clé usb pour potager

Semis de tomateBien le bonjour ! Suite à la demande de plusieurs d’entre vous, je vous propose cet article sur ce sujet intéressant mais parfois dévastateur pour vos jeunes semis. Vous vous demandez quelles sont les causes de la fonte des semis ? A quoi cela est lié ? Quelles sont les précautions, les actions préventives que vous pouvez mettre en place pour limiter les risques ? Si vous êtes dans ce cas, cet article extrait de ce livre numérique devrait vous plaire et vous aider …

C’est quoi la fonte des semis ?

Il s’agit d’une maladie liée au développement de certains champignons présent dans le sol et qui vont, lorsque toutes les conditions sont réunies, s’infiltrer dans les jeunes tissus de la plante. A savoir que la fonte des semis peut toucher tous type de semis que ces derniers soient réalisés en extérieur ou en intérieur. Il semblerait que seule l’espèce du champignon responsable de ce phénomène change mais le résultat reste le même, si je peux me permettre de tourner cette phrase comme cela car, suite à la réalisation de votre semis, la graine va s’ouvrir et la jeune plantule devenue visible va alors se dessécher et finir par se nécroser, ce qui est absolument impossible à rattraper car cette petite plante va finir par disparaitre.

L’une des premières choses à savoir, c’est que comme toutes les maladies cryptogamiques (pour ceux et celles qui débutent complètement, ce terme est utilisé pour qualifier les maladies liées au développement de champignons) se développent et se propagent lorsque toutes les conditions leur sont favorables, c’est très souvent lorsque l’humidité du sol ou de l’air ambiant est trop importante.

Que faire pour les semis d’intérieur ?

Le premier point sera de ne pas fabriquer ces conditions favorables en terme d’humidité et d’air ambiant en veillant, dans un premier temps à ne pas trop arroser. De même si comme moi, vous utilisez un couvercle pour augmenter la température en créant un effet de serre, il faudra aérer de manière à faire descendre le taux d’humidité et la chaleur. Personnellement, avec ce système de couvercle, voici comment je m’y prends …

faire-des-semisDès lors que mon semis est réalisé, j’arrose légèrement de manière à seulement humidifier le terreau ce qui va permettre de faire germer la graine. Ensuite, à partir du moment où la plantule est visible, je retire le couvercle définitivement en gérant le rapport chaleur / lumière afin d’éviter que mes semis se mettent à filer. vous l’aurez compris, les couvercles permettent donc d’augmenter la température durant un certain temps pour faciliter la germination des graines ainsi que le taux d’humidité mais, qu’il faudra utilisé avec parcimonie et sur une durée limité afin d’éviter ce phénomène de fonte des semis.

Que faire pour les semis d’extérieur ?

semis de carotte, radis et panaisPour ces semis, c’est un peu plus compliqué ! Contrairement aux semis d’intérieur, on ne peut gérer les conditions climatiques. Cependant, la météo doit être prise en compte en n’apportant pas d’eau si par exemple la pluie est annoncée. Un autre point important est de laisser l’air circuler entre les plants, c’est à dire en aérant les cultures entre elles, en les espaçant suffisamment. Pour être plus général et étendre cette pensée à l’ensemble du potager, un bonne espacement entre les plants permet de faire circuler l’air et de réduire les risques de développement des maladies.

Les autres facteurs de la fonte des semis

choix du terreauLes autres facteurs de développement de ces champignons peuvent également venir de votre terreau. C’est pourquoi je vous suggère de préférer les terreaux de bonne qualité du commerce qui ne contiennent pas de germes (normalement), contrairement à votre terreau fait maison qui peut, s’il est mal fait, être un mauvais support pour vos semis. Vos graines peuvent également être porteuses de ces champignons dans leur enveloppe. Cela arrive si par exemple le processus de récupération d’une variété a été mal exécuté. Pour prendre l’exemple des tomates, car je sais que beaucoup de jardiniers récupèrent les graines d’une année sur l’autre, je vous propose de consulter cet article qui vous explique très exactement comment récupérer correctement vos graines pas à pas.

Vous l’aurez compris, la lutte contre cette maladie, comme beaucoup de maladies liées au développement de champignons, reste la prévention en utilisant des graines de bonne qualité, un terreau sans germes, mais également en évitant les semis trop serrés, en arrosant convenablement sans excès afin que le support ne soit pas trop humide et en conservant une aération optimale entre vos jeunes semis. Il est également important de toujours bien nettoyer vos outils en début de saison et surtout s’ils sont en contact avec des plantes malades.

N’hésitez pas à commenter cet article à travers un petit commentaire, je vous lirai avec grand plaisir !

Je vous invite également à vous inscrire ci-dessous pour recevoir d’autres conseils et astuces pour votre potager directement dans votre boite mail.

N'oubliez pas !

Votre sous-titre ici.