clé usb pour potager

Vous êtes peut être dans ce cas … Vous aimeriez faire vos propres semis d’intérieur (tomates …) mais vous ne savez pas trop comment vous y prendre, vous vous demandez peut être quelle méthode choisir pour réaliser vos premiers semis et surtout s’il y en a une meilleur que les autres. A travers cette nouvelle vidéo, j’aimerai partager avec vous quelques méthodes et suggestions pour vous permettre de démarrer du bon pied !

Transcription texte de la vidéo

Bonjour et bienvenue, ici Yannick Hirel du blog Au potager bio ! Aujourd’hui, nous allons parler des méthodes de semis d’intérieur. Mais avant d’aller plus loin, vous allez pouvoir télécharger gratuitement mon livret PDF “Le secret d’un potager bio réussi” simplement en cliquant sur la photo ci-dessous.

Au moment où je réalise cette vidéo, j’étais en train de commencer à faire mes semis de tomate et je me suis dis que cela serait intéressant (pour ceux et celles qui débutent) de parler des différentes méthodes pour faire vos semis d’intérieur. A un certain moment dans la vie d’un jardinier, il se peut que vous soyez tenté de faire vos propres semis et c’est tout à fait normal car il n’y a rien de plus captivant que de semer, entretenir, prendre soin et voir grandir vos plantes du semis jusqu’à l’assiette.

Semis de tomatesSi vous chercher des conseils dans les livres ou sur internet, il y a de forte chance pour que vous trouviez des méthodes types.

Par exemple : “Les tomates se sèment en terrine et ont besoin d’un repiquage intermédiaire”.

Cependant, il se peut également que vous ne soyez pas forcément à l’aise avec la méthode “standard”. Personnellement, j’ai beaucoup de mal à faire mes semis en terrine et plus particulièrement lorsqu’il s’agit de faire le repiquage. J’ai du mal à séparer mes plants les uns des autres avec cette méthode alors que J’ADORE cette étape intermédiaire qui est celle du repiquage mais … avec une autre méthode !

A travers cette vidéo, j’aimerai insister sur le fait qu’il existe une multitude de méthodes différentes. Ce n’est pas parce vous avez des informations comme “les tomates se sèment en terrine” qu’il faut absolument adopter cette méthode. Il est important de faire des tests et personnellement, lorsque j’ai commencé à faire mes premiers semis j’ai testé plusieurs méthodes afin de voir avec laquelle j’étais le plus à l’aise et c’est justement le point sur lequel je souhaite insister aujourd’hui …

Il ne faut pas hésiter à tester plusieurs méthodes, techniques à votre disposition pour faire vos semis  et de constater avec laquelle vous êtes le plus à l’aise.

Il faut savoir qu’il y a des méthodes qui vont vous “obliger” à un certain stade de la croissance de vos plantes un repiquage. A l’inverse, il y a d’autres techniques qui peuvent vous éviter d’avoir à manipuler le plant et donc d’éviter d’avoir à exécuter des repiquages intermédiaires.

Pour vous faire une petite synthèse des méthodes que vous pouvez tester dès à présent …

fabrication de terrine pour semisLes terrines : Avec un petit peu d’imagination vous pouvez créer votre propre terrine simplement en découpant dans la longueur une brique de jus de fruit. Cependant, vous pourriez aussi envisager les terrines traditionnelles que vous pourrez également ré-utiliser chaque année.

Les alvéoles : J’apprécie particulièrement ce système car chaque alvéoles reçois une seule graine. Ce qui permet (dans un premier temps) de faire des économies de graines plutôt que de faire votre semis en poquet.

Le semis en poquet consiste à placer plusieurs graines (généralement 3-4) dans un même contenant afin d’augmenter vos chances de germinations.

Cette méthode va nécessiter un repiquage mais ce qui se fait très facilement ! Concrètement, il vous suffit de prendre l’intégralité de la motte de terreau contenant votre jeune plantule prête à être transplanté dans un godet plus grand avec une simple cuillère à café.

faire-des-semis

Les bouteilles d’eau : Si vous n’aimez pas ou n’arrivez vraiment pas à faire vos repiquages, vous pourriez envisager ce système plutôt efficace et bien pensé ! L’idée est de placer une première quantité de terreau au fond de la bouteille, d’y mettre vos graines puis d’ajouter du terreau petit à petit tout au long de la croissance de la plante et ceci, jusqu’au moment de la plantation.

Comme vous pouvez le voir, il existe plusieurs méthodes et ce que je vous invite à faire maintenant, c’est de tester, tester et tester afin de trouver celle qui vous correspond le mieux !

Bouteille d'eau pour semisCe sont des conseils que je donne de manière beaucoup plus détaillé au sein de l’espace conseil mais aussi au sein du lot spécial semis mais vous l’aurez compris ! Ce que je vous recommande de faire, si vous débutez vos premiers semis cette année, c’est vraiment de tester ces quelques méthodes et de trouver celle qui sera le plus adapté et en corrélation avec vous-même. Ainsi que de ne pas hésiter à innover, à faire preuve d’imagination pour créer vos contenants.

Ce que je vous invite à faire si vous avez aimé cette vidéo et cet article, c’est de les partager autour de vous auprès de vos ami(e)s jardiniers Clignement d'œil

N'oubliez pas !

Votre sous-titre ici.