clé usb pour potager

Bonjour et bienvenu au potager bio. Je vous propose aujourd’hui un article sur un nuisible qui peut faire quelques ravages à travers nos cultures : La limace. Je tiens à mettre en place dans mon blog une catégorie réservée pour les petites bêtes qui nous embêtent afin que nous puissions trouver des solutions sur la manière de les prévenir.

limace

Description

La limace est donc un mollusque gastéropode (qui marche sur le ventre) et qui sécrète un mucus venant de glandes spécifiques lui permettant d’avancer et de se protéger contre les infections ; ce lubrifiant est vraiment indispensable à sa survie.

Elle est très sensible à la chaleur car son corps étant composé d’eau et n’ayant pas une peau qui lui permet de retenir les évaporations, elle préfère les temps humides.

Elle possède un grand sens du toucher et un odorat très développé qui lui permettent de trouver sa nourriture, qui est le plus souvent, nos jeunes pousses de salades mais aussi certaines plantes à la surface du sol. Cependant il semblerait qu’elle puisse se réfugier dans le sol et grignoter par les racines nos cultures lorsqu’il fait trop chaud.

Le petit mot écolo : malgré tout ces petits problèmes qu’elle pose au jardinier, la limace et ses cousins jouent un rôle important dans la préparation de la terre et le recyclage de la matière organique morte. De plus, elle reste une source de nourriture pour de nombreuses espèces comme les oiseaux, les taupes, les hérissons…

Habitat

Voici ce que j’ai pu observer : au début où j’ai commencé à planter mes salades elles se faisaient manger, donc je me suis mis à observer quels pouvaient être les facteurs de leur présence et je me suis rendu compte que je disposais dans mon jardin à quelques mètres de mon potager des planches superposées les unes sur les autres, je les ai retournées et j’ai découvert les limaces à cet endroit.

Mais elles aiment également se cacher dans des hautes herbes contre les murs ce qui leur permet de disposer d’une certaine humidité.

En supprimant leur abri, je pense les avoir empêchées de se reproduire, sachant qu’elles sont hermaphrodites, elle peuvent fournir jusqu’à 500 oeufs en plusieurs paquets qu’elles pondent dans un trou ou encore dans un abri : je ne vous explique pas la vitesse à laquelle nous pouvons être envahis.

Lutte

Pour ma part, je n’ai rien eu besoin de faire car suite à cela : plus rien. Pourquoi ? je ne sais pas.

Peut être parce qu’elles n’étaient pas très nombreuses mais il existe bien sur des moyens de lutte comme le marc de café, les coquilles d’oeufs écrasées… qui permettraient de rendre difficile son déplacement, cependant je ne peux pas certifier de l’efficacité de ces méthodes ; de plus, mon but est de laisser faire la nature en essayant d’attirer aux maximum leurs ennemis comme les oiseaux, le carabe…

Je vais vraiment essayer de me former et de me discipliner à la photo afin de partager avec vous la diversité qui règne au sein de mon jardin.

Pour conclure

J’espère que ce petit article vous a plu et qu’il vous sera utile. Si vous remarquez quelques traces de baves brillantes dans votre potager peut être s’agit-il de limaces ou d’escargots.

Pour ma part, j’ai fait face à cette attaque car je pense que je m’y suis pris à temps mais il semblerait qu’elles puissent se développer très rapidement d’autant plus avec les temps humides que nous avons ces jours-ci.

Je vous invite à compléter cet article avec vos connaissances à travers un ou des commentaires.

A très bientôt au potager bio.

crédit : pascal

N'oubliez pas !

Votre sous-titre ici.