ne récolte, ce qui permet d’équilibrer tout en laissant des insectes qu’on qualifie (à tord) de ravageurs se nourrir mais aussi, devenir la source de nourriture d’autres prédateurs naturels. Car n’oublions pas que la clé d’un potager qui se protège naturellement reste à mon sens, d’accroitre la diversité des végétaux qui va permettre de favoriser une certaine faune et ainsi faciliter l’installation d’un équilibre durable entre les espèces.

Cependant, et je reçois assez régulièrement ce genre de questions mais, selon votre seuil de tolérance qui est un facteur déterminant dans vos moyens de lutte, j’aurai tendance à conseiller d’agir sur l’habitat pendant les périodes les plus favorables qui se situe généralement au début du printemps et durant l’automne, pendant l’été, les limaces sont généralement beaucoup moins présentent.

Ensuite, relaisser la nature se développer pendant l’été afin que ces herbes sauvages et lieux d’accueil à différents insectes puissent se régénérer et vous offrir les nombreux avantages des « mauvaises herbes » au jardin bio. Car, il faut aussi avoir conscience qu’en agissant sur ces zones, vous perturbez l’ensemble du jardin car, il n’y a que les limaces qui trouvent refuge dans des herbes hautes, sous des planches ou autres lieux.

Pour conclure

J’espère que cet article vous a plu et qu’il vous sera utile. Pour ma part, les limaces sont parfois plus présentent selon les années et les conditions météo mais d’un point de vue générale, étant donné que je sème plus qu’il ne faut, cela me permet de récolter suffisamment de salades et autres fruits et légumes sains, sans produits chimiques.

Je vous invite à compléter cet article avec vos connaissances à travers un ou des commentaires.

​Vous débutez ? ​Découvrez quoi SEMER et PLANTER chaque mois ...

close

​Téléchargez vous aussi le livret contenant TOUS les semis et plantations mois par mois