Clé USB et carte cadeau

Se débarrasser naturellement des limacesBonjour à vous ! Comme de nombreux jardiniers bio et permaculteur, je suppose qu’ils vous aient déjà arrivé de voir vos cultures potagères attaquées et ravagées par les limaces. Nous sommes bien d’accord, ce n’est vraiment pas simple de les éloigner du potager, dès lors que l’humidité, la pluie est au rendez-vous, les limaces sont de sorties. Dans mon article « Problème de limaces au potager bio« , j’ai abordé le cycle de vie, l’habitat et quelques approches naturelles pour essayer de les contrôler. A mon sens, bien connaitre le fonctionnement des insectes, qu’ils soient considérés comme bon ou nuisibles, permet de mieux comprendre l’écosystème de votre jardin et de favoriser les mécanismes naturelles, les équilibres entre les espèces etc … Passons donc en revue l’ensemble des moyens de lutte naturel contre les limaces …

 

Les fausses bonnes solutions pour se débarrasser des limaces

1/ Les pièges à bière …

Effectivement, en déposant ce type de piège, on ne peut que s’incliner devant l’efficacité. Les limaces se retrouvent piégées et noyées. Cependant, à mon sens, les pièges à bière attirent un surplus de limaces dans votre jardin (votre voisin vous dira surement merci) et cela est particulière meurtrier. Bon ! Vous me direz très certainement « Bien fait pour elle ! » mais à partir du moment où vous souhaitez avoir une approche biologique, naturelle ou avec un esprit de permaculture. L’ensemble de la faune doit être préservée et favorisée dans votre jardin-potager. Et n’oublions pas que chaque espèce animales (et même végétales) jouent un rôle, remplissent une fonction écologique essentiel à un écosystème. Les limaces n’échappent pas vraiment à cette règle car elles agissent à différents niveaux dans la qualité du sol, son aération naturelle et son amélioration constante. D’ailleurs, il y a très souvent un surplus de limaces lorsque le sol rencontre un « problème », c’est à mon sens étroitement lié … De ce fait, je pense que les piège à bière ne vont pas dans le bon sens.

 

2/ Les cendres de cheminée …

L’idée est simple, il s’agit de déposer autour du potager, ou bien autour des jeunes plants à protéger, de la cendre de cheminée. La bave des limaces (le mucus) qui leur permet de se déplacer va vite s’assécher sur ce support et freiner les limaces dans leurs progressions. Cependant, c’est une méthode à renouveler très régulièrement, la pluie va simplement retirer la cendre déposé qui n’aura alors plus aucune efficacité. La cendre peut également être utilisé dans les méthodes d’amélioration du sol, la cendre de cheminée contient du phosphore (élément important comme beaucoup d’autres pour favoriser la croissance de la plante). Cependant, déposé en excès, cela peut dénaturer le sol. C’est comme tout, c’est une histoire de dosage donc, l’utilisation des cendres pour lutter ou éloigner les limaces du potager est à utiliser avec parcimonie.

 

3/ Les coquilles d’oeufs …

Personnellement, j’ai toujours eu un doute sur le sujet et voici une vidéo qui démontre bien que les coquilles d’oeufs ne sont pas si efficace. L’expérience réalisé dans cette vidéo est très simple … On verse de la bière dans une coupelle qu’on place ensuite sur une planche de bois, qu’on va recouvrir de coquille d’oeuf en les plaçant tout autour de la coupelle. afin de fabriquer une sorte de barrage à limaces. Ensuite ? Il suffit de filmer durant la nuit les résultats de l’expérience …

 

Les vrais solutions pour lutter naturellement contre les limaces

1/ Attirer les prédateurs naturels …

J’en parle assez souvent sur le blog et au delà mais, l’une des meilleures façons de réduire les attaques d’un ravageurs est bien de favoriser la venue de ses prédateurs naturels et c’est ça qui est intéressant dans le jardinage biologique, naturel ou la permaculture … Car, cela « oblige » à développer ses connaissances non seulement sur les mécanismes naturels, la faune et la flore locale, mais aussi et surtout de pousser ses connaissances sur chaque espèces que vous observez dans votre environnement. Et chaque insecte ou animaux est très souvent la proie d’une autre espèce. La régulation peut alors se faire de cette manière mais pour cela, il faut commencer par lister les prédateurs, prendre les renseignements sur ces derniers (cycle de vie, habitat etc …) et mettre en place les éléments indispensables à leur venue, sans chercher à détruire l’insecte indésirable en question sinon, vous retirez tout simplement la source de nourriture de l’animal ou insecte que vous souhaitez attirer dans votre jardin.

 

Au passage et j’aimerai faire une petite précision : N’oublions pas que c’est nous qui qualifions tel ou tel insecte de ravageurs, d’indésirables ou nuisibles car, dans la nature, rien n’est vraiment bon ou mauvais comme je l’expliquais au début de cet article, chaque espèce joue un rôle dans son environnement et participe à l’amélioration constante de la terre, d’un milieu afin de l’amener petit à petit vers un système forestier.

 

La liste des prédateurs naturels des limaces

  • Les oiseaux
  • Les hérissons
  • Les crapauds
  • Les carabes
  • Les orvets
  • Les taupes
  • Etc …

 

2/ Regrouper les limaces pour mieux les ramasser …

Personnellement, je préfère toujours la première solution mais si vous souhaitez vraiment être efficace, que vous en faites une affaire personnelle, que vous avez une dent contre les limaces, une envie de vengeance 😀 Je vous suggère d’essayer cette méthode … Dans mon jardin, j’ai toujours un peu de bazar soit des planches de bois par-ci, par-là etc … Et j’ai très souvent pu remarqué que ces planches étaient un abri très apprécié par les limaces. De ce fait, mon approche est simple, vous les laissez se regrouper sous ces planches et en journée, vous retournez simplement ces planches afin d’exposer les limaces aux oiseaux mais aussi de tout simplement les dessécher sur place (mais ! C’est méchant ça !) …

Effectivement, cette dernière solution n’est pas vraiment en accord avec ma façon de jardiner mais, je sais que parmi vous, certain(e)s souhaitent vraiment les éliminer, ce que je peux parfaitement comprendre au final car, cela est lié à notre seuil de tolérance propre à chaque jardinier.

 

3/ La fougère …

Voici une technique plutôt efficace, qu’il faudra cependant, renouveler régulièrement car, rapidement, les feuilles de fougère vont se dégrader et avoir beaucoup moins d’efficacité. Cependant, en déposant autour de vos cultures potagères des feuilles fougères. Elles vont non seulement avoir un effet répulsif de part leur odeur mais aussi au niveau du touché pas très apprécié par les limaces. C’est donc à tester et à explorer tout en combinant cette méthode aux solutions présentées ci-dessous.

 

Et vous quelles sont vos méthodes pour éloigner les limaces ?

Je vous invite à laisser un commentaire juste en dessous, pour que nous puissions comparer nos méthodes, nos observations, bonnes pratiques etc … Idéalement, essayez :

  1. De préciser l’environnement qui vous entoure
  2. Votre moyen de lutte
  3. L’ampleur des attaques

L’ensemble de ces commentaires pourront ainsi servir à beaucoup de jardinier en quête de solution bio et naturel pour se débarrasser des limaces 🙂

 

​Vous débutez ? ​Découvrez quoi SEMER et PLANTER chaque mois ...

close

​Téléchargez vous aussi le livret contenant TOUS les semis et plantations mois par mois