clé usb pour potager

Bonjour à toutes et à tous ! Aujourd’hui, je voudrai aborder un sujet particulièrement intéressant et assez théorique sur la conservation des aliments. A travers cet article, je vous présenterai également quelques méthodes de conservation que je vous re-détaillerai au fils des mois et années. Comme vous le savez, je suis un ancien cuisinier / pizzaiolo reconverti et plus j’avance dans cette nouvelle vie et plus je pense à ouvrir un second blog dans le domaine de la cuisine et des vins. Cependant, ceci n’est pour le moment qu’un projet qui devrait (peut être) voir le jour d’ici l’année prochaine.

Pour commencer, je vous propose de nous pencher sur les différentes et principales causes responsables de la dégradation de vos aliments pour ensuite mieux savoir les conserver.

pommes de terreLes légumes racines se tiennent plus facilement que les fruits ou légumes verts

L’altération varie d’un aliment à l’autre car cela dépends avant tout de sa richesse. Par exemple, la viande contient de la protéine contrairement aux fruits et légumes plus riche en glucides. Cependant, les aliments plus sucrés vont se perdre moins vite car les organismes responsables de la détérioration seront moins développés. Ces derniers sont plus facilement favorisés en fonction de ce qu’ils ont à se mettre sous la dent (glucides, lipides …)

Les moisissures

C’est l’une des causes les plus facilement observable. En effet, elles se présentent sous la forme d’une sorte de duvet blanchâtre qui se trouve généralement en surface.

conserveLes moisissures ont la particularité d’affaiblir la résistance des aliments face aux “attaques” d’organismes pouvant être dangereux pour la santé de l’homme ; je veux parler des bactéries. Je reviens sur ces dernières un peu plus loin.

Pour revenir aux moisissures elles se développent que dans certaines conditions. Pour faire simple, nous allons surtout parler de températures. Tout d’abord, elles ne pourront pas être favoriser si vous décidez de conserver vos légumes via la congélation car en dessous de 0°C, elles ne peuvent se propager. De même, lorsque la température atteint plus de 115°C, les conditions ne leurs sont plus favorables et elles ne pourront pas se propager.

Comme toujours, ce sont les conditions qui vont les favoriser ou pas. Il faut savoir qu’à plus de 145°C, les moisissures sont complètement éliminées. Il sera cependant possible de faire précuire vos aliments destinés à la congélation dans une casserole qui une fois arrivé à ébullition atteindra une température avoisinant les 100°C.

Les bactéries

conserveCertaines bactéries responsables de l’altération des aliments peuvent être vraiment dangereuses pour la santé de l’homme. Cependant, comme tous les organismes vivants, certaines conditions leurs sont plus favorable et nécessaire pour qu’elles puissent être favorisées. La température est ici encore un élément essentiel à leurs développements.

Il sera important lors de certaines techniques de conservation d’atteindre une température supérieur à 115°C qui est vraiment le seuil permettant d’éliminer les bactéries les plus dangereuses et donc de stériliser vos aliments de manière efficace et sûr.

Attention toutefois, la stérilisation doit se faire dans de bonnes conditions et pour vous y aider, je vous propose de laisser un commentaire ci-dessous afin de recevoir une fiche pdf sur la conservation. A savoir que ces fiches sont normalement réservées aux membres de l’espace conseil (petit cadeau rien que pour vous). Cependant, cette technique permet d’éviter tout risque d’altération.

Les autres responsables

Bien entendu, les fruits et légumes sont soumis à d’autres facteurs responsables de leur perte et les rendant “impropres” à la consommation tel que les enzymes, les levures … mais passons désormais en revue quelques méthodes et techniques. Comme je vous le disais, j’aurai l’occasion d’en présenter plusieurs au cours des mois à venir !

6 techniques de conservation à essayer

Chacune de ces méthodes se réalisent en fonction des aliments, si cela vous intéresse, j’écrirai également des articles plus détaillés expliquant quelles méthodes pour quels fruits et légumes.

La stérilisation

Cette méthode est très simple à réaliser, ne demande que l’achat du matériel qui est ensuite réutilisable à souhait. Cela permets de faire monter vos préparations à plus de 115°C atteinte par un auto-cuiseur ou un stérilisateur, permettant ainsi d’éliminer les agents pathogènes afin de stériliser et conserver vos fruits et légumes de manière durable et efficace.

ratatouille en conserve

Le salage

Cette technique permet de pratiquer de la conservation via un processus de déshydratation. C’est à dire qui va permettre d’absorber une partie de l’eau contenue dans les aliments. Le sel ayant cette propriété d’absorber cette humidité et donc de “repousser” les bactéries.

confiture de courgesLes confitures

Etant donné que j’ai déjà eu l’occasion de présenter cette méthode particulièrement simple à réaliser, je vous renvoie simplement vers l’un de mes articles dans lequel, je vous explique pas à pas comment faire de la confiture de courges.

La congélation

Une température aussi basse permet de conserver vos denrées longtemps, et ne vous demande que très peu de travail en amont. Personnellement, je fais blanchir mes fruits et légumes coupés préalablement en petit dés.

“Faire blanchir” consiste à porter vos fruits et légumes à ébullition durant quelques minutes dans le but de les précuire et d’avoir l’action que je vous présentais tout à l’heure. J’utilisais énormément cette méthode dans la restauration car cela me permettait de préparer mes poêlés en amont que je n’avais plus qu’à repasser à la poêle quelques minutes avant de servir. A la maison, une fois refroidit et placés au frigo, vous pourrez également les conserver quelques jours de plus. Cependant, la congélation est très efficace sur la durée de conservation.

haricot prêt à congeler

Les chutneys

Personnellement, J’A-DO-RE !! Cela permet de donner une touche unique à vos plats. Un simple émincé de poulet cuisiné avec un chutney d’orange ou de figue donnera à votre plat une saveur … délicieuse ! Je n’ai pas encore d’article explicatif pour vous montrer comment les faire, mais cela viendra.

Le séchage

Cela est presque, je dis bien presque dans la même optique que le salage, l’idée est d’éliminer l’eau ou plutôt l’humidité contenue dans vos aliments à faire sécher. Car l’humidité est également un facteur responsable du développement de certains organismes entrainant la détérioration des aliments.

Laissez un commentaire pour recevoir la fiche PDF sur la conservation (normalement réservée aux membres de l’espace conseil)

N'oubliez pas !

Votre sous-titre ici.