clé usb pour potager

Semoir de précisionBonjour à toutes et à tous. Aujourd’hui, j’ai le plaisir de recevoir l’un de mes plus fidèles lecteurs, j’ai nommé : YVON ! Il a accepté de partager avec vous et moi une brillante création, qui va non seulement vous faciliter la vie mais aussi soulager votre dos, ayant moi-même eu récemment des problèmes au point de ne plus pouvoir bouger d’un poil. YVON nous présente ici et pas à pas : Comment fabriquer ce semoir de précision.

Un article fort sympathique à lire, accompagné d’une pointe d’humour excellente que je vous invite à découvrir sans plus tarder.

Je te passe mon clavier Yvon Clignement d'œil

Bonjour à tous et à Yannick qui m’a demandé cet article!

Je ne sais pas vous mais moi, mon dos a des problèmes. Je ne vais pas vous raconter ma vie mais vous pouvez me croire… Ceux qui connaissent apprécieront. Les spécialistes m’ont dit que si j’ai des difficultés à me baisser pour semer, je n’ai qu’à plier les genoux et que ça irait mieux.

Mais voilà que, malheur, malheur, mes genoux me font aussi des misères. Alors, que faire?

J’ai trouvé LA solution, facile, pas chère, à la portée de tout bricoleur, même pas expert puisque je l’ai fait : j’ai créé (inventé) :

un semoir de précision

Si, si !!

Non!!! Pas un de ces machins qui coûtent la peau des … yeux ( ! ) qui fonctionnent mal et que l’on laisse pourrir dans un coin de l’atelier. Mais un truc tout bête et quand vous l’aurez fabriqué et utilisé, vous me remercierez et, à ma mort, ferez dire des prières pour mon repos éternel que j’aurai bien mérité grâce à mon invention (j’ai les chevilles qui gonflent!) .

Il suffit d’avoir (ou d’emprunter – je n‘ai pas dit voler – ) un mètre, un crayon et un marteau ou un tournevis, et d’avoir un tasseau et des bouchons genre bouteille à eau en plastique, plus quelques pointes de tapissier, ou des vis, une par bouchon…

La recette pour fabriquer votre semoir :

Semoir de précision 21/ Prendre un tasseau de¨+ ou – 3 cm x 3cm, la longueur sera selon la disponibilité, le mien mesure 1,8 mètres.

2/ Mesurer (à l’aide du mètre) et marquer (à l’aide du crayon) les futurs emplacements des bouchons. J’en ai mis un tous les 5 cm, ce qui me convient, mais il est possible de varier les distances selon les besoins.

3/ Clouer (à l’aide du marteau) ou visser (à l’aide d‘un tournevis), sur chaque marque, un bouchon et lorsque le tasseau est garni de bouchons, le semoir de précision est terminé. Facile, non!

Comment l’utiliser

1/ Poser l’appareil à plat (à hauteur pour ne pas se faire mal au dos) et déposer dans chaque bouchon le nombre de graines désiré.

2/ Lorsque tous les bouchons sont servis, poser l’appareil près du sillon préalablement ouvert et le retourner. Alors les graines sont déposées à leur place, en une fois, en quantité suffisante, pas trop, ce qui évite l’éclaircissage parfois pénible pour le dos et les genoux.

Voilà, vous savez tout. Yapukà. C’est gratuit, je n’ai pas déposé de brevet (j’aurais dû car je sens que je vais être copié. Tant mieux!).

Je vous souhaite des bons semis faciles et sans douleurs!

Yvon.

Je vous invite à me laisser un petit commentaire et à partager également vos idées pour ne plus vous casser le dos juste en dessous Clignement d'œil

N'oubliez pas !

Votre sous-titre ici.