clé usb pour potager

Il vous arrive peut être parfois de constater des dégâts de nuisibles, des maladies encore inconnu au bataillon ? En gros, que jamais vous auriez pensé voir apparaitre dans votre jardin-potager. De prendre conscience que tel ou tel plante est sensible à ce problème ? De découvrir par hasard, que certaines plantes sont gourmandes et ont besoins de certaines conditions de cultures ? …  Autant de questions qu’on finit par se poser obligatoirement en tant qu’amateur de jardinage (enfin personnellement, je me les suis beaucoup posées)

Mais ne pouvons-nous pas savoir TOUT ceci en avance ? Savoir que (par exemple) nos poireaux peuvent faire face à la teigne … Et généralement, nous nous apercevons de ce genre de chose un peu trop tard effectivement.

récolte de poireauxDernière récolte de l’hiver (poireaux + céleris récoltés en Février)

Les niches écologiques : Une mine d’information

Ces informations permettent de décrire de manière précise TOUT ce qui concerne chaque plante de votre jardin, leur mode de fonctionnement, leur besoin, les conditions nécessaires à leur croissance, les potentiels nuisibles et maladies, les facteurs environnementaux … il s’agit de la carte d’identité de chacune des plantes qui compose votre jardin.

Pourquoi je tiens à vous en parler aujourd’hui ?

C’est tout simplement pour vous dire qu’il peut être intéressant de vous mettre à faire des recherches sur les différentes plantes qui composent votre potager. Dans le but de “TOUT SAVOIR” sur ces dernières et d’être capable de prévenir beaucoup de chose en amont, d’être conscient des différents problèmes auxquels vous risquez d’être confronté. J’aimerai beaucoup axer sur les nuisibles car c’est entre guillemet, le problème numéro de tout jardinier.

Je suppose que vous avez souvent entendu cette phrase :

“Pour lutter contre les nuisibles, il faut axer sur la prévention”

CoccinelleIl ne faut pas oublier que l’un des rôles du jardinier bio est d’être en mesure de prévenir les potentiels problèmes mais pour cela, faut-il encore avoir l’information au bon moment et pas trop tard ! Imaginez si nous prenions le temps d’exploiter les données que je décris plus bas dans cet article ! Je pense que cela pourrait vraiment être hyper efficace sur le long terme et le court terme. Cela pourrait même vous éviter d’utiliser des produits (mêmes naturels). Je m’explique …

La prévention se fait uniquement si vous savez que tel plante peut être confronté à tel insecte, vous êtes d’accord ? Cependant, je suppose que vous découvrez “par hasard” que tel plante est en train de se faire dégusté Sourire par tel nuisibles.

Par exemple : pucerons sur vos fèves, vos pieds de tomates … !

La plupart des jardiniers vont avoir comme réflexe de se rendre sur internet, les forums afin de trouver une “recette bio” pour éradiquer vous même le dit nuisible mais d’un côté, vous êtes conscient qu’en agissant ainsi, en vous occupant vous même du nuisibles, vous retardez la mise en place d’un équilibre naturel dans votre jardin.

Comme je le dis dans le club privé du blog Au potager bio à travers une méthode que j’ai développé pour apprendre à prévenir d’année en année les différents problèmes auxquels nous sommes tous confronté, l’important est de tirer des leçons d’une année sur l’autre. En clair, si cette année, votre potager a été envahit par la mineuse du pois, par les pucerons, les limaces … Il y a de fortes chances, je dirais que c’est même certain, que lors de votre prochaine saison, vous vous retrouviez de nouveau confronté à ces derniers.

mineuse-petit-pois

Alors n’attendez plus : agissez et exploré, renseignez-vous sur chaque plante qui compose votre jardin afin de déterminer …

– Les conditions de cultures (terre, ensoleillement …)

– Les potentiels nuisibles / maladies …

– Les soins à apporter

– Les conditions environnementales (associations entre plantes …)

… … TOUT ce que vous devez savoir sur les plantes de votre jardin-potager ! cela vous permettra d’être en mesure de mettre en place la prévention avant de faire face à ces difficultés.

Pour élargir cette idée !

Bien entendu, j’ai axé cet article sur les nuisibles, mais ces informations peuvent vous êtes très utiles dans bien d’autres cas. Voici une petite anecdote personnelle …

Cela me rappel une année ou plutôt plusieurs années au cours desquelles j’ai persisté à vouloir dans mon potager des fenouils doux. J’ai essayé de faire le semis, j’ai pris les renseignements (suite à un premier échec) afin de retenter le moment venu mais rien ! Et savez-vous ce que j’ai découvert au final ? Je me suis rendu compte que je n’avais tout simplement pas la terre adéquate. J’ai donc “perdu” quelques années à persister pour rien ! Mais d’un côté n’oubliez jamais que c’est en jardinant qu’on devient jardinier.

Et oui, c’est déjà la fin de cet article Sourire Vous avez aimé ? Alors à très bientôt pour le prochain !

N'oubliez pas !

Votre sous-titre ici.