Aujourd’hui et pour changer, je ne vais pas vous présenter une plante comestible mais une plante vivace ornementale. Cependant, cette dernière possède des avantages très intéressant dans un jardin en permaculture. Le miscanthus (Miscanthus) appartient à la famille des Poacées, il s’agit d’une graminée. Il existe une centaine de variétés différentes dont les hauteurs peuvent varier entre une petite cinquantaine de centimètre et peuvent atteindre jusqu’à plus de 4 mètres. Aussi connu sous le nom d’herbes à éléphant ou encore Roseau de Chine, je vous propose une présentation complète de cette plante aux multiples intérêts avec des conseils pour bien planter le miscanthus, l’entretenir et l’utiliser au jardin

 

Où planter le miscanthus ?

Cette plante et comme toute plante va avoir besoin de certaines conditions pour se développer de manière optimale. L’un des premiers critères sera une bonne exposition. En effet, le miscanthus a besoin de beaucoup de soleil mais également d’un sol riche, profond et conservant une certaine fraîcheur. Il sera également préférable de bien réfléchir à son emplacement car, une fois planté ce végétal reste en place plusieurs années (généralement une bonne vingtaine d’année). Il est également possible de le planter dans de grands pots ou des grandes jardinières mais, dans ce cas, je vous suggère d’opter pour les variétés les plus basses en taille.

 

Bien choisir sa variété de miscanthus

De part sa taille variant de quelques dizaines de centimètres et pouvant aller jusqu’à plusieurs mètres de hauteur, il sera essentiel de bien choisir votre variété selon la place dont vous disposez dans le jardin. De ce fait, et pour essayer de vous aider au mieux, j’ai décidé de couper en 3 groupes les variétés de miscanthus avec …

  • Les variétés basses (comprise entre 40 cm et 1 m de haut, parfaite pour des cultures en pot ou petit jardin)
  • Les variétés moyennes (comprise entre 1m20 et 2 bon mètre)
  • Les variétés hautes et géante (qui dépasseront à coup sûr les 2 mètres)

Voici quelques variétés que je vous suggère :

  • Pour les variétés basses : Le miscanthus Yaku Jima, le Morning Light ou encore le miscanthus Sioux
  • Pour les variétés moyennes : Le miscanthus Nippon, ou le Variegatus
  • Pour les grandes variétés : Le miscanthus X Giganteus ou encore le Strictus

 

Quand et comment planter le miscanthus au jardin ?

Au niveau des périodes idéales de plantations, et une fois l’emplacement soigneusement sélectionné … Vous pouvez planter le miscanthus dès le début du printemps pour les régions les plus douces soit dans le courant du mois de mars en permaculture. Pour les autres régions et climats, vous pouvez opter pour une plantation en avril, jusqu’en juin maximum. Au niveau de la préparation du sol, il faudra prendre quelques mesures …

  • Aérez le sol en profondeur sur un rayon d’un mètre.
  • Creusez un trou et réalisez la plantation de votre plant de miscanthus.
  • Tassez légèrement la terre tout autour de la plante et arrosez.
  • Si vous plantez plusieurs pieds espacez-les d’environ 1 mètre.

 

 

Les soins à apporter chaque année

Dans un premier temps, au cours de la première année, il sera important de bien désherber autour du pied. Cette plante supporte assez mal la concurrence. Ensuite, et malgré une bonne résistance à la sécheresse et chaleur, n’oubliez pas d’arroser au cours de la toute première année de manière régulière suivant la plantation. Par la suite, seulement quelques arrosages en été suffiront amplement une fois bien installé. En fin de saison et début de printemps, il vous faudra simplement rabattre les anciennes tiges et retirer celles qui sont brisées.

Au delà de ces activités et entretiens “classiques”, il faut penser au bout de quelques années à pratiquer une division de souche. Cela va permettre de redonner un coup de jeune à la plante après 4 – 5 ans. Normalement, dans cette opération, on retire la souche en prélevant un maximum de racine avant de découper en éclat. Cependant, au vue de la plante et sa densité racinaire. je vous suggère de la laisser dans le sol et de couper tout autour avec une bêche tout en laissant la souche centrale. A savoir que vous pouvez ainsi replanter les éclats prélevés à un autre emplacement dans le jardin.

 

Intérêt et utilisation du miscanthus en permaculture

Nous y voilà ! J’aurai même pu commencer cet article par-là … Le miscanthus est une plante vraiment intéressante dans un jardin en permaculture car, elle apporte de nombreux avantages à l’environnement et peut même être utilisé dans le reste du jardin. Parmi ces avantages, nous pouvons commencer par citer le lieu d’accueil qu’il procure à différentes espèces dont les carabes qui y trouveront refuge, les oiseaux qui pourront également s’y loger etc … Sans oublier l’activité intense qui va s’activer tout autour des racines et rhizomes.

A cela, s’ajoute d’autres utilités pour le jardinier et le jardin-potager dans son ensemble, cette plante, de part sa densité sert de coupe-vent permettant ainsi de protéger une partie du jardin et plus particulièrement du potager. De plus, il est tout à fait possible de broyer les restes de végétations (les tiges) pour vous en faire du paillage. Ce dernier est très enrichissant pour le sol, offrant également une bonne protection afin de limiter la pousse des herbes spontanées.

D’un point de vue plus grand et à une autre échelle : Le miscanthus est utilisé pour produire du combustible, permet la fabrication de différentes choses tels que le papier, des pots mais aussi peut être utilisé comme isolant, former une litière pour les animaux etc … Nous sommes donc sur une plante multi-utilisation mais … il lui faut de la place ! 

 

Conclusion …

L’un des très grands avantages du miscanthus est qu’il ne connait aucune maladie, ni aucune attaque de ravageurs. C’est donc une plante parfaitement adaptée et présentant, comme nous l’avons vu, énormément davantage à différentes échelles. Ce que je vous invite à faire maintenant, c’est à me dire dans les commentaires si vous connaissiez cette plante vivace et si éventuellement vous en avez dans votre jardin ? N’hésitez pas non plus à compléter mes écrits … j’oublie peut être quelques éléments essentiels …