clé usb pour potager

Cultiver le concombre au potagerVous vous demandez quand et comment réaliser vos semis de concombre ? Avec quelles plantes associer vos plants ? Quelles sont les conditions de cultures pour une belle production ? Quelles variétés de concombre choisir ? … Cette plante de la famille des cucurbitacées a besoin de chaleur, donc d’une bonne exposition au soleil ainsi que des apports en eau régulier. Pour cela, il est préférable de bien pailler afin de conserver une certaine humidité au niveau du sol et afin d’obtenir des récoltes qui peuvent être abondantes. Passons en revue la culture du concombre …

Quand et comment semer vos concombres ?

L’une des premières erreurs à éviter est de commencer vos semis de concombre trop tôt dans la saison et ceci pour plusieurs raisons. La première parce qu’il s’agit d’une plante à croissance rapide. De ce fait, si vous semez vos graines dans des godets et trop tôt par rapport à vos dates de plantations. Vos plants risques d’être en attente de leur mise en terre et surtout, elles risquent de très mal vivre ce changement avec des difficultés à repartir.

La seconde raison est lié à la température car, les concombres sont des plantes qui ont besoin d’une certaine chaleur au niveau du sol et l’air ambiant pour pouvoir germer et pousser dans de bonnes conditions. En clair, n’envisagez pas de faire vos semis en pleine terre si la température ne dépasse pas 12 degrés. Vous avez plusieurs façons de faire vos semis de concombre …

Option 1 : En godets

Ici, l’important est de connaitre le temps que va mettre votre plante à se développer entre le semis et la plantation. cela va vous permettre de ne pas commencer trop tôt et donc, d’être confronté aux problèmes cités précédemment. Je vous suggère de compter une petite quinzaine de jour entre le semis et la mise en terre. De ce fait, en prenant en compte le climat de référence Français, vous pouvez envisager de réaliser vos plantations aux alentours de la mi-mai et après les fameuses potentielles gelées tardives.

Concombre dans potager en carré

En partant de là, vous pouvez commencer vos semis de concombre en godet, en intérieur à partir de début mai. Je vous suggère d’utiliser des godets classiques plutôt que des godets biodégradables comme je l’explique au sein de cette vidéo. Il vous suffira de placer une graine par contenant, d’humidifier le terreau et de placer vos godets dans une pièce éclairé jusqu’au passage en pleine terre. Au cours de ces quelques jours, il vous faudra simplement veiller à ce que le terreau conserve son humidité en lui apportant de l’eau.

Option 2 : En pleine terre

Comme toutes ces plantes de la famille des cucurbitacées, j’ai pris l’habitude de les réaliser directement en pleine terre au début du mois de mai. Cela permet d’éviter de s’encombrer de godets sur les bords de fenêtre, d’avoir à manipuler la plante au moment de la plantation et aussi de lui permettre de se développer directement à son emplacement final ce qui, à mon sens et d’après mes observations lui permette de mieux s’enraciner, d’être plus adaptée à ses conditions cultures et de gagner du temps.

Concrètement, après avoir passé un coup de fourche-bêche afin d’aérer le sol en profondeur pour faciliter le développer du système racinaire, il vous suffit de passer à un coup de râteau pour obtenir une surface plane et prête pour faire un semis. Ensuite, au niveau du semis, il est préférable de prévoir un espacement d’environ 80 centimètres entre vos futurs plants de concombre. A savoir qu’il est également possible de semer en poquet …. cela consiste à placer plusieurs graines (3-4 maximum) dans un même contenant afin d’augmenter les chances de germination. C’est à dire d’avoir plus de chance de voir apparaitre au moins l’une des graines semées. Cependant, Il faudra ensuite choisir la plante qui vous semble la plus résistante et la plus forte.

Quand planter vos plants de concombres ?

