clé usb pour potager

Vous entendez surement beaucoup parler de la biodiversité, d’équilibre naturel, qu’il est important de diversifier vos cultures … Tout ceci vous parait peut être très théorique cependant, si je vous disais qu’en ce moment même, vous êtes en train de construire l’écosystème de votre jardin ! Vous vous demandez peut être comment faire cela concrètement et simplement ? En laissant faire la nature, en la laissant s’installer dans votre jardin ? Quelques réponses dans cet article !

La biodiversité au centre des attentions

rondins de bois et biodiversitéC’est la règle de base ! Elle représente l’ensemble des espèces végétales et animales présentent naturellement dans un milieu donné et qui composent votre jardin-potager en formant ce subtil équilibre naturel. N’oubliez pas qu’au début, vous perturbez l’écosystème en place via votre projet de potager en voulant insérer des plantes potagères venu d’ailleurs, en modifiant une partie de votre jardin …

Comme me le disais l’un de mes clients le potager aussi naturel soit-il reste un endroit artificiel créé par la main de l’homme. De ce fait, il est tout à fait normal que la nature soit perturbée par votre intrusion. Cependant, la nature a également ce fabuleux pouvoir de s’adapter aux changements et les premières années. OUI ! Vous avez bien lu “ANNEE” ! L’un des rôle du jardinier bio sera de (re)laisser la place à dame nature en la laissant recréer un écosystème à travers lequel elle acceptera, petit à petit, la présence de vos plantes comme étant naturel.

N’est pas normal pour elle d’envoyer des nuisibles contrôler la progression de plantes qui ne sont pas présentent naturellement dans cet environnement ?

pucerons et équilibre naturel

L’idée la dedans c’est de rétablir un équilibre naturel entre ces nouvelles espèces animales, végétales qui vont venir s’installer dans votre jardin. Pour cela, il est important de comprendre un mécanisme assez logique vous allez tout de suite comprendre :

– Un nuisible déguste l’une de vos plantes qui est sa principale source de nourriture

– Ce nuisible est de son côté la proie d’une autre espèce que nous qualifions généralement d’auxiliaire.

– Chacune de ces espèces va avoir un abri qui lui permet d’être favorisée …

La logique des insectes auxiliaires et nuisibles

prédateurs naturelsD’un côté comme de l’autre : Sans source de nourriture et abris, ces différentes espèces “auxiliaires” ou “nuisibles” ne viendraient pas s’installer dans votre jardin. Ce qui les favorisent avant tout est bien la source de nourriture présente et l’abris adéquate pour les accueillir, vous me suivez ?

De ce fait, en partant de cette logique naturelle, en détruisant le nuisible vous-même manuellement ou via un produit (même bio) vous empêchez, diminuez et/ou retardez la venue des prédateurs naturels de ces petites bêtes qui vous embête.

Un écosystème, équilibre naturel et toute ces choses que vous entendez à gauche, à droite dans le domaine du jardinage biologique se font, s’installent et se construisent petit à petit et au fur et à mesure des années.

Et après tout le jardinage n’est-il pas une affaire de patience ?

N'oubliez pas !

Votre sous-titre ici.