clé usb pour potager

 

Bonjour à toutes et à tous, aujourd’hui j’ai décidé de vous proposer le résumé d’un stage que j’ai effectué il y a quelques jours organisé par l’association Nature 18.

Au cours de ce stage en plein air, et dans une ambiance conviviale, le formateur nous a appris pleins de choses sur le jardinage écologique.

Reconnaitre son sol.

Pendant cette petite formation de 4 heures nous avons appris à reconnaitre la composition de notre sol c’est à dire de savoir si notre terre est fertile, argileuse ou sableuse… Pour savoir si une terre est bonne elle doit être sombre et on doit pouvoir faire un petit boudin avec :

boudin de terre

Si l’on arrive a en faire un anneau alors cela veut dire que la terre est très argileuse ce qui permet de bien retenir l’eau.

Une terre idéale doit être à la fois argileuse et limoneuse (on reconnaît la présence de limon en frottant la terre entre ses doigts et l’on sent une petite poudre).

Ensuite, le formateur nous a expliqué comment refertiliser notre sol en lui apportant de la matière organique pendant l’hiver en fabriquant son compost, ou alors en semant à la volée des engrais verts (treffles rouges,moutarde blanche… ) permettant un apport en azote qu’il faut laisser pousser pour ensuite le faucher et le couvrir.

Nous avons aussi appris à  reconnaitre les différentes mauvaises herbes (liseron, roseaux…) et celle qui peuvent se consommer comme l’ortie, le pissenlit…

Les petites bêtes du jardin.

C’est l’un des points que j’ai préféré dans ce stage car je ne pensais pas qu’il y avait AUTANT D’ESPECES DIFFERENTES au centimètre carré même si j’en avais déjà observées plein dans la terre de mon petit potager ! Le formateur a donc creusé un peu dans la terre non cultivée et a aspiré les insectes avec un aspirateur a insecte afin que nous puissions les observer séparément.

Ainsi il a pu nous expliqué de manière concrète les différents rôle que c’est insectes jouaient dans le sol, certains servent à la décomposition des matières alors que d’autres sont là pour régénéré la terre : tout simplement incroyable ce qui se passe sous nos pieds.

S’occuper des arbres fruitiers.

A travers cette partie, nous avons donc appris à tailler correctement un arbre (si nous voulons élaguer un peu) afin de ne pas trop le traumatiser.

Nous avons également vu comment réaliser une greffe d’un arbre fruitier : impressionnant que l’on puisse avec une souche et un greffon obtenir un bel arbre une espèce en haut (celle-ci est à privilégier dans le choix d’une espèce résistante puisque c’est elle qui donnera les fruits souhaités) et une autre à la souche.

Et pour finir…

Le formateur nous a montré des livres qui pourraient nous être utiles et voici comment s’est terminée cette belle journée.

Et aujourd’hui j’ai un petit bonus pour vous : voici quelques photos de  mon potager pour que vous puissiez savoir où j’en suis dans mon challenge :

laitue rouge Les têtes de salades se portent bien.

poireaux Petite vue sur mes poireaux.

courgette Les fleurs des courgettes commencent à se montrer.

pomme de terre Mon carré de pomme de terre prospère.

Je vous invite à télécharger mon guide gratuit sur « Comment bien débuter votre potager bio et naturel » et découvrez les différentes façons de prévenir les attaques de certains nuisibles.

N'oubliez pas !

Votre sous-titre ici.