Concombres et cornichonsComme je vous le disais un peu plus haut, les concombres se plantent (dans le climat de référence) à partir de la mi-mai. Si vous jardinez dans le sud de la France et que vous êtes confronté à un climat de type Méditerranéen, vous pouvez parfaitement anticiper d’une bonne quinzaine de jour (Dans la logique, les semis se commencent alors plus tôt). Tandis que si vous êtes un jardinier vivant dans le nord de la France, il sera préférable de commencer vos semis, en pleine terre ou en godet) avec un décalage d’une petite quinzaine de jour par rapport au climat de référence. La mise en terre se fait donc vers la fin du mois de mai, voir début juin.

Personnellement, depuis plusieurs années maintenant et face aux bouleversements climatiques qui touchent notre monde actuel, j’ai pris l’habitude de décaler plusieurs de mes plantations d’été tels que les aubergines, les poivrons, les tomates …

Avec quelles plantes les associer ?

Les concombres ne sont pas très compliqués … ils vont particulièrement bien s’entendre avec les céleris et les plantes de la famille de choux, Ensuite, il existe d’une association bénéfique et ancestrales qui consiste à combiner le maïs, les haricots et une plante de la famille des cucurbitacées (ici, nos concombres mais qui peuvent être également remplacés par des courges / courgettes). Cette association permet à chaque plante d’apporter quelque chose aux deux autres et de recevoir également des deux autres.

Association concombresPour résumer :

Le maïs et les concombres (ou bien les courges et courgettes) vont bénéficier de l’azote apporter par la légumineuse, c’est à dire les haricots. Ces derniers vont profiter des pieds de maïs pour s’enrouler autour et s’en servir en guise de tuteur (il est indispensable de semer les haricots autour du maïs pour obtenir cet effet). Et pour finir la plante de la famille des cucurbitacées (courges, courgettes, concombres ou autres) va servir de plante couvre-sol en conservant et certaines fraicheur qui sera bénéfique à l’ensemble des plantes composant cette association.

Les associations défavorable :

Les concombres font également des caprices ! Il sera préférable d’éloigner cette culture des tomates ou encore des pommes de terre.

Quelles variétés de concombre choisir ?

Comme de nombreux autres légumes, il existe une multitude de variétés différentes avec des goûts plus ou moins prononcés, des couleurs différentes ou encore des tailles différentes. Je vous suggère l’Arménien, le Della’s White, le Long Vert (assez traditionnel mais productif), Le Marketmore 76 et bien d’autres variétés à tester dans votre potager.

Au niveau des soins pendant la croissance

Dans un premier temps, il est important de veiller à ce que vos concombres ne manquent pas d’eau en paillant convenablement aux pieds de ces cultures. Ensuite, il est également préférable de tailler vos concombres au moins une fois, cela permet de stimuler la plante, de la faire entrer en état de stresse de manière à ce qu’elle se concentre sur la production de ces fruits. Personnellement, je ne taille pas beaucoup l’ensemble de mes végétaux car je préfère les laisser produire à leur rythme et parce que je pense qu’une plante taillée va, peut être produire davantage mais que cela va également créer des portes d’entrées aux potentielles maladies de part ces cicatrices laissées par le jardinier.

Une fois arrivé au stade 4 feuilles, il vous suffit de couper entre la troisième et quatrième feuille (ou bien entre la deuxième et troisième feuille cela n’a pas grande importance). La plante va alors produire d’autres rameaux qui seront porteurs de fruits par la suite. Il est également possible de réaliser d’autres tailles sur ces rameaux une fois qu’ils arrivent à 4 feuilles également. Cependant, je suis plutôt pour la taille raisonné et à mon sens, cela suffit amplement de tailler qu’une seule fois les concombres.

Pour conclure

L’ensemble des principes sur les climats, les associations ou encore les astuces pour les concombres sont extraits de mon livre “Organiser son potager en toute tranquillité” dans lequel je détaille également prêt de 17 plantes potagères. Cliquez ici pour en savoir plus …

N’hésitez pas à partager cet article avec vos ami(e)s jardiniers, si cela n’est pas déjà fait, Je vous invite à vous inscrire ci-dessous afin de recevoir pleins d’autres conseils et astuces pour vos plantes et votre potager.

N'oubliez pas !

Votre sous-titre ici.